Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous vous souvenez ? Dans le dernier article, nous avons parlé des avantages et des inconvénients du travail à la maison… J’ai bien lu avec attention vos commentaires et réflexions et si il y a bien une chose sur laquelle nous ne pouvons être que d’accord, c’est sur la solitude qui accompagne notre travail de freelance. Peu importe la manière dont nous nous organisons, nous sommes seuls face à notre écran.
Pour certains, être seul peut devenir trop pesant… et ils décident alors de tenter l’expérience des espaces de coworking. Que penser de ces nouveaux eldorados du travail libéré et à la cool, eldorados le plus souvent aux allures de start-up à la Facebook ? On fait le point.

C’est quoi le coworking ?

Le coworking est né du constat qu’il faut s’allier pour être plus fort. Certes, un poil tribal, et pourtant c’est avec l’idée de mutualiser les expériences et les savoirs que le concept s’est développé au courant des années 2000. Vous ne serez pas étonnés d’apprendre que celui-ci a vu le jour aux Etats-Unis, et plus précisément à San Francisco, sous le nom de The Hat Factory dans un milieu déjà très orienté « numérique ».

Mais revenons encore plus en arrière, aux racines de ce besoin d’échanger, d’apprendre du travail des autres et de contrer les affres de la solitude. Même si ces nouvelles sciences et technologies ont mis à jour une nouvelle organisation du travail, il y en avait déjà quelques-uns, au 19ème siècle, qui adoraient échanger et se nourrir des autres : les Artistes qui partageaient leurs ateliers.

À la manière de ces virtuoses d’avant et en maniant « l’Art » d’aujourd’hui, les espaces de coworking, en moins de quinze ans, sont devenus de véritables « ruches » de savoir-faire et non plus des espaces en marge du monde du travail. Bien au contraire, ce concept devient de plus monnaie courante et accompagne les changements sociétaux qui s’opèrent jour après jour. Ils correspondent parfaitement à cette nouvelle typologie de travail qui laisse libre cours à la créativité, au travail en réseau et à l’indépendance.

Et sinon, en vrai, les espaces de coworking ça donne quoi ?

Depuis quelques temps, les espaces de coworking poussent comme des champignons. On en compterait actuellement plus de 600 en France, avec un chiffre qui a été multiplié par 10 en un peu plus de cinq ans ! En plus de se faire des nouveaux amis à la machine à café, la multiplication des compétences dans un même espace de travail (création, marketing, communication…) permet de se créer un réseau fort attrayant et donc, de travailler ensemble en signant, parfois, des contrats en commun. Cette solution a un coût mensuel avantageux et variable en fonction des options choisies. La solitude est déjouée et un nouveau réseau professionnel est à portée de main. Petit tour d’horizon de plusieurs espaces connus à Paris et en province :

La Ruche

Située aux quatre coins de Paris et dans d’autres villes comme Montpellier ou encore Bordeaux, la Ruche s’est déjà bien développée. Dans un esprit résolument collaboratif, le groupe a ouvert ses portes à Marseille en 2013 et compte aujourd’hui sept lieux de vie entrepreneuriale en France.
Pour tout freelance, il y a une totale liberté quant à l’utilisation des espaces puisqu’il est possible de choisir entre 4 abonnements différents allant de 5 jours par mois à un accès illimité 7j/7 et 24h/24.

WeWork

Le très gros réseau américain souhaite avant tout « humaniser » le travail en proposant des immenses bâtiments qu’ils transforment en d’immenses lieux ou créativité et communion sont les maitres-mot. Ces espaces de travail peuvent devenir un espace éphémère pour un Freelance ou encore un siège permanent pour une entreprise.
Déjà présents dans plus de 65 villes, les abonnements sont compris pour des espaces allant de 1 à 500 personnes. Avec des infrastructures de dingue et des services dignes d’un 4 étoile, les espaces WeWork sont des lieux aux ambitions à la hauteur des bâtiments qu’ils rénovent. Le dernier open-space de Paris se situe à quelques pas de l’Opéra Garnier dans un immense immeuble Art Déco.

Copass

Premier réseau mondial d’espace de coworking, les 4 co-fondateurs de Copass ont eu la super idée de créer un pass de travail coworking valable dans 84 pays, soit plus de 800 espaces recensés. Il suffit de choisir le type d’abonnement auquel on souhaite souscrire (3 jours, 10 jours ou en illimité) et hop on fait défiler la liste des espaces disponibles comme on choisirait son Airbnb. 

Les Cafés Coworking

Entre café et espace de travail, ces lieux hybrides se multiplient. Autre possibilité du travail en coworking, ici, vous pouvez choisir une abonnement à la semaine mais surtout arriver comme une fleur sans rien avoir réservé.
Il suffit de s’installer à un espace disponible et vous payez le temps que vous restez sur place. Comme dans un café, vous consommez autant que vous voulez ce qui est mis à disposition tel un bon coffeeshop à l’américaine. Sur place, tout est fourni !
Terminé les serveurs qui vous regardent avec de gros yeux parce vous avez juste pris un expresso et que vous utilisez « leur » Wi-Fi. Dans ces lieux, vous êtes là pour travailler et si vous voulez un capuccino et trois croissants en même temps, c’est possible !

Solitude de l’indépendant mise au placard, réseau démultiplié et synergie des compétences sont les atouts de ces nouveaux lieux de travail. À la vue des différents modèles d’espaces présentés, il y a fort à parier que de nouveaux concepts devraient émerger d’ici peu. Et avec les mutations que le monde du travail et que notre société vivent en ce moment-même, le coworking a de très beaux jours devant lui ! Prêt à sauter le pas ?

–> Envie de lire d’autres articles ? Rendez-vous sur ma page Plan du Site ! 🙂

Audrey M, blogueuse, rédactrice web et élève de la formation Origami de Lucie FRW

  •  
    12
    Partages
  • 12
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
error: Content is protected !!

Téléchargez GRATUITEMENT
​ "101 sites qui recrutent des rédacteurs web" !