On vient de vous contacter pour rédiger un communiqué de presse ? Formidable ! Oui mais voilà, vous n’avez aucune idée de la marche à suivre pour mener à bien cette mission ? Rassurez-vous, vous êtes au bon endroit ! Avant d’entrer dans le détail, vous devez savoir qu’un tel document n’a pas pour objectif de vendre, mais d’informer un média d’une nouveauté (lancement d’un produit, création d’une marque, anniversaire, mise en place d’un partenariat…). S’il n’y a pas d’actualité, alors il s’agit plutôt d’un publi-rédactionnel, et les principes de rédaction ne sont pas les mêmes. Maintenant que vous savez cela, voyons tout de suite comment faire un communiqué de presse dans les règles de l’art.

 

1. Susciter l’intérêt des journalistes : le secret d’un communiqué de presse efficace

Comme son nom l’indique, le communiqué de presse s’adresse… à la presse : aux services de rédaction ou aux journalistes directement. Vous ne le savez peut-être pas, mais les blogueurs spécialisés en reçoivent aussi de plus en plus, alors ne les négligez pas (ou conseillez à votre client de les inclure dans son fichier de contacts). En tant que rédacteur ou rédactrice web, votre objectif est d’inciter votre interlocuteur à relayer l’information que vous lui transmettez sur l’entreprise de votre client, sous forme d’article, donc de manière gratuite, pour qu’elle soit le plus diffusée possible auprès de son public cible. Pour l’y inciter, il n’y a pas de mystère, il faut susciter l’intérêt du journaliste. À l’instar du recruteur avec les C.V., il reçoit des centaines de sollicitations chaque semaine, dont bon nombre finissent à la corbeille, vous vous en doutez. Vous devez donc vous démarquer si vous voulez capter son attention. Gardez cela en tête comme un mantra tout au long de la rédaction du document. La dépêche doit pouvoir être reprise partiellement, voire en intégralité par le journaliste. L’idéal est que ce dernier soit littéralement happé par le contenu qu’il découvre, et qu’il s’y intéresse au point de rechercher des informations supplémentaires.

livre lucie rondelet

2. Adopter la bonne structure (ou comment faire un communiqué de presse dans les règles de l’art)

Pour sortir du lot et accroître vos chances d’être publié, votre document doit être bien structuré et offrir un contenu de qualité. Clair et synthétique, il ne devrait pas dépasser un format A4 recto (300 à 500 mots). Organisez-le selon les principes de la pyramide inversée : les informations importantes d’abord afin d’interpeller votre lecteur. Tiens donc, vous n’avez pas l’impression que la rédaction d’un communiqué de presse reprend de nombreuses bases de la rédaction web ? Voyons maintenant la structure idéale pour faire mouche.

Le titre

Comme pour vos rédactions web, c’est un élément crucial puisqu’il est lu en premier. Bichonnez-le. Rédigez un titre accrocheur, qui a toutes les chances de retenir l’attention de votre lecteur. Il doit être court et efficace. Oubliez les jeux de mots, les formules toutes faites ou les phrases alambiquées, les journalistes n’en raffolent pas. Surtout n’en faites pas des caisses et évitez les superlatifs. Restez simple.

📌 À lire aussi : 10 astuces de copywriter pour écrire un titre accrocheur

L’introduction (ou chapô)

Elle est essentielle, car elle annonce l’information principale. Elle répond aux 5 W ou 5 questions (qui, quoi, quand, comment, pourquoi). Il faut indiquer noir sur blanc que l’entreprise présente une nouveauté, avec éventuellement le bénéfice associé quand c’est pertinent (essentiellement quand le communiqué de presse annonce la sortie d’un nouveau produit). À ce stade, l’intérêt doit être à son comble.

Le corps du texte

Dans l’idéal, le corps du texte se compose de 2 paragraphes, séparés par un intertitre. Si vous vous rendez dans l’espace « Presse » du site web de nombreuses entreprises pour consulter des modèles de communiqués de presse, vous constaterez que ce principe n’est pas toujours respecté. Pourtant, ce document est censé, nous l’avons dit, annoncer une nouveauté : il ne devrait donc pas y avoir beaucoup d’idées à développer. Respectez la règle d’une idée par paragraphe, c’est bien plus efficace. Si votre client vous demande d’intégrer trop d’informations différentes, conseillez-lui plutôt de faire plusieurs communiqués, ou bien un dossier de presse.

Le premier paragraphe développe le chapô. Il apporte des données complémentaires qui n’ont pas pu figurer en introduction. Le second paragraphe donne des indications plus générales sur l’entreprise (avec des chiffres par exemple). Il présente ou rappelle les valeurs de la marque. Entre les 2 parties, l’intertitre permet d’aérer la mise en page, de la rendre plus digeste. Il a tout de même une utilité : il résume l’idée principale développée dans la section suivante ou fait le lien entre les deux rubriques. Il peut tout à fait être présenté sous forme de citation si c’est opportun.

3. Faire apparaître les mentions obligatoires sur la publication

Elles sont au nombre de 4 :

  1. Le document mentionne qu’il s’agit d’un communiqué de presse ;
  2. La date du jour figure sur la communication ;
  3. L’identité visuelle de la marque de votre client (logo + couleurs de la charte graphique) apparaît sur le document ;
  4. Les coordonnées de la personne à contacter pour tout renseignement sont indiquées (le ou la chargé·e de communication, le ou la chargé·e de projet ou votre client directement).

Ce dernier point est primordial. Le journaliste doit pouvoir obtenir les réponses à ses questions complémentaires très rapidement auprès d’une personne référente.

4. Rédiger le communiqué de presse avec du contenu de qualité

Faire un communiqué de presse présente de nombreuses similitudes avec l’écriture d’articles pour le Web. Il peut d’ailleurs être pensé comme un contenu SEO :

  • les phrases doivent être claires et, idéalement, courtes ;
  • les informations importantes peuvent s’apparenter aux mots-clés.

Pensez au référencement naturel lorsque vous rédigez un tel document, surtout s’il a pour vocation à être publié sur Internet… En tant que rédacteur web, vous connaissez tous les trucs et astuces pour bien positionner un contenu dans les moteurs de recherche. Servez-vous de vos compétences pour cet exercice aussi.

Vous trouverez facilement des modèles, exemples et templates de communiqués de presse sur le Web. N’oubliez pas de consulter ceux des grands groupes sur leur site internet.

Il se peut que votre mission s’arrête à cette étape. Mais si votre client vous demande de l’accompagner de A à Z, alors lisez ce qui suit pour ne pas commettre d’impair.

5. Bien cibler les médias et rédactions

Le ciblage préalable des rédactions s’effectue en fonction du persona de votre client. N’envoyez pas un communiqué de presse à n’importe quel média, cela n’aurait aucun sens. Le contact presse doit relayer l’information à un public susceptible d’être intéressé par la marque pour laquelle vous avez rédigé la publication.

6. Envoyer la communication au bon moment

Un communiqué de presse ne s’envoie pas au hasard, n’importe quand. Selon l’information annoncée, il sera envoyé bien en amont et pas à n’importe quelle heure. Il est nécessaire de prendre en considération le rythme des rédactions et des journalistes.

7. Ne pas oublier la relance presse

Pensez à relancer vos contacts presse. Rappelez-vous, les journalistes reçoivent énormément de sollicitations diverses et variées. Avec une relance presse, vous vous assurez que le destinataire a bien reçu votre mail. Profitez-en pour lui demander si le communiqué peut faire l’objet d’une publication et à quel moment. C’est aussi l’occasion d’un échange en direct avec le journaliste, qui peut en profiter pour vous poser des questions complémentaires. Bref, n’ayez pas peur de relancer !

8. Soigner le mail accompagnant le communiqué de presse

En tant que rédacteur ou rédactrice web, vous pouvez également proposer de rédiger l’e-mail d’accompagnement du communiqué de presse (sauf s’il est envoyé directement au format HTML au moyen d’une plateforme de gestion de campagne d’emailing type Mailchimp ou Sendinblue). Lui aussi devra être percutant et aller à l’essentiel. Pas de fioritures ! Soignez bien l’objet du mail également pour ne pas tomber dans les spams.

Vous savez maintenant comment faire un communiqué de presse. En suivant ces 8 règles d’or, vous mettez toutes les chances de votre côté pour attirer l’attention des journalistes que vous contactez.

👉 Vous avez découvert l’existence de la rédaction web grâce à cet article et vous voulez en savoir plus ? Consultez l’offre de formation FRW et devenez à votre tour rédacteur ou rédactrice web en 3,5 mois, 6 mois ou 7 mois.

Stéphanie Soulier, ancienne élève Origami, rédactrice SEO et tutrice de formation FRW

lucie rondelet instagram

error: Content is protected !!