Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lorsque j’ai commencé la rédaction web, je me posais tout un tas de questions. Alors que je travaillais 39 h par semaine et que je ne comptais plus le temps passé dans les embouteillages, je rêvais d’une vie de bohème, d’écriture et d’eau fraîche. Bref, je me demandais s’il fallait que je me lance dans ce métier, s’il fallait que je devienne rédactrice web. Vous vous posez les mêmes questions ? En l’espace de deux ans, ma vie a radicalement changé ; voici à quoi ressemblent mes journées.

Rédactrice web et maman

Avant de commencer, il faut prendre en compte le fait que je suis maman… en congés mat’ jusqu’à il y a peu (et là je suis en vacances). Bon bref, je vous explique à quoi ressemblaient mes journées avant d’accoucher de ma deuxième fille car pour l’heure, je dois préparer une nouvelle organisation !

Le réveil

Quand je veux (non, ça c’était avant d’avoir des gosses). Je me réveille dans l’unique but de réveiller et préparer ma fille, sans cela, je pourrais continuer ma douce nuit jusqu’à ce que mon horloge interne me réveille.
Avis aux rédacteurs et futurs rédacteurs sans enfants : si vous vous lancez à fond dans ce job en tant que freelance, vous pourrez vous lever à l’heure que vous voulez !

Le retour au “bureau”

Une fois prête, je l’amène à la crèche/école puis je reviens à la maison (mon bureau).

Travailler de chez soi : le pied (ou pas) !

Je ne reviendrai en arrière pour rien au monde car j’adooooooore travailler de chez moi / d’où je veux et ne pas avoir à rendre de comptes à un patron ou à papoter avec mes collègues (que je ne trouvais pas drôles). Être seule, c’est le pied ! Pourtant je suis plutôt sociable… mais je savoure ma liberté.
Pour d’autres personnes, travailler de chez soi peut vite devenir un problème (impression d’étouffer). Mon conseil : tournez-vous vers des bureaux partagés en ville pour entretenir des relations sociales plus intéressantes que “bonjour maîtresse” (à l’école) ou “super, j’ai l’appoint” (au supermarché).

Démarrer une journée de travail

Un petit café avec la cafetière italienne, un grand cahier, un stylo, mon vieux PC et en avant (sur la terrasse ou dans la chambre avec la clim s’il fait trop chaud – Nouvelle-Calédonie oblige -).
Je commence par vérifier mes mails et mon planning de la journée. Je note mes nouvelles commandes (s’il y en a) et les cases dans mon agenda.

Commencer la rédaction

Très vite, après avoir regardé tout et n’importe quoi sur Internet, je me concentre pour de bon et me lance dans la rédaction. Je n’écoute pas de musique et essaie de poser mon smartphone à une distance respectable. Dur dur la vie de rédactrice web !

Escapade au club de sport

Après quelques heures de rédaction web (généralement de 9 h à 12 h), je prends un en-cas et file au club de sport. Toutoutouyoutou, au programme : fitness, course ou musculation (et sueur).

Repas de midi

Je sais, c’est pas bien de manger juste après le sport mais c’est comme ça. Après l’effort, le réconfort. Je mange un bout, souvent devant la TV ou un documentaire sur Youtube (je suis aussi abonnée à des chaînes de blogueurs et entrepreneurs intéressants). J’essaie en principe de profiter du repas pour apprendre des choses.

Après-midi travail… ou loisir

En fonction de l’avancement dans mes commandes, j’ai deux options :

  • soit je file me balader à Nouméa pour aller boire un verre avec une copine ;
  • soit je vais à la bibliothèque ;
  • soit je vais faire de la planche à voile ;
  • soit je bosse ;
  • soit je vais faire les courses.

… vous avez compris le principe.

J’aime bien travailler “à fond” pendant quelques jours puis m’octroyer des journées ou demi-journées de libres.

Programme du soir

Après m’être occupée de mes devoirs de “femme” et de “mère”, j’avoue que je ne peux pas m’empêcher de retourner sur Internet (défaut à corriger au plus vite). Souvent, je peaufine des articles, gère mon emploi du temps, mes factures ou cherche à participer à de nouveaux projets (car rien n’est jamais figé).

Être rédactrice web n’a donc que très peu (pas !?) de contraintes à mon sens (oui, c’est subjectif). Depuis que j’ai créé mon entreprise il y a deux ans, j’ai l’impression d’être à la retraite. J’adore mon travail, mes clients sont toujours agréables et reconnaissants et je “rencontre” des personnes formidables à distance. J’ai un réseau immense de contacts que je n’ai jamais vus mais qui me font confiance (et vice versa). Vous l’aurez compris, j’adore mon métier de rédactrice web !

Et vous, vous en êtes où dans votre quotidien ? Que feriez-vous si vous plus de temps libre et un meilleur salaire ? N’hésitez pas à me répondre en commentaire ou à m’envoyer un petit message sur Facebook 🙂

  •  
    17
    Partages
  • 17
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
error: Content is protected !!

Téléchargez GRATUITEMENT
​ "101 sites qui recrutent des rédacteurs web" !