Métier pour Autiste Asperger : j’ai enfin trouvé !

Métier pour Autiste Asperger : j’ai enfin trouvé !

Faites-vous parties de ceux qui pensent que les métiers pour autiste Asperger se limitent à l’informatique ou la science, à l’instar du célèbre Sheldon Cooper ? Si oui, vous pourriez être surpris d’apprendre que les personnes ayant un TSA (Troubles du Spectre Autistique) peuvent se montrer passionnées par de nombreux autres sujets, tels que la cause animale, l’écologie, ou encore les arts… Elles peuvent même s’épanouir dans un travail indépendant et notamment, la rédaction web SEO. Vous en doutez ? Voici 4 arguments qui en font, d’après-moi, une activité idéale pour les porteurs du syndrome d’Asperger.

1. Ce métier permet aux autistes Asperger de mieux gérer les stimulis sensoriels

Comme les haut potentiels, les autistes, et notamment les autistes Asperger, sont hypersensibles. Au bruit et à la lumière principalement, mais également au toucher, à l’odorat, etc. Or, dans les entreprises et lieux de travail en commun, du fait de ces stimulis et de la fatigue importante qu’ils engendrent, une personne autiste va connaître des surcharges sensorielles. Elle peut alors perdre ses capacités sociales, et ne sera plus en mesure de travailler efficacement, voire de travailler tout court. C’est ainsi que son lieu de travail devient source de panique… Pour cette raison, l’intégration professionnelle et sociale des autistes en entreprise peut être compliquée.

Réclamer un télétravail est alors une solution. Toutefois, dans le cas où elle serait acceptée par votre employeur, vous devrez toujours venir sur votre lieu de travail quelques journées par semaine. Or, cela reste fatigant pour un travailleur handicapé Asperger. Pourquoi alors ne pas envisager la rédaction web ? Pratiquée en freelance, vous pourrez parfaitement maîtriser votre environnement, et ce, sept jours sur sept. Vous pourrez ainsi diminuer les stimulis sensoriels… La preuve en quelques points :

  • pas de bruits non désirés (discussions entre collègues, son régulier de la machine à café, crépitement des néons, bruit des doigts sur un clavier, sonneries de téléphone, et j’en passe) ;
  • pas de lumière agressive (néons) ;
  • pas de contacts physiques non souhaités avec d’autres êtres humains (la bise le matin, le serrage de mains, la petite tape sur l’épaule de ce collègue qui se veut amical… quoique, en période Covid-19, tout ceci a disparu ou presque… et c’est tant mieux !) ;
  • pas d’odeurs non contrôlées (le réfrigérateur commun, les odeurs émises par les plateaux repas des collègues, le parfum d’untel, etc.).

En outre, le télétravail nous épargne le calvaire des transports en commun ou de la rue bondée du matin qui, s’ils sont des endroits détestés par les neurotypiques, le sont encore plus par les autistes Asperger.

2. Le travail en indépendant limite les interactions sociales

L’autre grand défi des autistes dans l’entreprise concerne les interactions sociales. Si ceux présentant un autisme léger parviennent à s’intégrer dans un groupe social et à invisibiliser leurs difficultés, communiquer avec les autres reste bien souvent une source importante de stress et de fatigue. Ai-je bien formulé ma demande ? Y avait-il un second degré que je n’ai pas identifié ? On m’a demandé de faire telle tâche, mais de quelle manière faut-il que je m’y prenne, exactement ? De mon côté, j’ai besoin qu’on me détaille chaque point à suivre, sinon je me retrouve dans un grand état d’anxiété. Par ailleurs, suivre les conventions sociales, identifier les sous-entendus, interpréter les codes et le langage non verbal sont sources d’inquiétude et de fatigue. Comme les implicites sont la norme chez les neurotypiques, ces derniers ne prennent pas toujours la peine de tout expliquer à leurs collègues autistes Asperger, qui peuvent alors se retrouver submergés par un flot d’informations aux allures quasi incompréhensibles.

Or, si de plus en plus d’entreprises recrutent des Aspergers et prennent en compte ces difficultés, les interactions sociales avec la hiérarchie et les collègues restent inévitables. Au contraire, un métier pour autiste Asperger en freelance présente l’avantage d’éviter un grand nombre de ces interactions. Plus de pause café imposée, pas de salut le matin et le soir, plus d’interruptions au milieu de son travail… Travailler chez soi, dans la solitude, permet d’être plus efficace, mais aussi plus serein. Car, au contraire du neurotypique, ce ne sont pas les pauses entre collègues qui revigorent notre ami Aspie, mais bien le fait de travailler sur des sujets qui le passionnent.

Toutefois, le travail à la maison n’est pas si idyllique : en effet, travailler pour soi, et notamment en rédaction web, implique de démarcher de nouveaux clients, de communiquer avec eux, peut-être même de gérer les conflits… Pas de panique ! De nombreuses solutions peuvent être trouvées. Pourquoi ne pas faire appel à un binôme compréhensif qui saura vous expliquer les situations mal interprétées ? Ou alors, associez-vous avec une personne qui sera heureuse de s’occuper du démarchage pour vous deux ! Par ailleurs, si vous êtes Asperger, vous vous sentez probablement plus à l’aise à l’écrit qu’à l’oral. Privilégiez donc les e-mails, même si, bien sûr, vous devez vous préparer à avoir des conversations téléphoniques et des visioconférences… Qu’à cela ne tienne ! N’oubliez pas que c’est en faisant que l’on apprend : plus vous communiquerez avec des personnes extérieures à votre entourage, plus vous gagnerez en compétences sociales. Par ailleurs, les Aspies sont capables de passer des journées entières sur l’apprentissage d’un sujet. Échanger par téléphone sur la rédaction SEO, si cette dernière vous intéresse, ne devrait donc pas poser de problème outre mesure, au contraire : votre interlocuteur sera sans doute séduit par votre maîtrise du sujet.

3. La rédaction web limite les imprévus redoutés par les autistes Asperger

Ah… les imprévus… La bête noire des autistes Asperger. Car ils sont, eux aussi, la source d’une très grande anxiété. Or, le monde de l’entreprise en est bourré. Qui n’a jamais entendu son patron décider d’une réunion à la dernière minute ? Qui n’a jamais eu ce collègue venu demander un coup de main : « tu peux me préparer un PowerPoint pour avant-hier ? » ? (Non, n’essayez pas de trouver une faute, vous avez bien lu : avant-hier.) Si, en plus, vous ne savez pas dire « non », cela peut provoquer chez vous quelques crises de panique…

Heureusement, un emploi en tant que travailleur indépendant, et notamment dans la rédaction web, vous permettra d’organiser vos journées à l’avance sans trop de risques qu’elles soient perturbées. Bon, je ne vais pas vous mentir, vous rencontrerez encore des imprévus, car la vie en est remplie… Mais vous arriverez à en diminuer la fréquence, et donc à mieux les supporter.

Pour cela, il faudra veiller à ne pas s’éparpiller et à parfaitement s’organiser. Heureusement, des outils sont là pour vous aider : agendas, liste de tâches à réaliser, etc. Si vous avez des difficultés à préparer votre planning, appuyez-vous sur votre entourage, qui connaît vos forces et vos faiblesses et pourra donc vous aider. N’hésitez pas non plus à consulter les formidables ressources qu’offre internet !

4. Le freelancing permet de choisir des sujets en lien avec ses intérêts spécifiques

C’est bien connu, un autiste Asperger a tendance à être plus performant sur les sujets qui l’intéressent – ceci est encore plus vrai pour les neuro-atypiques que pour les neurotypiques. Or, en rédaction web, la liste des sujets sur lesquels il est possible de travailler est loin d’être limitée ! Il est donc tout à fait possible d’envisager de rédiger pour ses domaines de prédilection. Bien sûr, il vous faudra au début faire vos preuves, et donc rédiger sur tout ou presque… Ne désespérez pas ! Continuez à démarcher les entreprises et blogueurs ayant des sujets en lien avec vos intérêts spécifiques, vos efforts porteront forcément leurs fruits ! Être présent sur des communautés en lien avec vos intérêts et passions est également une bonne solution : peut-être que quelqu’un est justement à la recherche d’un rédacteur web SEO ?

Dans tous les cas, faites confiance à vos compétences. Implication et rigueur sont autant d’atouts pour se lancer dans la rédaction web en freelance.

Vous l’aurez compris : la rédaction web SEO est un beau métier pour les autistes Asperger en quête de sujets passionnants sur lesquels travailler. Autisme et freelance ne sont pas incompatibles, au contraire. Attention toutefois à ne pas se laisser avoir par son enthousiasme : sachez doser les efforts, demandez conseil à votre entourage et interrogez-vous sur vos forces comme vos faiblesses. Ces exercices sont difficiles, mais ils vous aideront à avancer de manière sereine sur la voie du rédacteur web freelance… Alors, vous sentez-vous prêt à vous lancer ? Ou avez-vous encore des questions ? Dans ce cas, n’hésitez pas à nous les poser directement en commentaires !

Par Amandine B.

Pourquoi un Algorithme ne volera jamais le travail des Rédacteurs Web ?

Pourquoi un Algorithme ne volera jamais le travail des Rédacteurs Web ?

Connaissez-vous ces logiciels qui écrivent tout seuls des articles de blog, à partir de n’importe quel sujet ? Savez-vous que le plug-in Yoast SEO est capable d’évaluer la lisibilité de vos textes et la performance SEO ? Êtes-vous aussi interpellés que moi quand Google vous propose des mots et des émoticônes préconçus, en réponse à une publication d’amis Facebook ? À l’heure où l’intelligence artificielle prend une ampleur inégalée dans notre quotidien, au point de se rendre indispensable en tout, on peut légitimement se demander si elle ne va pas finir par menacer les auteurs du net, humains trop humains. Doit-on craindre ces robots, capables de reformuler, de produire à partir de rien et de traduire, le tout sans jamais se fatiguer ? Non, non et non ! Je vous donne mes 5 arguments pour illustrer pourquoi un algorithme ne volera jamais le travail des rédacteurs web SEO !

1. Parce qu’un robot n’est pas unique au monde

« On ne se baigne jamais 2 fois le même fleuve » affirmait Héraclite. De la même façon qu’il n’y a pas un acte semblable à un autre sur des milliards (quand on est un être-vivant), chaque création humaine est fondamentalement unique. Un avatar imitera peut-être parfaitement un schéma à partir du connu, mais il ne créera jamais rien de nouveau. D’ailleurs, un programme informatique n’est qu’un modèle du réel, limité uniquement au 0 et au 1. Le vivant au contraire possède des combinaisons et des possibilités infiniment plus variées, alliance complexe de l’espace et du temps. Il est lui-même le réel, sans intermédiaire, quand un algorithme en est une image. C’est ainsi que par essence, le monde biologique garde une part de mystère sur laquelle chaque tentative de codage s’est échoué jusqu’à présent. Dans le film Passenger, un malheureux voyageur se réveille 90 ans trop tôt à bord d’un vaisseau cryogénisé. Sa seule compagnie ? Un androïde extrêmement élaboré, mais qui même dans les aspirations futuristes les plus poussées, lasse par son manque d’inventivité. Pour revenir à la rédaction web, il y a fort à parier que seul un cerveau humain sera capable de deviner les intentions de recherche sur le long terme et par delà le connu…

2. Parce qu’une intelligence artificielle ne sait pas lire entre les lignes

Flaubert rêvait d’écrire un roman sur rien, sans aucun sujet, juste pour la beauté des phrases et la fluidité du style. Cette utopie raconte que les sous-entendus, les silences, les moments de complicité avec le lecteur par évocations sont autant de liens essentiels qui participent au plaisir de lecture. Or comment une machine pourrait s’immiscer dans ce lien, elle qui ne peut qu’automatiser un sujet clairement exprimé ? Comment faire comprendre la subtilité des sens cachés autrement qu’à une imagination capable d’interprétation ? Le second degré, l’ironie, l’humour, l’antiphrase (lorsqu’on dit quelque chose et qu’on souligne en fait le contraire) sont autant d’atouts humains propres au langage parlé ! Et oui ! Pensons à nos conversations courantes qui s’accompagnent d’intentions, de regards implicites et de remémorations partiales. Cette gestuelle non verbale imprègne la communication manuscrite et confère une signification aux mots… au-delà des mots !

3. Parce qu’un algorithme n’a pas de feeling ni d’émotions

Les sensations et les sentiments participent à la beauté d’une lecture.
« La nature est un temple ou de savants piliers, laissent parfois sortir de confuses paroles, l’homme y passe à travers des forêts de symboles, qui l’observent avec un regard familier » écrivait Baudelaire dans les Correspondances.
Comment faire comprendre un poème à une intelligence inerte qui n’a jamais senti la brise du matin sur sa peau, la chaleur du soleil ou qui ne s’est jamais essoufflée en gravissant une montagne ? Imaginez même une traduction au sens propre… Ça ne voudrait rien dire ! Eh bien, c’est précisément cela, la spécificité humaine. Ce sont des mots évocateurs qui se figent et la sensation qui prend le relai. Pour faire une telle performance, pas besoin de s’appeler Baudelaire. Chaque rédacteur a une longueur d’avance dans l’expression, car même sans s’en rendre compte, ses mots sont imprégnés de vécu ! Mieux, son phrasé retranscrit le charme de l’imperfection, les particularismes linguistiques, les dictons et les images. Dès la première figure de style, l’intelligence artificielle patauge. « J’ai vu arriver une voile à l’horizon » plutôt que « J’ai vu arriver un bateau à voile à l’horizon » est un tournure bien plus belle dans sa formulation imagée et pourtant incorrecte grammaticalement. Qu’est-ce que cela suppose et engendre à la fin ? Ce qu’un automate ne pourra jamais reproduire : LE PLAISIR des mots !

4. Parce qu’une machine n’a pas d’aura ou d’histoire à raconter

L’homme est par essence un animal social. Savoir que l’auteur d’un livre ou d’un article qu’on a aimé existe et qu’on pourra un jour le rencontrer, ça ajoute incontestablement un plus à la lecture. Vous savez, quand on se dit, « wahou ! C’est exactement ce que je pensais ! » et on fait quelques recherches sur YouTube pour identifier l’auteur en vrai. Lorsqu’on a une relation privilégiée avec un rédacteur web (qu’on le suit depuis longtemps), on sent qu’on appartient à sa communauté d’esprit et on apprécie la connivence partagée, à travers ses écrits. Ce qui joue, c’est le lien réel et concret qu’on peut développer avec la personne au clavier : son histoire, ses épreuves et ses échecs, son expérience et son aura ! Voilà pourquoi le storytelling fascine autant. Chaque lecteur a besoin de s’identifier à une personne authentique, avec des problématiques et des futures victoires semblables aux siennes.

5. Parce qu’il est plus éthique de faire vivre un humain plutôt qu’un ordinateur

Il y a une dernière raison plus éthique de se rassurer face aux ordinateurs. On rencontre de plus en plus de « consommateurs responsables », sensibles à la démarche autant qu’au résultat. « Fais travailler le jeune », disait-on dans mon village quand on avait de la mécanique à arranger sur son tracteur ou des patates à planter. Ça voulait dire, « Donne de l’argent à celui qui en a besoin ». Je veux croire qu’une solidarité informée prend de l’ampleur à notre époque et nous encourage, entre 2 savoir-faire équivalents, à choisir le plus moral. Avoir contribué à la réussite de quelqu’un, avoir été dans les premiers à croire en lui procure un sentiment de satisfaction que bien des personnes recherchent. Engager un rédacteur web version locale plutôt qu’une machine va être un choix comparable à celui d’acheter une pâte à tartiner bio plutôt que du Nutella. L’occasion pour le client de « faire travailler le jeune » et de contribuer du même coup à l’améliorer du système entier.

Nous arrivons à la fin de cet article. Alors amis rédacteurs web, quel sera notre futur chantier ? En tant qu’optimiste invétérée, je crois que nous allons réussir à faire de ces difficultés une opportunité. Tout comme les évolutions technologiques ont engendré de belles révolutions humaines, dans l’art et la culture notamment, la performance des algorithmes sur internet va remettre la qualité et l’originalité de l’expression au goût du jour. Elle va nous obliger à réinvestir cette langue qui connaît appauvrissement et maladresse orthographique, pour la renouveler. Comme toute remise en cause, il y aura des moments laborieux et qui paraîtront insurmontables à certains moments. Toutefois, si on reste ferme sur la valeur qu’on veut donner à l’écriture, au style et à notre manière de faire communauté, ce sera un changement pour le mieux, j’en suis certaine !

Et vous ? Dites-nous pourquoi vous êtes un rédacteur web unique et irremplaçable !

Charlotte Allinieu – (ancienne élève Origami 4)

Vous voulez devenir webrédacteur ? Faites ce test d’orientation

Vous voulez devenir webrédacteur ? Faites ce test d’orientation

Un travail nomade qui vous permet d’organiser vos horaires et d’écrire toute la journée ? Ne cherchez plus, c’est la rédaction web. Si cela vous fait rêver, n’attendez plus pour découvrir si vous êtes fait pour devenir webrédacteur. Grâce à ce test, vous apprendrez si vous avez les compétences, la personnalité et l’organisation nécessaires pour être rédacteur de contenus web.

Les qualités essentielles pour devenir webrédacteur

Vos années de lycée sont loin, et votre niveau d’orthographe, de syntaxe et de typographie a probablement chuté depuis l’obtention de votre BAC ! Or, pour devenir rédacteur web, vous devez avoir une parfaite aisance dans la langue de Molière. Mais ce n’est pas la seule qualité que vous devez posséder. Avez-vous ce qu’il faut pour exercer cette activité ? Faites le test !

Vous découvrez un article sur l’élevage des moules de bouchot. Que faites-vous ?

Lorsque vous écrivez un message à vos amis :

Vous avez lu un roman passionnant, mais assez long. Vous en conseillez la lecture à vos proches en leur expliquant les grandes lignes de l'intrigue.

Quelle est votre tendance face aux défis que vous rencontrez :

Un ami vous raconte une histoire difficilement crédible. Il précise qu’il l’a lue dans le journal local.

Les qualités essentielles du webrédacteur
Parfait, vous avez toutes les qualités pour devenir rédacteur web.
Vous vous intéressez à tout et privilégiez les informations fiables. Votre maîtrise du français est parfaite... ou le sera lorsque vous aurez enfin terminé ce livre qui vous apprend toutes les subtilités de cet idiome. Votre esprit de synthèse vous permet de vulgariser n'importe quelle information, même lorsque vous n'avez aucune compétence dans le domaine. Ce métier serait-il fait pour vous ?
Vous devez développer certaines qualités pour devenir un webrédacteur professionnel.
Soyez curieux, intéressez-vous à tout. Vous gagnerez du temps lors de vos rédactions, vous trouverez plus facilement des informations fiables et des idées d'articles. Veillez également à cultiver votre esprit critique et surtout, la maîtrise du français.

Le mindset indispensable pour exercer le métier de rédacteur web

La rédaction web est un travail à domicile. Cela convient parfaitement à certaines personnes qui apprécient la solitude, mais pas à d’autres. Qu’en est-il de vous ?

Après deux heures de travail solitaire sans entendre un bruit :

Vous avez reçu une appréciation négative de la part d’un client. Comment réagissez-vous ?

Le webrédacteur et la solitude
Vous chérissez les relations humaines.
La rédaction web est un métier solitaire. Vous devez impérativement prendre en compte votre besoin d’interactions humaines. Si vous décidez de vous reconvertir dans cette activité, veillez à rejoindre des groupes de rédacteurs, réservez un espace de coworking ou allez travailler dans un lieu public (café, bibliothèque, etc.). Ne restez pas seul avec vos pensées.
Vous appréciez la solitude.
C’est parfait, vous êtes fait pour ce métier ! Veillez toutefois à ne pas rester seul en permanence, car même si vous aimez ça, vous pouvez avoir besoin de parler de votre activité à d’autres personnes. Rejoignez des groupes virtuels ou réels de freelances, travaillez dans des espaces de travail partagés… de nombreuses solutions existent !

Voici, en détail, les qualités essentielles pour devenir rédacteur de contenus web :

L’organisation nécessaire pour devenir webrédacteur

Ce métier vous offre l’avantage de travailler d’où vous voulez, quand vous le voulez. Mais votre personnalité fera la différence pour éviter certains pièges organisationnels inhérents à cette liberté. Le rédacteur de contenu est un équilibriste : il doit garder un rythme de travail sain et résister à la procrastination ou au contraire, au surmenage.

Vous avez 2 semaines pour rédiger un article. Que faites-vous ?

Vous avez énormément de travail, et une opportunité supplémentaire se présente.

Un client revient vers vous avec des demandes supplémentaires.

Vous travaillez depuis votre domicile. Un voisin passe vous voir pour prendre le café, que faites-vous ?

Lorsque vous travaillez depuis votre logement :

L'organisation du webrédacteur
Parfait, vous avez trouvé le bon équilibre.
Certes, vous pouvez travailler quand vous le voulez, mais il s’agit d’un métier, pas d’un passe-temps. Fixer des horaires et saisir des opportunités sont essentiels pour progresser. Vous parvenez à trouver un équilibre sans laisser votre activité professionnelle envahir vos soirées et vos nuits. Vous avez l'organisation idéale pour devenir webrédacteur.
Attention ! Vous devez apprendre à équilibrer vos journées.
Le risque du freelancing est de travailler sans arrêt. À force de saisir toutes les opportunités et d’essayer de satisfaire vos clients au-delà du raisonnable, vous vous épuisez. Veillez à garder des temps de repos, indispensables pour vous épanouir dans cette profession.
Souhaitez-vous un passe-temps ou un travail ?
Vous exercez effectivement une activité à domicile. À l’heure actuelle, beaucoup de gens la considèrent comme un loisir. Mais vous ne pouvez pas avoir cette approche si vous souhaitez être rentable. Si vous voulez devenir un rédacteur web professionnel, vous devez fixer des horaires de travail, informer vos clients de vos délais et saisir des opportunités pour progresser.

La gestion de la relation client par le webrédacteur

Ce métier est un métier relationnel. Il faut avoir des nerfs solides pour ne pas réagir trop vivement à certains tracas, qui finissent généralement par se résoudre avec un peu de diplomatie. Écrire pour autrui, en particulier pour le Net, est un exercice d’humilité. Vous vous exposez, car vous mettez le meilleur de vous dans vos articles. Vous devez toutefois apprendre à gérer les critiques constructives. L’un des autres défis de ce métier est l’indépendance financière : ça fonctionne, tant que vous êtes payé. Parfois, il est difficile de réagir face à un retard de paiement. Alors, êtes-vous capable de solutionner ces problèmes en gardant la tête froide ?

Un client vous demande de nombreuses modifications sur le texte que vous avez rédigé. Comment le vivez-vous ?

Vous avez envoyé un texte deux semaines auparavant. Il n’a toujours pas été publié, et vous n’avez pas eu de retour du client.

Le texte est publié, mais deux semaines plus tard, vous n’avez toujours pas été payé. Que faites-vous ?

Webrédacteur et relation client
Vos clients ne sont pas vos ennemis.
Lorsque vous êtes responsable d’un business, les remarques et les retards de paiement sont des épreuves. Votre travail de webrédacteur mérite du respect, vous devez donc réagir... mais avec retenue ! Partez toujours du principe que le client est de bonne foi, sinon vous pourriez perdre des missions intéressantes. Il peut être très occupé, avoir oublié, avoir un problème technique, etc. Ce n’est qu’en cas de mauvaise foi manifeste que vous devrez sortir la grosse artillerie.
Renforcez votre confiance en vous.
Que ce soit pour vendre vos prestations ou pour défendre vos droits, vous devez avoir confiance en vous pour devenir rédacteur web. Vous ne serez plus un salarié protégé par son entreprise. Vous serez seul et vous devrez apprendre à vous faire respecter. Pour cela, adoptez une communication non violente : vous pouvez affirmer vos idées et formuler des revendications avec respect. De cette façon, vous bâtirez des relations de confiance à long terme avec vos clients.
Parfait, vous ne devez rien changer.
Vous avez déjà compris que pour progresser dans la webrédaction, vous devrez faire preuve de finesse. Entretenir des relations de confiance avec vos clients est essentiel, et cela nécessite souvent un peu de diplomatie. Ne répondez jamais sous le coup de l’émotion. Elle est naturelle, mais elle est très mauvaise conseillère !

Le verdict : la rédaction de contenus web est-elle faite pour vous? 

Quels ont été vos résultats ? Pouvez-vous vous lancer directement ? Devez-vous améliorer certaines compétences ? Pour le savoir, indiquez les réponses obtenues aux tests précédents.

Les qualités essentielles du webrédacteur

Le webrédacteur et la solitude

L'organisation du webrédacteur

Le webrédacteur et la relation client

Verdict : êtes-vous fait pour la rédaction web ?
Ce métier est fait pour vous.
Vous avez déjà trouvé l'équilibre parfait pour travailler depuis votre domicile et gérer les relations avec votre clientèle. Vous possédez les qualités indispensables pour exercer le métier de rédacteur web. Un conseil : formez-vous à la rédaction SEO afin de développer vos compétences et d'avoir accès à des missions plus rémunératrices.
Vous avez des prédispositions pour ce métier.
Vous avez naturellement acquis certaines qualités pour devenir un excellent rédacteur web. Vous ne devez toutefois pas vous lancer sans acquérir les compétences qui vous manquent. Si votre objectif est d'en vivre exclusivement, vous devez mettre toutes les chances de votre côté. Faites-vous accompagner pour acquérir les bases indispensables et développer l'état d'esprit du rédacteur freelance.
Vous devez réfléchir à votre projet professionnel.
Pourquoi souhaitez-vous devenir webrédacteur ? Avant de vous lancer, vous devez impérativement réfléchir à cette question et faire mûrir votre projet. N'hésitez pas à faire un bilan de compétences avec un professionnel. Vous êtes passionné par l'écriture web ? Dans ce cas, travaillez sans relâche pour acquérir les bases indispensables à l'exercice de cette profession.

Apprendre un nouveau métier est une étape importante de votre vie. Vous passerez par des hauts et des bas, pour finalement atteindre l’équilibre parfait : exercer une activité qui vous épanouit. 

Ce test un peu particulier a été construit en référence à des expériences professionnelles réelles. J’espère qu’il vous a donné les éléments de réflexion nécessaires pour prendre une décision. Si vous sentez le besoin d’être accompagné sur le chemin de la rédaction web, je vous conseille de rejoindre la formation de Lucie. Elle a été adoptée par des centaines de rédacteurs. N’hésitez pas à découvrir leurs témoignages

Anne Beckers – Coach dans l’équipe de Lucie Rondelet et ancienne élève Origami

Rédacteur Freelance en Bonne Santé : 7 conseils pratiques

Rédacteur Freelance en Bonne Santé : 7 conseils pratiques

Vous passez 7 heures ou plus devant votre ordinateur tous les jours ? Vos journées débordent parfois sur vos nuits ? Alors il est temps de trouver un équilibre entre le travail et le repos. Sans plan d’action, vous aurez toujours un texte à terminer, une facture à envoyer, un courrier à classer. À la clé : douleurs dorsales, tension élevée, prise de poids, etc. Réagissez et découvrez dans cet article 7 conseils simples à appliquer pour rester un rédacteur freelance en bonne santé !

1. Établissez un horaire de travail (et respectez-le)

La plupart des rédacteurs freelance éprouvent des difficultés pour tenir un horaire. Certains travaillent lorsqu’ils en ont envie, d’autres travaillent tout le temps. Cette absence de rythme, si elle a des côtés sympas, nuit à votre bien-être. 

Les premiers risquent en effet de se retrouver acculés de travail, soudain soumis à un stress intense pour rendre un texte dans les temps. Les seconds travaillent de plus en plus, au point de ne plus s’accorder de pause bien méritée.

Établir un horaire et le respecter vous permet de faire des activités qui bénéficient à votre bien-être (et, in fine, à votre productivité 😉). Vous aurez l’occasion de faire du sport, de voir des amis, de passer du temps en famille, de lire un bon roman… Ces bons moments vous permettront de diminuer votre stress et d’être plus détendu pour aborder votre travail du lendemain.

Cette vidéo compte de nombreux conseils pratiques pour bien travailler à domicile (même si on a des enfants !) 😉

2. Adoptez la bonne posture

Les maux de dos sont fréquents chez les travailleurs sédentaires. En tant que rédacteur freelance, vous n’effectuez même pas les quelques pas qui séparent votre domicile d’une station de métro. Il est donc impératif que vous adoptiez une bonne posture pour travailler.

Votre dos est rond, votre tête penchée en avant pour mieux voir l’écran (avez-vous pensé à des lunettes ?), vous croisez les jambes ou êtes assis en tailleur ? C’est un miracle si vous n’avez pas mal au dos. À la place, essayez ceci : 

  • Redressez-vous et tenez votre dos bien droit. Vous pouvez adapter la hauteur de votre écran pour qu’il soit parfaitement dans votre champ de vision lorsque votre tête est droite.
  • Posez vos pieds au sol. Les deux pieds, bien à plat.
  • Réglez la hauteur de votre bureau ou de vos accoudoirs pour que vos bras soient parfaitement détendus, ni surélevés, ni trop bas. 

Enfin, n’oubliez pas de respirer profondément en ouvrant bien la poitrine. Ouvrez les fenêtres si le temps le permet pour renouveler l’air le plus souvent possible.

3. Planifiez vos repas 

Pour être un rédacteur freelance en bonne santé, vous devez échapper au risque qui guette tous les travailleurs lors de la pause déjeuner : celui des repas « sur le pouce ». Ils sont rarement équilibrés.

Si vous n’avez rien prévu, vous aurez tendance à prendre la première collation que vous trouverez, en particulier si vous ne devez pas la préparer. De temps en temps, ce n’est pas grave. Sur le long terme, vous privez votre corps d’éléments nutritifs essentiels, vous accumulez le sucre et les lipides… et cela se ressent sur votre vitalité et votre bien-être.

Planifiez vos repas la veille ou chaque semaine. Vous ne vous retrouverez pas à chercher quelque chose à manger sur le coup de midi. Vous pouvez également cuisiner certains plats à l’avance, afin de n’avoir plus qu’à les réchauffer au moment de manger.

4. Anticipez les imprévus

5. Faites de l’exercice

Sortez pour faire une balade, courir ou vous rendre à la salle de sport. Quoi que vous choisissiez comme activité, ne la faites surtout pas à la maison : vous y passez déjà assez de temps.

Si vous souffrez de la solitude du rédacteur web, je vous conseille de rejoindre un cours collectif. Vous aurez l’occasion de rencontrer d’autres personnes pour une activité agréable, sans aucun lien avec votre travail, et de vous défouler en groupe.

Vous appréciez votre solitude ? Ce n’est pas une raison pour rester enfermé. Je vous conseille vivement la course ou la marche rapide, en particulier lorsque vous êtes en panne d’inspiration. Il n’y a rien de tel qu’une petite balade pour vous libérer l’esprit. 

6.  Créez une routine de sommeil

Vous devez dormir suffisamment pour recharger vos batteries (en l’occurrence, votre cerveau et le reste de vos organes). Le lendemain, vous serez de meilleure humeur, plus concentré, plus productif, plus énergique… Il n’y a pas de quantité fixe de sommeil ou de sieste à faire, cela dépend de chaque personne. Mais vous connaissez probablement le nombre d’heures dont vous avez besoin.

Vous devez également connaître les facteurs qui favorisent votre endormissement, car il n’y a rien de plus pénible que rester éveillé dans on lit : devez-vous boire une boisson chaude, lire quelques pages d’un roman (soporifique de préférence), écouter une musique relaxante ?

Enfin, il y a probablement une heure à laquelle vous vous endormez plus facilement. 

Lorsque vous connaissez ces paramètres, vous pouvez créer la routine de sommeil adaptée et bénéficiez des heures de repos dont vous avez besoin.

7. Trouvez une bonne raison d’être un rédacteur freelance en bonne santé

Vous connaissez déjà tous ces conseils. Ils font peut-être partie de vos bonnes résolutions de la Saint-Sylvestre, oubliées dès le 2 janvier à 18 h. Si vous avez lu cet article jusqu’au bout, c’est parce que vous n’arrivez pas à les appliquer sur le long terme. 

Alors, vous cherchez désespérément une solution, une révélation qui vous permettra de tenir ces résolutions. Je ne peux pas vous fournir cette révélation, mais je peux vous aider à la trouver. L’idée vient de La boîte à outils de votre santé au travail : vous devez trouver une vraie raison d’être en bonne santé

Vous voulez faire du vélo avec vos petits enfants dans 30 ans ? Escalader l’Everest à 70 ans ? Répétez à votre conjoint qu’il a de la chance de vous avoir jusqu’à ce qu’il devienne sourd comme un pot ? Peu importe votre raison, du moment qu’elle vous donne la motivation nécessaire.

Enfin, n’oubliez pas qu’il s’agit de conseils de bien-être, utiles à titre préventif. Si vous avez un problème de santé ou un inconfort, direction le médecin ! La santé est précieuse. Des idées à partager ?

Prenez soin de vous !

Et surtout, ne restez pas seul : rejoignez la communauté des élèves de Lucie en optant pour la formation Liberté.

Anne Beckers — Coach dans l’équipe de Lucie Rondelet et ancienne élève Origami

Pour aller plus loin : Catherine Vasey, La boîte à outils de votre santé au travail, Dunod.

Créer de la Valeur pour le Lecteur : Stop au Dogme de l’Utilité

Créer de la Valeur pour le Lecteur : Stop au Dogme de l’Utilité

Vous ne savez plus comment créer de la valeur pour le lecteur ? Vous avez épuisé toutes vos idées inédites et traité extensivement chaque sujet. Les autres ont déjà exploité toutes les thématiques annexes à la vôtre et vous ne voulez pas créer un énième contenu qui reprend les mêmes informations. Bref, vous êtes bloqué. Vous pouvez surmonter cette difficulté et apporter de la valeur aux lecteurs par vos écrits. Il suffit de revoir votre conception de cette notion. (suite…)

Les 15 Outils SEO qui feront de vous un Meilleur Rédacteur

Les 15 Outils SEO qui feront de vous un Meilleur Rédacteur

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur… les outils SEO pour rédacteurs (si vous vouliez autre chose, ce n’est pas le bon site). Ils vous serviront à rédiger des textes optimisés de qualité. Cet article ne s’adresse pas aux référenceurs pour qui cette liste manque de pertinence. En revanche, les rédacteurs web trouveront un logiciel adapté à chaque étape de leur travail : recherche du sujet, choix des mots clés et du champ sémantique, création du texte, insertion des balises, suivi du positionnement de la page… et même quelques idées pour fournir à un prospect des raisons de travailler avec vous ! (suite…)

error: Content is protected !!