Formation Contenu SEO : Est-ce Vraiment Nécessaire ? ⎪Décryptage

Formation Contenu SEO : Est-ce Vraiment Nécessaire ? ⎪Décryptage

L’acquisition d’un trafic qualifié sur un site internet passe par la mise en place d’une stratégie digitale. Celle-ci s’articule autour du Search Engine Marketing : le marketing des moteurs de recherches. Le SEM se compose de trois parties : le SEO pour Search Engine Optimization, le SEA pour Search Engine Advertising et le SMO pour Social Media Optimization. En quelques mots, le SEO correspond au référencement naturel gratuit, le SEA aux publicités payantes et le SMO à la visibilité sur les réseaux sociaux. Mais alors, pour être visible sur internet, le SEO est-il réellement indispensable ? En tant que rédacteur web, est-il si important de suivre une formation contenu SEO ? Dans cet article, je vous explique pourquoi se former au SEO, les plus-values de ces nouvelles connaissances et comment choisir la bonne formation SEO.

Une formation contenu SEO : pourquoi ?

Raison n° 1 : donner confiance aux lecteurs

Être rédacteur web, tenir un blog ou un site d’e-commerce : c’est bien. Que les internautes trouvent vos articles ou votre site via des recherches Google : c’est (beaucoup) mieux, voir le minimum ! L’acquisition de trafic s’effectue par plusieurs méthodes, mais le référencement naturel reste incontournable. Avez-vous déjà cliqué avec confiance sur un lien sponsorisé en première page de Google ? Moi non. Je m’en méfie, allez donc savoir pourquoi ! 😉 Par contre, je clique volontiers et lis les articles arrivant sur les premiers résultats du SERP (Search Engine Results Pages, page des résultats en français) que me propose l’algorithme. Bon, j’avoue, parfois je pousse sur la seconde page si les premiers résultats ne m’attirent pas…

Suis-je la seule dans ce cas ? Je ne pense pas.

Alors, pour que votre futur lecteur ait confiance en vous avant même d’avoir cliqué sur votre titre : optez pour le référencement gratuit, autrement dit, apprenez à manier comme un pro les stratégies de référencement naturel !

Raison n° 2 : travailler sur le long terme

Le trafic organique, c’est-à-dire le trafic provenant des moteurs de recherche, peut être payant (campagnes Adwords par exemple) ou gratuit (naturel).

Le trafic naturel s’avère conséquent sur un site bien référencé, dont les articles ou les pages sont optimisés : on parle de SEO. Lorsque les pages sont indexées par l’algorithme Google, c’est-à-dire qu’elles sont référencées par le moteur de recherche, elles y restent pour un moment. Si les pages proposent du contenu intéressant, qui plaît aux lecteurs, alors celles-ci resteront en bonne position dans les pages de résultats. Ainsi le créateur du site obtiendra une acquisition de trafic par ces pages pendant des années… et sans même avoir à y retoucher !

Alors que s’il choisit le référencement payant, aussi nommé SEA, le jour où le créateur du site arrête de payer : le trafic organique de son site s’effondre…

Joli argumentaire de vente pour vos clients, n’est-ce pas les rédac’ web ?

Raison n° 3 : ne pas être pénalisé par l’algorithme de Google

L’algorithme Google est composé de centaines de critères : si certaines pratiques s’avèrent favorables à un bon référencement, d’autres le pénalisent lourdement. Voici quelques exemples de bonnes pratiques :

  • l’utilisation de mots clés pertinents, de mots clés longues traines et d’un champ sémantique développé ;
  • la mise en place d’un maillage interne (liens internes entre les articles/pages d’un site) bien structuré ;
  • la présence d’un contenu à haute valeur ajoutée et unique ;
  • Etc.

À l’inverse, Google prohibe certaines pratiques, on parle de « SEO Black Hat » ou « Spamdexing ». Par exemple :

  • le duplicate content (duplication de contenu) qui consiste à copier-coller un texte provenant d’un autre site internet est lourdement pénalisé par le moteur de recherche.
  • l’abus de mots clés rend non seulement l’expérience utilisateur désagréable, mais pénalise le site depuis la mise à jour Panda.
  • L’échange de liens avec un site proche ne plaît pas non plus à Google ! Seuls les backlinks naturels sont considérés comme favorables pour le référencement.
  • Etc.

Pour ne pas effectuer d’erreurs et chouchouter son référencement Google, mieux vaut savoir ce que l’on fait et être formé au contenu SEO !

Qu’apporte une formation contenu SEO ?

Le SEO : un excellent retour sur investissement

Vous aimez les maths ? Moi OUI ! Alors je vous propose quelques équations toutes simples et vous allez vite comprendre pourquoi une formation contenu SEO permet un excellent retour sur investissement.

Requêtes clés pertinentes

+

Articles optimisés grâce aux techniques de référencement

=

Plus de trafic organique naturel !

Et si votre client est un blogueur proposant des produits numériques, du coaching ou de l’affiliation, ou bien s’il est gérant d’un site e-commerce, alors :

Trafic organique important

=

ventes

=

Chiffre d’Affaires sympa !

Mais pour vous, rédacteurs web, qu’est-ce que cela vous apporte ? J’y viens. 😉 Tout d’abord, un rédacteur web SEO pourra facturer ses prestations plus chères qu’un rédacteur web. En plus, en permettant à votre client d’augmenter son CA, vous allez devenir rapidement in-dis-pen-sa-ble, voire irremplaçable.

Et si les relations avec votre client sont saines et dans un esprit gagnant-gagnant alors un client heureux sera naturellement un client généreux. 🙂

À lire également : Rédacteur Web SEO : un métier qui rapporte.

Gagner du temps

Bien sûr se former en autodidacte est possible, mais à quel prix ? Beaucoup, beaucoup de temps. Si vous avez quelques années devant vous et que vous acceptez d’écrire, tester, chercher, trouver des sources d’informations fiables… Let’s go !

Par contre, si vous voulez rapidement savoir :

  • comment maîtriser les techniques de référencement naturel ;
  • comment choisir les bonnes requêtes ;
  • savoir optimiser un article ;
  • savoir utiliser les outils SEO ;
  • Etc..

Bref, si vous souhaitez devenir une rédactrice web SEO en quelques mois, avec des connaissances solides : une formation contenu SEO paraît être la solution la plus évidente.

En attendant, voici 9 sites pour effectuer une veille SEO.

Comment reconnaître une bonne formation en SEO ?

Le formateur

Le formateur proposant une formation en SEO doit avoir de l’expérience et doit « prouver » sa légitimité et son expertise soit par son propre site soit en obtenant des retours clients significatifs. En quelques mots, le formateur doit prouver ses bons résultats en SEO, il peut être consultant SEO, mais surtout c’est un expert SEO !

Élève de la formation Origami 1 de Lucie, je me suis lancée dans l’aventure sans témoignages d’anciens élèves… puisque dans la première promo nous étions justement… les 1ers élèves ! Et pour tout vous avouer, je n’ai pas douté de ses compétences, car j’ai trouvé son blog plusieurs fois après quelques rapides recherches google sur les compétences SEO et la rédaction web SEO. Une belle preuve que ses articles étaient bien référencés, ainsi son expertise sur le sujet était naturellement démontrée. 🙂

Le programme de formation

Le programme d’une formation SEO doit pouvoir vous apporter (au minimum) :

  • la connaissance des techniques avancées de la rédaction web SEO et au contraire des pratiques à oublier pour ne pas être pénalisé ;
  • l’importance d’un contenu pertinent ;
  • la mise en place d’un planning éditorial solide et pertinent ;
  • le fonctionnement général du moteur de recherche ;
  • la recherche et l’utilisation des mots-clés, la notion de longue traîne et la mise en place d’un champ lexical riche ;
  • les outils permettant de trouver les requêtes pertinentes ;
  • la notion d’UX : Expérience Utilisateur ;
  • les outils de suivi de trafic/suivi de positionnement avec les outils Google comme Google analytics et Google search console entre autres ;
  • la rédaction de pages/d’articles optimisés pour le référencement ;
  • l’étude de cas pratiques et la possibilité de se tester !
  • principes et méthodes d’audit SEO.

Les fausses promesses

Attention aux fausses promesses ! On ne devient pas un as du référencement en quelques jours.

Même si la connaissance des pratiques de référencement reste accessible et rapidement assimilable, sur le terrain, la réalité se montre tout autre ! Vous allez devoir vous entraîner : écrire des articles optimisés en suivant à la lettre les conseils de la formation puis suivre les résultats. Au départ, vous allez devoir très certainement ajuster certains points, tester et observer de nouveau. C’est ainsi que votre formation contenu SEO deviendra bénéfique sur le long terme et que vous deviendrez un excellent rédacteur web SEO !

N’hésitez pas à aimer la page Facebook de Lucie pour vous tenir informé des derniers articles publiés et à vous abonner à sa chaine YouTube pour y découvrir toutes ses vidéos. 😊

Audrey Alloux / Rédactrice Web SEO (Ancienne élève Origami 1)

Trouver des Mots Clés Pertinents⎪Le Guide du Débutant

Trouver des Mots Clés Pertinents⎪Le Guide du Débutant

Vous débutez en rédaction web et êtes super enthousiaste… La rédaction c’est votre truc : vous aimez trouver les mots justes et les accorder entre eux. Mais vous ne cessez de lire qu’il est ultra important de trouver des mots clés pertinents et que c’est la fondation de tout article optimisé. Vous êtes bien d’accord et êtes prêt à vous lancer dans la recherche des mots clés… mais quelques questions restent dans votre esprit : pourquoi est-ce si important ? Et comment s’y prendre pour sélectionner les bons mots clés ? Dans ce guide, je vous explique pourquoi le mot-clé est à la base de tout article optimisé, puis je vous présente des outils qui vous aideront dans votre recherche. Enfin, je vous propose une méthode en 4 étapes pour trouver la bonne requête : celle qui fera décoller votre article, mais aussi votre carrière de rédacteur web SEO.

Trouver des mots clés pertinents : Pourquoi ?

Qu’est-ce qu’un bon mot clé ?

1— Le bon mot clé est celui qui vous ouvrira les portes de la première page du SERP de Google. Le SERP ou « Search Engine Results Page » signifie en français : pages de résultats des moteurs de recherche.

2— Il répond à une question que se posent les internautes. Eh oui, vous ne faites pas de recherches Google pour le plaisir, mais par « nécessité ». Lorsque vous vous posez une question, vous effectuez une recherche internet dans le but de trouver une réponse claire et précise sur le sujet.

3— Il est très recherché, mais pas trop concurrentiel. Et la difficulté se trouve dans ce troisième point ; en lisant la suite de cet article, vous allez vite comprendre pourquoi.

Pourquoi trouver un mot clé pertinent ?

C’est très simple : pas de bon mot clé = pas de visibilité = pas de lecteurs.

C’est pourquoi avant de se lancer dans la rédaction d’un article optimisé, le choix des mots clés est l’étape indispensable.

À lire également : Comprendre les bases du SEO.

Mots clés short tail/long tail et champ sémantique : des précisions s’imposent

L’ère du mot clé unique et répété de (trop !) nombreuses fois au fils des phrases pour optimiser un article ou une page est révolue ! En effet, depuis la mise à jour Panda, les sites de faible qualité, créés uniquement pour le référencement sont lourdement pénalisés. Et tant mieux… la surenchère de nombres de mots clés rendait les articles sans saveurs et plus-values.

Les mots clés “short tail” se composent d’un à trois mots. Ils génèrent beaucoup de trafic, mais sont trop concurrentiels. Pour optimiser un site, si vous vous contentez de ceux-ci… vous risquez de ne jamais atteindre la première page ! Alors pour rédiger un article optimisé comme il se doit, vous devrez associer les mots de clés “short tail” à d’autres mots clés dits “long tail”, qui eux sont composés de plus de trois mots. Moins concurrentiels, car plus spécifiques, ils attireront moins de lecteurs… mais un trafic plus qualifié. Et qui dit trafic qualifié, dit un taux de rebond plus faible et taux de conversion plus élevé… mais ça, c’est une autre histoire. 😉

Enfin, concernant le champ sémantique, sa présence est aujourd’hui aussi importante que les mots clés. Comme je viens de vous l’expliquer, le mot clé n’est plus suffisant pour référencer un article ; donc en tant que rédactrice web SEO chevronnée, vous devrez développer autour de votre expression clé un champ sémantique riche.

Pour résumer :

  • trouvez un mot clé pertinent short ou long tail ;
  • développez un champ sémantique riche et varié au fil de votre article.
Mots clés « short tail »Mots clés « long tail »Champ sémantique
Rédacteur web (SEO)Rédacteur web SEO freelanceRédaction web SEO/article optimisé/article bien référencé/recherche rédacteur web SEO/…

Vous êtes perdu dans le jargon du rédacteur web : consultez le petit lexique du rédacteur web.

Trouver des mots-clés

Comment trouver des mots clés pertinents ?

/Outils n° 1/ Le plus performant de tous : votre cerveau !

Si vous m’avez bien suivi, votre mission est de sélectionner des mots clés en fonction de ce que vos futurs lecteurs recherchent sur internet. Alors quoi de plus efficace pour trouver les requêtes que de se mettre à la place des internautes ? Effectivement, ce n’est pas évident pour toutes les requêtes… Surtout au début, mais avec un peu d’efforts les premières fois, vous vous prendrez vite au jeu.

/Outils n° 2/ Ubersuggest : générateur de mots clés

Ubersuggest est un standard, mais c’est surtout une véritable source d’inspiration et c’est un outil gratuit, très facile à prendre en main.

1— Tapez un mot clé dans la barre de recherche et sélectionnez France.

2— Cliquez sur Recherche.

Sur la première page, vous trouverez pour ce mot clé :

  • le volume de recherche par mois illustré d’un graphique ;
  • la difficulté SEO pour se positionner sur la première page.

En bas de la page, découvrez une liste d’idées de mots clés.

Pour chaque mot, vous trouverez le volume de recherche avec le nombre de recherches mensuelles, le niveau de concurrence et le CPC (Coût par Clic).

Mon astuce : Lorsque vous travaillez sur la refonte d’un site ou la création d’un blog, vous pouvez exporter ces données en .cvs. En travaillant avec les filtres pour sélectionner et conserver les mots clés les plus pertinents vous aurez déjà plein d’idées pour vos futurs articles !

/Outil n° 2 bis/ Neilpatel — Analyseur de trafic

Vous n’êtes pas seul à convoiter la première page du SERP ! Alors pour trouver le bon mot clé, celui qui va faire ranker votre article, observez ceux utilisés par la concurrence…

Choisissez le site d’un concurrent de votre client et saisissez l’URL dans l’analyseur de trafic. Les pages « Vue générale » et « Pages principales » vous donneront des données très intéressantes sur le site. Mais pour trouver des mots clés pertinents, cliquez sur l’onglet « Mots-clés ».

Vous aurez alors accès à un tableau répertoriant les requêtes recherchées par les internautes et par lesquelles ils sont arrivés sur une des pages du site. C’est une vraie mine d’or pour savoir ce que cherchent vos lecteurs et ainsi trouver les bons mots pour les faire venir à vous.

/ Outils n° 3/1.fr : un champ sémantique au top

Vous débutez en rédaction web SEO et vous n’avez pas toujours confiance en vous dans l’optimisation ? Vous pouvez vous aider pour démarrer du site 1.fr

Dans l’onglet « Idées de contenu », tapez votre requête clé et vous aurez des idées de questions que se posent les internautes. Petit bonus : vous avez une évaluation du nombre d’internautes se posant la question et le nombre de sites donnant une réponse à la question. Pas mal pour trouver des mots-clés intéressants ! N’est-ce pas ?

En version payante, vous pouvez aussi à partir de votre mot clé principal, obtenir toute une liste des mots clés les plus pertinents à utiliser dans votre texte pour l’optimiser. À vous de choisir les bons mots clés, et les insérer dans votre texte de manière naturelle.

Champ sémantique, à ne pas confondre avec cocon sémantique ! 😉 Technique à découvrir sans plus tarder, dans cet article : le cocon sémantique pour booster son trafic.

/ Outils n° 4/ Answer the public : des longues traînes s’il vous plaît !

« Answer the public » est gratuit et cet outil est ultra exhaustif ! Il va vous permettre de trouver des longues traînes en quelques clics. C’est tout simple, choisissez Français, tapez votre requête clé, puis c’est parti. Vous trouverez de nombreuses (le mot est faible) questions que se posent les internautes sur le sujet. C’est juste génial si vous êtes à court d’inspiration !

/ Outils n° 5/ Les suggestions des moteurs de recherches

Lorsque vous faites une recherche Google et que vous tapez votre requête clé dans la barre de recherche, des suggestions apparaissent : les Google suggest. Ce sont des requêtes recherchées par les internautes, que vous retrouvez également en bas des pages du SERP.

Mais ce n’est pas tout… je ne sais pas si vous l’aviez déjà remarqué, mais lorsque vous faites une recherche Google image, des petites étiquettes apparaissent sous la barre de recherche. Et hop, encore de nouvelles idées de mots clés ! Et si vous avez compris la logique, vous retrouvez des idées de mots clés sur beaucoup de barres de recherches… comme YouTube.

Enfin, si vous installez Keywords Everywhere, vous pourrez effectuer rapidement une analyse concurrentielle. Ce plug-in s’installe sur votre navigateur et vous fournit les données en lecture directe. Il fonctionne sur Google, mais également sur des marketplaces comme Etsy et Amazon. Hyper pratique pour le référencement des fiches produits ou pour avoir des idées d’articles pour le blog d’un site e-commerce !

Lucie vous explique tout sur Keywords Everywhere sur sa vidéo :

Une méthode pour trouver des mots clés pertinents

Des outils pour rechercher des mots clés pertinents c’est le top, mais concrètement : comment faire pour trouver le mot clé pertinent pour un article ? Je vous propose pour finir cet article une méthode étape par étape.

Étape n° 1 : Réfléchir

Prenez une dizaine de minutes pour faire fonctionner votre cerveau ! Un papier, un crayon et hop… notez toutes les idées qui vous passent par la tête… sans filtres.

Étape n° 2 : Observer

Faites des regroupements, certaines idées s’associent ensemble… Non seulement vous allez trouver le bon mot clé, mais en plus vous pourrez déjà avoir une première idée de la trame de votre article.

Étape n° 3 : Sélectionner

C’est le moment d’utiliser les outils que je vous ai décrits dans la partie précédente.

Mais ne les utilisez pas tous systématiquement… au risque de passer beaucoup trop de temps dans la recherche de votre requête clé. Au début, testez-les, puis sélectionnez ceux qui vous conviennent le mieux.

À la fin de cette étape, vous devrez sélectionner quelques mots clés qui pourraient convenir.

Étape n° 4 : Tester

Direction Google : placez-vous en navigation privée et tapez le premier mot clé que vous avez sélectionné :

  • Observez le nombre de résultats de recherche : y en a-t-il beaucoup ?
  • Détectez une opportunité : les premiers résultats sont-ils pertinents par rapport à la requête clé ?
  • Analysez le niveau de concurrence : pensez-vous pouvoir glisser votre article au milieu des sites positionnés en première place ?
    • Tous les feux sont au vert ? Alors go ! Vous avez trouvé le bon mot clé !
    • Euh, la mission vous parait impossible ? Ce n’est pas le bon mot clé, faire un article en sachant qu’il sera très difficile de le positionner en première page est une perte de temps ! Alors, c’est le moment de tester un second mot-clé de votre liste.

Voila, vous avez trouvé la requête parfaite ? Celle qui pourrait propulser votre article dans les premières positions ? Vous êtes donc prêtes pour l’étape suivante : la rédaction de votre article. Et si vous avez besoin d’astuces pour cette partie, je vous invite à lire l’article : Comment rédiger un article optimisé pour le référencement naturel ?

Audrey Alloux / Rédactrice Web SEO et ancienne élève Origami 1

Se Former au SEO⎪Une idée Géniale ?

Se Former au SEO⎪Une idée Géniale ?

Parmi les nombreux métiers du web, vous avez opté pour rédacteur web, toutefois, vous hésitez à devenir rédacteur web SEO ? Vous vous demandez si se former au SEO n’est finalement pas une perte de temps et ce que cela pourrait vous apporter pour votre carrière ? Savoir optimiser un site, maîtriser un audit SEO, apporter plus de trafic, diminuer le taux de rebond sont des éléments essentiels pour le bon référencement d’un site web. Alors, se former au référencement naturel et devenir un rédacteur web SEO est peut-être l’une de vos meilleures idées ! Découvrez vite dans cet article pourquoi le SEO est si important, et comment vous former efficacement.

Se former au SEO pour devenir un rédacteur web SEO recherché

Rédacteur web ou rédacteur web SEO ?

Un rédacteur web rédige du contenu pour des sites d’entreprises, des articles de blogs, des descriptions produits sur des sites d’e-commerces. Pour rédiger ses textes, il commence par prendre connaissance du briefing détaillé fourni par le client : dans celui-ci il trouvera, le nombre de mots, les liens internes (backlinks) ou externes, les mots-clés à utiliser et la structure de l’article. Son texte sera certainement optimisé grâce aux recommandations trouvées dans le briefing.

Les missions du rédacteur web SEO sont proches de celles du rédacteur web avec toutefois une différence importante : le rédacteur web SEO est autonome sur l’optimisation. Après avoir effectué la découverte du site de son client, réalisé des recherches sur les concurrents et analysé les statistiques du site à l’aide d’outils spécifiques, il crée ses briefings lui-même et rédige.

Pourquoi le rédacteur web formé au SEO est-il si recherché ?

Il permet un excellent retour sur investissement

En d’autres termes, un rédacteur web SEO rapporte de l’argent à son client ! C’est peut-être dit un peu crument, je vous l’accorde, mais ne nous mentons pas, les personnes qui montent un business en ligne dans l’optique d’en vivre, souhaitent avant tout gagner de l’argent. Et le rédacteur web SEO apporte un trafic organique qualifié en amenant les prospects sur le site web de son client. Au client de faire la suite…  😉

À lire aussi : Investir dans un bon rédacteur web : la clé du succès !

C’est une perle rare !

Si les rédacteurs web sont nombreux, les rédacteurs web SEO se font plus rares. Ils doivent être à la fois d’excellents rédacteurs web et maîtriser les rouages de l’algorithme de Google. Et c’est la meilleure des raisons ! Plus une compétence est rare et plus elle est recherchée. Bien sûr, il va y en avoir de plus en plus dans les années à venir. Mais l’expérience reste ultra importante dans ce domaine. Plus un rédacteur web SEO aura écrit de textes optimisés, plus il aura eu le temps de tester des choses, plus il aura analysé de contenu et finalement plus il aura développé une expertise seo !

Devenir rédacteur web SEO pour gagner plus ?

L’équation est simple, vous vous formez sur une compétence importante, rare et recherchée. Ne vous posez pas de questions, si vous êtes doués, vous allez gagner plus, voir beaucoup plus ! Eh oui, rédacteur web seo est un métier qui rapporte ! Pour un article optimisé, un rédacteur web SEO peut demander, raisonnablement, entre 6 et 12 cts/mot. Et si vous apportez du trafic à votre client, il n’hésitera pas à vous augmenter ! Mais pour cela, vous devrez obtenir des résultats. 😉 Retrouvez un peu plus loin dans l’article les différentes façons de se former au SEOse former au SEO.

Se former au SEO pour obtenir du trafic qualifié

Une bonne optimisation pour attirer des prospects

Un bon rédacteur web SEO apporte du trafic organique à son client et il lui fait surtout parvenir un trafic qualifié. Imaginez-vous en tant que gérant d’un site d’e-commerce sur lequel vous vendez des poussettes. Les personnes susceptibles d’acheter vos produits sont soit de futurs ou jeunes parents ou peut-être aussi des grands parents. Obtenir des visites de collégiens ou de célibataires ne vous apportera pas de ventes supplémentaires : elles gonfleront simplement vos statistiques (et feront immanquablement augmenter votre taux de rebond, ce qui est très mauvais pour le référencement naturel !). 😉

Le SEO permet d’écrire utile !

Un rédacteur web SEO n’écrit pas pour se faire plaisir (façon de parler, vous l’aurez compris ;-)). S’il choisit d’écrire un article, c’est qu’il a décelé une requête intéressante sur laquelle se positionner, c’est-à-dire permettant à son client de se retrouver dans les premières places du SERP (Search Engine Results Page), autrement dit de la page des résultats du moteur de recherche.

Le référencement naturel donne une visibilité sur le long terme

À la différence des réseaux sociaux, pour lesquels les retombées d’une publication se mesurent seulement durant quelques heures, le rédacteur web SEO produit un contenu optimisé visible sur le long terme.

Avoir des compétences en SEO donne une meilleure vision pour une stratégie digitale

Le rédacteur web SEO a une bonne vision du web et le fait de mettre en place du contenu optimisé sur un site l’oblige à se poser de nombreuses questions autour d’une stratégie de contenus. Il pourra fournir des conseils SEO à son client afin de lui permettre d’affiner sa stratégie web et ainsi d’obtenir une meilleure acquisition de trafic pour son business en ligne… et donc un meilleur taux de conversion.

Comment se former au SEO ?

Plusieurs parcours sont possibles pour se former : vous pouvez le faire seul ou bien en suivant une formation.

Apprendre le référencement naturel seul : prévoyez du temps

Ce n’est pas impossible, mais ce n’est pas la solution la plus facile. Vous allez devoir récolter des informations récentes et fiables sur les dernières mises à jour de Google et vous tenir à jour ! Bien sûr, de très bons livres existent sur le sujet. Mais se lancer seul… sans avoir été amorcé par un expert sur le sujet, nécessite de vous munir de détermination et de courage !

Faire une formation SEO : aller à l’essentiel

En suivant une formation, si celle-ci est bien construite et sérieuse, vous allez obtenir les connaissances, les conseils, les stratégies et les astuces d’un véritable expert en SEO. Et toutes ces informations représentent un réel avantage, car une formation SEO vous fera gagner des mois de laborieuses recherches. Votre formateur vous livre directement les méthodes qui fonctionnent et celles qui au contraire pénalisent le référencement naturel des sites. Lors d’une formation, vous apprendrez également à utiliser les outils SEO et à mener des audits SEO du contenu rédactionnel.

Le métier de rédacteur web seo vous intéresse ? Consultez le détail des formations rédacteur web SEO de Lucie.   

Par ailleurs, vous retrouverez des certifications Google pour l’utilisation de Google analytics par exemple. Celle-ci vous permettra de découvrir l’outil, d’apprendre à l’utiliser, mais cette formation ne fera pas de vous un expert en référencement naturel.

Se former au SEO : ce n’est pas trop galère ?

Si vous avez déjà lu quelques articles sur l’optimisation, vous avez peut-être pris peur en apercevant quelques mots comme : SERP, ranker, keyword, backlinks, etc. Vous avez d’ailleurs peut-être déjà aperçu des captures d’écran de la Google Search Console et de Google Analytics et vous vous êtes enfouis ? Pourtant, ce n’est pas aussi difficile que cela en à l’air. Au début, vous pourrez vous sentir un peu perdu, mais rapidement vous ferez les liens et des déclics s’opéreront dans votre esprit.

Alors, en procédant étape par étape et en prenant le temps d’analyser les résultats au fur et à mesure, vous vous prendrez vite au jeu ! Je vous l’assure. C’est un réel plaisir qu’après avoir publié un article, j’observe dans la Google Search Console sa position sur le moteur de recherche et qu’au fil des mois, je m’aperçois de l’évolution. Et quelle joie lorsque celui-ci se place dans les 3 premiers !

Si c’est la première fois que vous entendez par les de SEO, dévorez vite cet article 😉 : Comprendre les bases du SEO.

Et après une formation en référencement ?

Si vous êtes un excellent rédacteur web SEO, vous pourrez par la suite envisager de mener des audits de référencement et pourrez ainsi devenir consultant SEO. Mais d’autres perspectives sont envisageables dans les métiers de web, par exemple le blogging, car en maîtrisant la création de contenus optimisés sur internet, vous avez (déjà) une longueur d’avance. 😉

À lire également : Quelles perspectives d’évolution pour le rédacteur web ?

Se former au SEO : Pourquoi c'est une idée géniale ?

Tout le monde peut se former au SEO ?

Vous avez déjà toutes les qualités requises pour être un bon rédacteur web ? Alors c’est un (très) bon début. Voyez maintenant si vous avez les qualités suivantes.

Qualité n° 1 : être logique

Rassurez-vous, vous n’avez pas besoin d’avoir obtenu un doctorat en mathématique. Mais pour analyser les résultats de Google Analytics et de la Google Search Console, un esprit logique est nécessaire et vous ne devrez pas être complètement allergique aux nombres et aux graphiques. Vous allez devoir observer les données et pouvoir savoir comment agir pour faire augmenter les stats, autrement dit propulser vos articles en première page !

Qualité n° 2 : savoir analyser

Certains de vos articles se positionneront en haut de la première page du SERP, alors que d’autres stagneront à la seconde page. À priori vous aviez procédé de la même façon pour les deux articles et à première vue vous ne comprenez pas cette différence. Et c’est là qu’intervient votre capacité d’analyse. En comparant les résultats, vous vous poserez toutes une série de questions :

  • est-ce que la requête clé était pertinente ?
  • le champ sémantique était-il assez développé ?  
  • un concurrent s’est-il mieux positionné entre temps ?
  • le maillage interne est-il bien structuré ?
  • etc.

Puis après avoir répondu à toute une liste de questions (que vous créerez vous-même par expérience), vous effectuerez quelques ajustements, puis observerez les résultats.

Qualité n° 3 : prendre du recul

C’est une qualité importante pour un rédacteur web SEO. En étant la tête trop dans le guidon (euh dans le clavier), on en perd l’essentiel. Surfer sur le site de son client et sur les sites des concurrents avec un œil nouveau permet de prendre du recul et de déceler les erreurs et les pistes d’amélioration.

Qualité n° 4 : se former en continu

L’algorithme Google est en permanence mis à jour de façon plus ou moins importante : en effet, Google cherche en permanence à satisfaire au mieux les requêtes de ses internautes. Par exemple, Google panda (favorise les sites avec un contenu de qualité) ou Google penguin (pénalise le référencement abusif). Alors, pour proposer du contenu optimisé, un bon rédacteur web SEO se doit de rester attentif aux modifications de l’algorithme en effectuant une veille SEO et surveiller les évolutions des résultats de ses clients.

Vous êtes rédacteur web et vous vous êtes formé au SEO ? Comment avez-vous vu évoluer vos missions depuis ? Partagez votre expérience dans les commentaires. 🙂

Audrey Alloux, Rédactrice Web SEO et ancienne élève Origami 1 de Lucie 🙂

error: Content is protected !!