Comment faire une Recherche de Mots-clé ? 9 méthodes infaillibles

Comment faire une Recherche de Mots-clé ? 9 méthodes infaillibles

Où en est la stratégie des mots-clés en 2019 ? La bonne visibilité de vos pages sur les premiers résultats des moteurs de recherche dépend en grande partie des mots clés choisis. Oui, mais Google s’est un peu amusé à brouiller les pistes et semble avoir quelque peu changé les règles du jeu. Vous ne savez pas comment faire une recherche de mot clé, ni où les placer judicieusement au sein de votre contenu ? Je vous explique tout : étape après étape.

Qu’est-ce qu’un mot-clé ?

 Avant de rentrer dans le détail et s’intéresser à la question : comment faire une recherche de mot-clé, reprenons les bases ! Comme vous le savez, pour trouver une information sur le web, l’internaute tape dans le moteur de recherche, des expressions qui sont appelées dans le jargon du web : mots-clés ou keywords. Même si le poids des mots-clés a diminué ces dernières années, il reste toujours un critère important pour le référencement naturel. Pourquoi sont-ils si essentiels ? Tout l’enjeu pour un professionnel du web est d’être capable de trouver les requêtes utilisées par son audience, afin de rédiger des contenus intégrant ces keywords et ainsi ranker dessus.

 Ranker quoi ? 

 Oui, sachez-le, un client peut tout à fait vous parler dans ces termes : “écoute Pauline, j’aimerais pour cet article que tu me fasses ranker sur la requête : “louer un Mobil-home.” What ? Pas de panique, le client vous indique simplement le groupe de mots-clés sur lequel il veut se positionner à savoir : louer un Mobil-home. En parallèle, vous devrez développer tout le champ sémantique qui tourne autour de cette requête. Ranker c’est faire un travail d’optimisation autour d’une requête, afin de s’assurer un bon positionnement sur la page de résultats de recherche (SERP : search engine results page). 

Mot-clé et sémantique

 Se focaliser uniquement sur un mot-clé principal n’est plus une stratégie gagnante. Les algorithmes Hummingbird et Rankbrain ne sont pas étrangers à cette évolution. Grâce à ces programmations, Google affine au fur et à mesure l’analyse et la compréhension textuelles des articles. Il scrute finement l’intention de l’utilisateur, en tenant compte de tout le champ sémantique associé au mot-clé. En parallèle, il prend en compte, les expressions longue traîne. Le mot-clé est donc un excellent point de départ pour enrichir le contenu, il sert de base pour trouver des synonymes ou requêtes associées.

3 exemples :

  •  Utiliser les variantes ou déclinaisons partant d’une même racine :

été, estival, estivan…

  •  Insérer des synonymes : dormir : s’assoupir, somnoler, se reposer.
  •  Remplacer un terme par un autre, par exemple pour le référencement naturel vous pouvez utiliser le terme SEO, page de résultat  remplacé par SERP…

 

Comment faire une recherche de mot-clé ?  

1/ Faire appel au bon sens

 On ne le dira jamais assez, mais faire faire appel à votre bon sens est une excellente méthode pour traquer les mots-clés ! Si vous êtes en panne d’inspiration, ce qui peut arriver à tout le monde, y compris moi la première, de nombreux générateurs de mots-clés existent pour vous aiguiller dans votre recherche.

 Par exemple, imaginons que vous exercez le métier d’agent de voyage indépendant, quelle serait d’après vous la bonne liste de mots-clés pour faire ranker votre site e-commerce ? 

  • Vente voyages,
  • vente circuits,
  • vente séjours balnéaires,
  • acheter un séjour,
  • achat circuit, etc.

Ajoutez un zeste de longue traîne : pas cher, tout inclus, en ligne, et vous vous assurerez de répondre plus finement aux besoins et attentes de votre cible.

 Bon à savoir : le plus important dans une recherche de mot-clé est de se mettre à la place de l’utilisateur qui se trouve en situation de recherche. Mettez-vous dans sa peau et listez tout ce qui vous passe par la tête !  

2/ Google Suggest

 Pour vous aider, d’autres moyens sont à votre disposition, tel que Google Suggest. Lorsque vous tapez une requête dans la barre de recherche Google, vous avez remarqué que celui-ci vous affiche automatiquement des suggestions à partir des termes les plus fréquemment recherchés. Inspirez-vous de ces propositions pour enrichir votre contenu. 

3/ Observez la concurrence

Et oui, votre quête du Graal passe aussi par l’observation du voisin ! Regardez les mots-clés que votre concurrent utilise. 

Analysez :

  •  Ses contenus,
  • les titres,
  • les liens,
  • les méta descriptions.

 Tout doit être passé au crible y compris les vidéos, actualités… 

4/ Faites des recherches associées

 Lorsque vous avez saisi votre requête, Google vous propose généralement au bas de la page des termes associés. Cliquez dessus, ils affichent d’autres résultats, ce qui viendra compléter votre liste de mots-clés.

5/ Google trends

 Vous voulez savoir si le mot que vous avez sélectionné est populaire dans la région où vous êtes ? Google Trends peut vous aider. L’outil compare les tendances (volumes de recherches) sur des thématiques ou mots, en les classant par pays, région, ville, catégorie, période.

6/ Dictionnaire des synonymes

 La prise en compte des synonymes est importante dans la recherche de mots-clés. Le site de l’université de Caen propose un service très performant, que j’utilise très souvent. Insérer des synonymes dans votre liste peut également aider à toucher une audience plus large. Inutile de prendre tous les synonymes suggérés, mais seulement les 2 ou 3 plus judicieux en termes de volume de recherches et de niveau de compétition.

7/ Wikipédia

 Vous l’ignorez peut-être mais Wikipedia est le 6ème site le plus consulté. Un modèle de réussite pour le référencement naturel. Il regorge de mots-clés secondaires, un trésor d’infos à exploiter sans modération.

8/ Keywordtool.io

Vous pouvez aussi utiliser les générateurs et outils d’analyse des mots clés. En version gratuite, les éléments de réponse seront plus restreints, mais ils sont déjà suffisants pour conforter votre vision. C’est le cas de Keywordtool.io, il vous permet de rechercher des mots clés sur Google, YouTube, Bing… En revanche pour des résultats plus poussés, il vous sera nécessaire de passer à la version payante pour avoir accès aux volumes de recherche, CPC, et concurrence sur Adwords.

Lucie vous conseille également cet outil gratuit et ultra pratique : 

9/ Amazon

Que vous soyez un spécialiste dans la rédaction e-commerce ou pas, Amazon et sa barre de recherche constituent une approche très utile pour trouver des propositions de mots-clés longue traîne.

 Vous recherchez d’autres outils pour optimiser vos articles ? Inspirez-vous des 5 outils au top pour rédiger des articles optimisés !

Quels sont les critères d’un bon mot clé ?

 Un bon mot clé répond à plusieurs exigences :

  •  Il est utilisé par l’audience que vous ciblez, il est nécessairement en lien avec la thématique de votre site et en particulier la page que vous travaillez,
  • son positionnement n’est pas trop concurrentiel,
  • et surtout, un bon mot-clé convertit ! Comment ? Par une action de l’internaute qui peut : télécharger un document, réaliser un achat, demander une information ou un devis.

La rédaction web et l’utilisation des mots-clés passent par des bonnes pratiques, à décliner tel un mantra. Un mot-clé sans structure textuelle logique qui l’accompagne ne servira à rien. Vous ne savez pas comment structurer correctement vos articles de blog ?

Besoin d’une petite piqûre de rappel, cliquez-ici.

Voici un comparatif pays sur le nombre de mot-clé utilisé 

*Source : http://www.keyworddiscovery.co.uk/keyword-stats.html


En observant ce tableau, on constate que la France utilise toujours de manière prédominante un seul mot clé, à l’inverse des États-Unis, où les recherches d’un seul mot-clé diminuent en popularité et se concentrent davantage sur des longues traînes entre 3 et 5 mots. Une tendance en devenir ? 

Comment rechercher un mot-clé ? Vous l’aurez compris, il n’existe pas de méthode universelle, chacun travaille avec les outils qu’il affectionne. Tous les outils sont des appuis et éléments facilitateurs en cas de panne d’inspiration. Mais, sachez faire aussi confiance à votre intuition et votre bon sens !

Jennifer Poirson / Rédactrice Web SEO (ancienne élève Origami 1)

Découvrez 9 méthodes infaillibles pour faire une recherche de mots-clés efficace.

C’est Quoi Un Copywriter ? Secrets révélés d’un magicien des mots !

C’est Quoi Un Copywriter ? Secrets révélés d’un magicien des mots !

“Il est fou Afflelou, il est fou !”, What else”, ces slogans résonnent dans vos esprits et ils ont ce potentiel incroyable de rester graver dans vos mémoires. Mais qui sont ces magiciens des mots qui créent ces accroches si créatives ? Les copywriters of course ! Mais au fait, c’est quoi un copywriter ? Vous aimeriez en savoir plus sur ce métier en plein essor et devenir le futur David Ogilvy ? C’est parti pour un décryptage métier, aussi intrigant que passionnant.

C’est quoi un copywriter ?

Ces derniers temps, je tombe très souvent sur des articles faisant référence au copywriting et ses techniques rédactionnelles. Piquée par la curiosité, j’ai donc mené ma petite enquête pour lever le mystère et répondre à la question c’est quoi un Copywriter ? Petit flash-back dans les années 80 !  À cette période, on ne disait pas : je fais des études de communication, mais plutôt je suis dans la pub. Bien que le terme publicité existe toujours, il a fini par laisser une place grandissante à l’appellation : copywriter, in french we say concepteur-rédacteur. Ce dernier peut travailler au sein d’une régie, en agence de publicité, au sein d’un département communication d’une grande entreprise, mais il peut aussi exercer à son propre compte. Le père fondateur de cette publicité moderne n’est autre que David Ogilvy, le maître incontesté du Copywriting, à découvrir ou redécouvrir dans son best-seller : “les confessions d’un publicitaire.”

Comment travaille le concepteur-rédacteur ? Il répond à des briefs communiqués par un client, cela peut être un client institutionnel ou corporate.

Sa mission ? Créer un contenu créatif 

  • Il traque les mots justes
  • il rédige des formules-chocs
  • il manie la langue de Molière avec acuité et minutie

Souvent associé au directeur artistique, qui gère la partie graphique, le copywriter va poser des mots et plus précisément un message, sur un produit ou service à promouvoir. De manière générale, il doit se montrer aussi à l’aise pour travailler sur les textes d’une bannière publicitaire web, que sur une campagne de marketing direct.

Concepteur-rédacteur : un métier à deux facettes

Le copywriting se décompose en deux parties : la conception et la rédaction.

  • Conception : cette partie concerne l’amont d’un projet, trouver l’idée, le concept avant de l’écrire. Une ligne directrice discutée entre le concepteur -rédacteur et le directeur artistique. Ce concept publicitaire peut être destiné à plusieurs types de médias : télé, radio, site web, affiche métro, script de film…
  • Rédaction : ici interviennent le travail d’écriture et l’art de convaincre, par la fabrication de slogans de campagne, mais également de “body text” : texte synthétique qui complète le slogan ou le logo de la marque.

Tout l’art du copywriter est de déclencher une action chez des visiteurs ou clients potentiels. Cette technique sert aussi bien à :

  • impulser un achat ;
  • une inscription à un abonnement de newsletter ;
  • inciter à visionner une vidéo, via un call to action.

Vous voulez évoluer vers le métier de rédacteur publicitaire ? Lisez l’excellent article sur les évolutions professionnelles possibles.

Les techniques secrètes du copywriter

Ce que je peux dire d’emblée sur le copywriting, c’est que c’est une technique assez redoutable. Sans que vous ne vous en rendiez compte, tous ces messages inondent votre quotidien, ils se glissent même parfois de manière subliminale derrière la vente d’un service ou d’un produit…

Exemple de message copywrité

Prenons la blancheur dentaire comme sujet, voici deux formules :

  • Comment vous débarrasser de vos taches brunes sur les dents ?
  • 5 astuces pour un sourire éclatant !

La deuxième formule répond aux codes du copywriting, elle met l’accent sur un résultat positif et présente une promesse.

Tout l’enjeu du copywriter est d’attiser, grâce au contenu, l’intérêt du consommateur sur un service ou produit, dans le but  de convertir la visite en achat.

Dès lors, la mission du concepteur-rédacteur est claire : créer un titre engageant et porteur d’une promesse. En stratégie publicitaire on parle de USP : promesse de vente unique (unique selling point). Toutefois, un produit peut aussi rencontrer du succès, sans cette fameuse USP. Oui, mais comment est-ce possible ? En proposant cette fois-ci, une promesse de vente émotionnelle : ESP (emotional selling point).

Ça consiste en quoi une promesse en langage publicitaire ?

Parlons peu mais parlons bien, vous avez tous à l’esprit le slogan des piles Duracell ? Elles durent plus longtemps ! Une marque de fabrique qui a fait la notoriété de l’enseigne. La promesse est simple, mais terriblement efficace.

Décryptage du message publicitaire

Duracell dit aux futurs acheteurs : avec nos piles, vous n’aurez pas besoin de les changer aussi souvent que des piles ordinaires. Une idée simple en apparence, mais dont la réussite n’est plus à démontrer tellement le message est ancré dans les esprits.

Storytelling et copywriting : le combo gagnant

La mission du copywriter est donc de réussir avant tout à produire un titre accrocheur, c’est lui qui va enclencher une action pour poursuivre le tunnel de vente jusqu’au bout. Ce titre doit être personnalisé et destiné à un marché cible. L’idée n’est pas de s’adresser à un large public, qui vogue de site en site, en surfant inlassablement sans jamais passer à l’action. Dans le copywriting, ne perdez jamais de vue que les internautes sont sur sollicités, votre message doit être : impactant, différenciant et surtout hyper créatif.

Et après le titre, que se passe-t’il ?

Après ce titre de bon augure, le contenu doit poursuivre sa mission et se montrer tout autant attractif, sous peine de perdre en cours de route un client potentiel. L’idée est de faire adhérer l’internaute à votre proposition, en parcourant le site, le visiteur doit trouver des réponses à ses questions, des conseils, etc. C’est-à-dire un message qui prend en compte l’expérience utilisateur.

Besoin d’un exemple de promesse engageante ?

Vous vous souvenez du téléshopping avec l’emblématique Pierre Bellemare ? Si ce n’est pas le cas, je vous invite à regarder quelques séquences inspirantes. Dans cette émission télé, nous sommes typiquement dans un argumentaire produit. Le discours est rondement mené et combiné à un énorme pouvoir de persuasion. Pierre Bellemare y rajoute un soupçon de storytelling, qui fait mouche à coup sûr ! Ces techniques ne sont donc pas nouvelles, elles ont été adaptées à de nouveaux formats comme celui du web.

En résumé, le fait que le copywriter éveille l’intérêt d’un internaute ne dépend pas de la méthode utilisée pour rentrer en contact avec lui, mais plutôt sa capacité à cibler précisément ce qui plaît à l’internaute, ce dont il a besoin et ce qu’il aime. Autre élément capital, présenter une promesse ne suffit pas, elle doit être tenue par la suite ! Alors, prêt à vous lancer dans le copywriting et devenir un killer des mots ?

Si vous avez aimé cet article, vous allez adorer ces 10 astuces de copywriter pour écrire un titre qui accroche.

Jennifer Poirson / Rédactrice Web SEO (ancienne élève Origami 1)

C’est Quoi l’Inbound Marketing ? Une stratégie gagnante en 4 étapes

C’est Quoi l’Inbound Marketing ? Une stratégie gagnante en 4 étapes

Pas un jour ne se passe sans que vous aperceviez au détour d’une newsletter ou d’un article, le terme Inbound Marketing. Mais, qu’est-ce que l’inbound marketing ? Pourquoi tout le monde en parle et surtout, en quoi il s’oppose à l’outbound marketing ? Je vous explique le concept de manière simple et vous donne les clés pour appliquer cette stratégie performante et durable. En route pour d&couvrir la méthodologie de l’inbound marketing !

Note : cet article a été commandé à Jennifer P., rédactrice web SEO freelance formée par Lucie Rondelet

C’est quoi l’Inbound marketing ?

L’Inbound marketing est une technique puissante et efficace, qui séduit de nombreux acteurs développant un business sur le web. Sa force ? Plutôt que d’imposer un produit ou service à un client, comme le fait le marketing traditionnel, il attire naturellement et spontanément le client vers soi. Comment ? En soumettant des informations, services, contenus personnalisés, recherchés par une cible sur un domaine donné.

Développer une stratégie d’inbound marketing c’est :

    • capter les intentions du consommateur ;
    • savoir se positionner en amont et en aval du parcours d’achat ;
    • adresser la bonne offre au bon moment ;
    • actionner les outils pour enclencher un engagement.

 Pourquoi utiliser l’inbound marketing ?

L’arrivée du numérique a profondément modifié les usages des consommateurs. Face à ces nouvelles pratiques, les entreprises doivent s’adapter et trouver des méthodes performantes, afin de capter une clientèle qualifiée. Fini la prospection téléphonique des années 90 avec la vente de Tupperwares ; le mode intrusif ne séduit plus. Le consommateur 2.0 cherche à être conseillé, informé et accompagné dans l’intégralité de son parcours sur le web.

4 étapes pour une bonne stratégie d’Inbound Marketing

1 – Attirer

Pour éveiller un intérêt et acquérir du trafic, 4 actions simultanées sont nécessaires :

  • Création de contenus  

Il s’agit de mettre en place une stratégie de contenus dédiée à votre audience cible, appelée Buyer Persona. Un contenu à haute valeur ajoutée a pour objectif de répondre aux centres d’intérêt de votre audience, il parle et touche votre lectorat. De plus, il vient souligner votre expertise et sert à vous présenter comme une référence dans un domaine donné.

  • Un blogging expert

L’outil d’attraction par excellence ! Le blogging est le terrain de jeu idéal pour travailler le référencement naturel, tisser un lien avec son audience et renforcer sa notoriété. Un blog d’expert répond à des problématiques précises, apporte des ressources pertinentes et aide le visiteur à avancer dans ses réflexions ou projets.
Il se révèle donc un puissant levier d’acquisition de trafic qualifié.

Bon à savoir : une cible séduite par votre blog assure un rendez-vous régulier avec votre lectorat.

  • Réseaux sociaux

La grande richesse des réseaux sociaux, c’est qu’ils sont un point de convergence de milliers d’individus. Sachant qu’un Français sur 2 est actif sur facebook, il y a donc de fortes chances que votre audience cible y soit présente. Ces médias restent des supports essentiels pour construire votre notoriété et promouvoir vos contenus. L’objectif est de susciter de l’engagement par le biais de vos posts.

  • SEO et Inbound

Selon Olivier Andrieu

“Google est un obsédé textuel et pour être visible dans ses résultats, une page doit avoir du text appel”

De récentes études publiées par StatCounter révèlent que Google représente 93% des parts de marché des moteurs de recherche en France. Tout le monde cherche donc à figurer dans le peloton de tête. Pour atteindre cet objectif, il faut travailler le référencement naturel sans relâche, trouver les requêtes clés qui sont les plus recherchées par les internautes et réussir à se positionner dessus.

Mais, travailler le référencement naturel ne se limite pas qu’à des mots clés, cela comprend aussi l’optimisation de visuels, l’intégration de liens internes et externes, le développement du champ sémantique…

Dans toute action sur le web, il faut toujours garder à l’esprit l’expérience utilisateur (UX) : est-ce que je réponds aux attentes de l’internaute, est-ce que la lecture de l’article est soignée, lisible, pertinente ?  

2 – Convertir

La conversion consiste à capter l’intérêt d’un prospect afin de le mener au bout de votre tunnel de conversion. L’entonnoir de conversion est rendu possible en alimentant régulièrement votre site / blog d’informations, mais également en poussant le lectorat à s’engager. Grâce à cette conversion, vous accédez à une meilleure connaissance des besoins de votre audience : critère essentiel pour affiner et personnaliser vos futurs messages.

3 outils en or pour convertir !

  • Call-To-Action

Le CTA se caractérise par un bouton ou message incitant le visiteur à passer à l’action.

Par exemple : “clique ici pour recevoir ton cadeau”.

  • Landing page

C’est la page sur laquelle est redirigée le visiteur lorsqu’il clique sur un CTA. Elle présente l’offre que le visiteur est venu chercher, souvent il s’agit d’un Ebook. Cette page doit contenir un formulaire pour construire une relation gagnant-gagnant. Vous proposez une offre en échange de coordonnées.

  • Marketing automation

Qui n’a jamais connu dans son métier, des tâches chronophages et redondantes ? Le marketing automation est très complémentaire d’une stratégie d’inbound marketing. Il est caractérisé par un emailing automatique et ciblé. Un dispositif ingénieux qui détermine le type de message à délivrer, au bon moment, totalement calibré pour répondre aux actions effectuées par le visiteur sur le site.  

3 – Vendre

La vente en inbound marketing se caractérise par une mise en relief de votre offre, elle doit prioritairement démontrer les avantages et les bénéfices. Une offre pertinente doit s’appuyer sur les signaux détectés lors de l’analyse de votre site : article le plus lu, contenus téléchargés, etc.

4 – Fidéliser

La dernière étape de votre stratégie inbound repose sur la fidélisation. La vente d’un produit n’est pas une fin en soi, il faut pérenniser ce lien avec votre audience. Si cette fidélisation est atteinte, vous construisez une relation de confiance. Vous créez ainsi un cercle vertueux, vos clients deviennent les promoteurs de votre offre et vous aident à recruter de nouveaux contacts. Astucieux non ?

L’inbound marketing est assez récent en France, on comprend mieux la raison pour laquelle il connaît un tel engouement. Face à la digitalisation des entreprises, les relations commerciales se transforment, l’inbound marketing apparaît aujourd’hui comme une stratégie plus que pertinente pour réussir sur le web.

Et vous, êtes-vous convaincu ? Quelle expérience retirez-vous de l’inbound marketing ?

Jennifer Poirson / Rédactrice Web SEO (ancienne élève Origami 1)

error: Content is protected !!