Laura Dekker, Mike Horn, Guirec Soudée (et sa poule rousse Monique) nous ont fait rêver avec leurs aventures à travers le monde. Sans viser leur notoriété, votre ambition est de parcourir les quatre coins du globe afin de vous enrichir humainement, intellectuellement et culturellement. Reste le nerf de la guerre : l’aspect financier. Motivé par un itinéraire en road trip, l’envie de découvrir un pays, ou animé par des convictions fortes, travailler en voyageant est tout à fait envisageable. Selon votre profil et vos aspirations, le freelancing, le tourisme et l’humanitaire sont des pistes à explorer pour vivre votre idéal. Devenez nomade digital, salarié à l’étranger ou volontaire d’une ONG, et profitez de votre temps libre comme un aventurier !

1/ Travailler en voyageant : focus sur le nomadisme digital

Deux cas de figure idéals sont envisageables pour travailler hors de l’Hexagone en étant salarié.e :

  • Solution n° 1 : trouver un employeur qui accepte de vous expatrier au bout du monde.
  • Solution n° 2 : dégoter celui qui vous embauche dans un pays étranger.

J’ajoute une troisième voie : créez votre emploi et adoptez le nomadisme digital ! En quittant le salariat pour le freelancing, vous conciliez revenus financiers et découverte de nouvelles cultures :

livre lucie rondelet
  1. Vous pilotez votre entreprise selon vos projets de voyage ;
  2. Vous délocalisez votre bureau selon votre choix de destination ;
  3. Vous décidez du temps passé à l’étranger dans la limite de vos contraintes personnelles ou administratives.

Jean-Louis Barrault, acteur et metteur en scène français, déclarait « La liberté, c’est la faculté de choisir ses contraintes ». Adopter le concept de liberté géographique du nomade digital n’échappe pas à cette citation !

Partez à la découverte du monde d’Internet et de son écosystème numérique comme sources d’opportunités professionnelles. Voici quelques exemples :

  • Les fonctions techniques : développeur, UX designer ou web designer.
  • Les chargés du référencement et les déclinaisons possibles : chargé de SEO (Search Engine Optimization), chargé de SEM (Search Engine Marketing), chargé de SEA (Search Engine Advertising), chargé de SMO (Social Media Optimization).
  • Les activités commerciales et marketing appliquées au Web : commercial web, chef de produit.
  • Les prestations de montage de vidéo.
  • Les métiers de l’écriture digitale pour alimenter la toile en contenus : rédacteur web SEO, copywriter, storyteller ou social media manager.

Et profitez également du Web comme ressource pour atteindre vos objectifs :

  • Formez-vous grâce au e-learning si vous avez besoin d’acquérir les compétences des nouveaux métiers du Web.
  • Réseautez et proposez votre offre de service sur les réseaux sociaux et professionnels.
  • Utilisez les outils numériques afin d’exercer votre profession intégralement à distance.

La condition sine qua non du digital nomad freelance reste l’accès à une connexion wifi au quotidien. Vous connaissez la formule « pas de bras, pas de chocolat » ? Dans ce projet de reconversion dans le Web, nous obtenons « pas de wifi, pas de grisbi ! »

🌎 Pour aller plus loin dans votre réflexion : reconversion : les métiers qui recrutent dans le digital.

2/ Postuler dans le secteur du tourisme pour découvrir le monde

Le secteur du tourisme, fortement touché par la crise du covid-19, a dû se réinventer et se restructurer.

Un tourisme aux multiples opportunités

Les métiers classiques liés aux activités d’une agence de voyages ou des compagnies aériennes sont toujours d’actualité pour travailler en voyageant. Selon votre profil et votre maîtrise de la langue locale, vous pourrez envisager un job dans un pays étranger. Voici la liste non exhaustive des fonctions :

  • animateur en club de vacances ;
  • conseiller en vente dans une enseigne ;
  • agent d’accueil local ;
  • agent commercial ;
  • guide touristique ou guide conférencier ;
  • testeur d’hôtel ou de voyage ;
  • personnel de bord (hôtesse de l’air ou stewart).

Les métiers connexes de l’hôtellerie ou la location de voitures sont autant d’emplois à occuper pendant votre séjour.

Pensez également au tourisme d’affaires et de la motivation (MICE). La mutation post-covid a donné naissance aux formats hybrides. En complément des schémas présentiels usuels, le secteur a développé les offres en distanciel. Le Gentil Organisateur est remplacé par un tout aussi agréable Assistant Virtuel ! Vous pourrez assurer la mission depuis un autre pays à condition d’avoir… une bonne connexion wifi.

L’essor de l’écotourisme

Les préoccupations environnementales sont au cœur des débats de société. Et dans ce sillon, des agences de voyages se sont positionnées en revendiquant :

  • l’adhésion aux valeurs de l’écotourisme ;
  • une offre de voyage limitant les empreintes carbone des touristes ;
  • le respect, voire dans certains cas, une contribution au développement de l’économie locale du pays visité.

Ce type d’enseigne affectionne les globes trotteurs et leurs connaissances du terrain. Vous pourrez les démarcher avec l’objectif d’occuper un poste :

  1. En local dans les métiers classiques du tourisme ;
  2. En digital parmi les fonctions évoquées en tant que freelance.

Pour cette deuxième solution, les enseignes ont besoin de communiquer leur singularité auprès de leur audience et de développer leur notoriété. Votre âme de voyageur alliée à une expertise en écriture digitale font de vous un collaborateur attractif :

  • le rédacteur web alimente le blog de voyage ;
  • le copywriter construit le tunnel de vente et la stratégie d’inbound marketing ;
  • le storyteller met en mots les valeurs prônées pour une meilleure conversion auprès du persona ;
  • le social media manager assure la présence sur les réseaux sociaux.

3/ Allier voyage et engagement humanitaire pour s’ouvrir à de nouvelles cultures

Poursuivons notre périple des domaines attractifs pour travailler en voyageant. Le troisième domaine implique une volonté d’engagement. Un acte de solidarité est aussi une opportunité de découvrir le monde, tout en recevant une rémunération.

Différence entre voyage humanitaire et tourisme humanitaire

Il est important de différencier les missions humanitaires du tourisme humanitaire, appelé aussi volontarisme.

Les missions humanitaires sont proposées par :

  • une ONG (Organisation non gouvernementale) : leur but est non lucratif et d’utilité internationale ;
  • une association de solidarité internationale agréée ;
  • un groupement d’intérêt public agréé.

Le tourisme humanitaire est proposé par des agences de voyage. Vous financez votre bénévolat dans un pays en développement. Le prix varie selon les destinations.

Le service civique

L’Agence du service civique offre le cadre sécurisant pour des missions d’engagement volontaire de 6 à 12 mois. Les aspirants sont âgés de 16 à 25 ans, et jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap.

L’État finance une indemnité (voir les détails sur le site du service.civique.gouv).

Le Corps européen de solidarité

Depuis 2018, le Corps européen de solidarité est la version améliorée du Service volontaire européen. Il vise trois objectifs :

  • apporter de l’entraide en temps de crise ;
  • développer les compétences des jeunes ;
  • favoriser les rencontres interculturelles.

Le bénéficiaire reçoit un support financier lors de son séjour à l’étranger couvrant le logement, la nourriture, le remboursement des frais de voyage, une assurance sanitaire. Retrouvez le détail sur le site du Corps européen de solidarité.

Ce programme s’adresse aux jeunes Européens âgés de 18 à 30 ans, pour des missions de 12 mois maximum.

Le Volontariat de solidarité international

Contrairement aux précédents, le VSI n’impose pas de limite d’âge. Cependant, pour les salariés, il est obligatoire d’être en congé sabbatique ou en congé de solidarité internationale.

Les domaines de solidarité sont l’enseignement, le développement urbain et rural, la santé et les actions d’urgence. La mission maximale est de 2 ans et la rémunération varie selon les pays. Retrouvez les détails de l’engagement pour un VSI sur le site du service public dédié.

🌱 Rédaction web et écologie : peut-on agir comme un rédacteur web éco-responsable ?

Freelance en nomade digital, salarié dans le tourisme, volontaire humanitaire, à vous d’établir votre feuille de route pour travailler en voyageant. Et combinez les opportunités : rédacteur web, freelance ou non, pour une agence de voyages aux valeurs éco-responsables, protégeant les économies touristiques locales ! Vous avez les cartes en main pour trouver votre équilibre entre vie professionnelle et découverte du monde. FRW se veut un organisme défendant les valeurs d’un marketing éthique. L’avenir de notre planète est en jeu, alors diminuez votre empreinte carbone en pensant ou passant au slow travel ! C’est devenu ringard, voire (très) mal vu de voyager en jet privé…

⏩ Les métiers de l’écriture digitale sont une opportunité pour faire de la liberté géographique une philosophie de vie, et aussi bien dans l’Hexagone qu’aux quatre coins du monde ! Retrouvez l’offre de Formation Rédaction Web pour devenir :

Estelle Fontaine, Storyteller et Copywriter, ancienne élève Liberté avec pack accompagnement.

Sources :

https://www.pole-emploi.fr/actualites/le-dossier/numerique-telecoms/informatique—web/10-metiers-du-digital-en-vogue.html
https://www.pole-emploi.fr/actualites/le-dossier/tourisme—loisirs—nautisme/tourisme/tour-dhorizon-sur-les-metiers-du.html
https://www.letudiant.fr/metiers/tourisme-10-metiers-pour-s-evader.html

lucie rondelet instagram

error: Content is protected !!