Le SMO (Social Media Optimization) est-il utile pour le référencement naturel ? Très peu. Pourtant, cette stratégie a beaucoup d’autres avantages pour vos clients. Ils doivent impérativement être présents sur Facebook, Pinterest, Twitter, Instagram et pourquoi pas, TikTok. Mais pourquoi ? Découvrez à quoi sert vraiment l’optimisation pour les réseaux sociaux dans cet article.

Les objectifs poursuivis par le SMO

L’optimisation pour les médias sociaux poursuit des objectifs variés (et parfois illusoires) : 

  • Apparaître dans les résultats de recherche de Google, Bing, Yahoo…
  • Créer des backlinks vers des pages ou un site pour en booster le référencement naturel.
  • Posséder les premiers résultats de recherche lorsqu’un internaute cherche une marque ou un nom d’entreprise.
  • Développer la notoriété d’une entreprise ou d’un site en rassemblant une communauté.
  • Accroître le trafic social vers un site ou un blog.
  • Mettre en place une stratégie de marketing omnicanal.

Interactions entre le SMO et le SEO 

L’optimisation de vos contenus pour les réseaux sociaux a-t-elle un effet sur le référencement naturel ? La réponse n’a rien d’évident.

Apparition dans les résultats de recherche

Les publications partagées sur Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn ou d’autres réseaux ne sont généralement pas indexées. Vous ne verrez donc pas apparaître un article partagé sur une page dans les résultats de recherche. Ces partages n’apportent pas de trafic naturel vers un site ou un blog. 

En revanche, les pages et comptes sont indexés. Ainsi, si vous cherchez le nom d’une entreprise ou d’une personne, vous verrez apparaître ce type de résultats :

Optimisation pour les médias sociaux

Vous pouvez également trouver des articles natifs dans les résultats de recherche : des textes publiés directement sur le réseau social. Cela se pratique essentiellement sur LinkedIn, un peu moins sur Facebook.

L’apparition de comptes sociaux ou d’articles natifs sur la SERP n’apporte pas de trafic organique vers un site. En revanche, c’est un levier de visibilité pour une entreprise. Lorsqu’un internaute découvre un article natif intéressant sur la SERP ou sur le réseau, il cherche à en savoir plus sur l’entreprise qui l’a publié. En tant que rédacteur web, vous pouvez donc contribuer au succès de vos clients en rédigeant des textes de qualité pour leurs médias sociaux. Votre domaine d’action ne se limite pas aux blogs et aux sites.

Mais une entreprise ne doit pas nécessairement créer d’articles natifs pour tirer profit de sa présence sociale. En effet, la création de multiples comptes sur les réseaux sociaux a un autre objectif. C’est une stratégie presque militaire, car cela lui permet d’occuper la première page de Google lors d’une recherche de marque ou d’entreprise. C’est important, car en occupant la majorité des premiers résultats de Google, l’entreprise maîtrise sa communication. Ainsi, elle peut occuper deux résultats avec son site et un par réseau social. Cela repousse sur la deuxième page les avis (ou critiques) d’utilisateurs ou de concurrents.

Création de backlinks

En principe, vous ne boosterez pas le référencement des pages d’un site grâce à des backlinks créés sur les réseaux sociaux. La raison est simple : la plupart des plateformes mettent ces liens en nofollow.

Fin de la question ? 

Non, ce serait trop simple. Google a revu sa politique concernant les liens. Depuis septembre 2019, il peut tenir compte des liens nofollow pour déterminer le ranking d’une page. Et depuis mars 2020, le robot de crawl peut suivre ces liens. 

N’ayez pas d’illusions : Facebook ne donnera pas du « jus de lien » pour propulser une page dans les premières positions des résultats de recherche. Mais ces liens et partages sur les réseaux sociaux pourraient quand même entrer en compte dans le positionnement des pages que vous rédigez. En effet, Google et Bing ont déclaré à Danny Sullivan en 2010 que les partages et les likes étaient un signal pour le classement des résultats organiques.

Avant de conseiller à vos clients de partager toutes leurs publications sur les réseaux sociaux, rappelez-vous que ces informations sont anciennes (2010). De plus, si les publications sur les réseaux sociaux sont effectivement prises en compte pour déterminer le ranking d’un site, il s’agit d’un critère parmi des centaines d’autres. Inutile d’inonder les communautés de vos clients avec des publications incessantes. 

Une dernière chose au sujet des backlinks : les articles partagés par les fans sur leur réseau privé (notamment pour Facebook ou Twitter) ne sont pas pris en compte.

Pourquoi implémenter une stratégie de SMO ?

Vous avez déjà vu que le SMO permettait à une entreprise de contrôler sa communication en monopolisant les premiers résultats de recherche de marque. Ce n’est toutefois pas l’avantage principal (ni avouable) de l’optimisation des réseaux sociaux.

Développer la communauté de l’entreprise

Ces réseaux représentent une formidable opportunité de communiquer avec une communauté. Entretenir un lien avec les fans, qu’ils soient déjà clients ou non. Cela participe à la notoriété de l’entreprise, mais surtout à l’image (sympathique ou non) qu’elle donne au public. Rien de tel que des réseaux sociaux entretenus avec des informations utiles, des interactions alimentées par un bon community manager… Toute cette ambiance, ce monde autour de l’entreprise, peut augmenter la conversion et la confiance des utilisateurs.

Mettre en place une stratégie de marketing omnicanal

C’est d’ailleurs le principe du marketing omnicanal mis en place par des entreprises toujours plus nombreuses. Il ne s’arrête pas au digital : vous créez un univers autour de votre marque. Ainsi, les clients vont découvrir sur les réseaux sociaux un code de réduction à utiliser en magasin. Ils pourront découvrir des vidéos qui complètent vos produits ou services sur YouTube, etc.

Augmenter le trafic social

Last but not least : les publications sur les réseaux sociaux drainent du trafic social vers le site internet d’une entreprise. Certes, cela n’améliore pas son référencement naturel, mais cela peut booster fortement ses ventes si elle parvient à convaincre sa communauté et à l’accroître. Elle ne peut pas miser exclusivement sur ce trafic, dépendant du bon vouloir de Facebook, Instagram, Pinterest, etc., mais c’est un vecteur intéressant pour toucher un maximum d’internautes. En effet, chaque média social a un profil type d’utilisateurs. Ils peuvent tous être intéressés par ce qu’une entreprise propose. Elle doit donc aller trouver les différents profils de clients sur les canaux où ils se trouvent.

Faut-il investir dans le SMO au détriment du SEO ? Certainement pas ! Mais ce sont des stratégies complémentaires poursuivant un objectif commun : développer la notoriété d’une marque auprès d’une clientèle diversifiée pour accroître les ventes. Alors, n’attendez pas pour proposer à vos clients des textes qui permettront d’animer leur communauté et de la diriger vers leur site.

Lucie n’est d’ailleurs pas uniquement présente sur son blog et Facebook. Découvrez ses comptes Instagram, Pinterest, LinkedIn et Facebook. On ne présente plus sa chaîne YouTube. Quant à TikTok… qu’en pensez-vous ? Utilisez-vous ce réseau ? 

Anne Beckers

SMO - a quoi sert l'optimisation des reseaux sociaux

lucie rondelet instagram

error: Content is protected !!

L'actualité de la rédaction SEO par e-mail !

Merci pour votre inscription à ma newsletter !

%d blogueurs aiment cette page :