Si vous vous intéressez à la création de sites internet ou à la rédaction web SEO, vous avez sans doute déjà entendu parler de Google keyword planner. Cet outil, qu’on appelle en français planificateur de mots-clés de Google, est le meilleur ami des référenceurs et des rédacteurs web. À tel point qu’il fait partie de leurs indispensables. Découvrons ensemble les avantages du Google planner.

À quoi sert le planificateur de mots-clés de Google ?

L’outil de planification des mots-clés est conçu, à l’origine, pour créer des campagnes via la régie publicitaire Google Ads. Avez-vous déjà remarqué ces liens placés en haut des pages de résultats portant la mention « annonce » ? Ce sont des liens sponsorisés, payés par des entreprises dans le but de générer des visites sur leurs sites. Elles achètent leur positionnement dans Google. On parle, à tort, de référencement payant. Pourquoi à tort ? Parce qu’il faut voir ce système comme un espace publicitaire qui serait à louer, à la manière des panneaux des abribus ou du métro. Il n’y a aucun processus de référencement là-dedans (au sens littéral du terme).

Sur les moteurs de recherche, une campagne de pub s’appuie sur des requêtes clés tapées par les utilisateurs. Pour identifier les plus pertinentes, Google met à leur disposition un outil, le planificateur de mots-clés. Elles peuvent ainsi optimiser leurs choix en fonction de différents critères que nous allons voir plus loin, et construire leur stratégie de SEA (search engine advertising).

Mais cet outil est depuis longtemps détourné de son but premier (ce que semble d’ailleurs tolérer Google). Il est utilisé comme point de départ pour la recherche d’idées de mots-clés dans le cadre du référencement naturel (gratuit, lui). C’est même un indispensable des référenceurs et des rédacteurs web SEO.

Google keyword planner gratuit : le tuto

Comme beaucoup, vous vous demandez sans doute comment accéder à Google keyword planner gratuitement ? Sachez que c’est possible, il suffit pour cela de créer une campagne, que vous annulerez par la suite. Commencez par vous rendre sur le Google planner, puis connectez-vous à l’aide de votre compte Gmail. Remplissez d’abord les différents formulaires avec des informations fictives (objectif de la campagne, nom de votre établissement, site web de redirection).

Ensuite, rédigez votre annonce :

Puis définissez vos mots-clés principaux, la zone géographique concernée par la publicité et le budget alloué. Terminez en renseignant vos informations de paiement. Rassurez-vous, puisque vous allez annuler l’annonce, vous ne serez pas débité. Mais vous n’avez pas d’autre choix, à ce stade, que d’indiquer vos données bancaires. Validez. Allez dans « explorer votre campagne » et supprimez-la (dans « aperçu de l’annonce », cliquez sur les 3 points et sélectionnez « supprimer la campagne »).

Félicitations, vous avez maintenant accès aux fonctionnalités de Google Ads et donc, à l’outil de planification des mots-clés de Google ! Sélectionnez « outils et paramètres », « planification », « outil de planification des mots-clés ». Voici la bête :

Comment utiliser Google keyword planner ?

Pour trouver des mots-clés pertinents, choisissez « trouver de nouveaux mots-clés », après quoi, vous avez deux possibilités :

  • obtenir des idées de mots-clés pour votre activité (allez dans « commencer avec des mots-clés ») ;
  • analyser les mots-clés employés sur un site web, qu’il s’agisse du vôtre ou celui de votre concurrent (sélectionnez « commencer avec un site web »).

Prenons l’exemple d’un torréfacteur gérant une brûlerie en ville et développant ses services sur Internet : indiquez les principaux mots définissant l’activité et cliquez sur « obtenir les résultats ». Vous pouvez renseigner autant d’idées que vous voulez et même inclure des noms de marques. Il est préférable de commencer avec des requêtes assez généralistes.

Les résultats s’affichent, d’abord avec les termes que vous avez fournis, puis avec les suggestions du générateur, basées sur le nombre de fois où les expressions ont été saisies dans le moteur de recherche au cours d’un laps de temps donné. Vous le voyez sur l’image ci-dessous, vous pouvez régler différents paramètres dans le bandeau du haut de page (lieu, langue, période), élargir l’analyse à d’autres termes suggérés par l’outil et ajouter de puissants filtres qui vous permettront d’affiner vos résultats.

Il y a ici 108 propositions, triées par ordre de pertinence. Le tableau vous livre de précieuses informations, comme le nombre moyen de recherches mensuelles, le niveau de concurrence ou la fourchette des prix payés par les annonceurs sur chaque expression pour figurer en tête Vous pouvez exporter les données dans un fichier .csv ou dans une Google Sheet.

Les statistiques sur les volumes de recherche fournies sont assez larges (1k – 10 k, 1 k – 100k…). Eh oui, vous ne pensiez tout de même pas que Google vous délivrerait gratuitement des chiffres à l’unité près ! Il n’empêche que ces données, mêmes vagues, vous permettent de déceler le potentiel d’un mot-clé pour créer l’architecture de votre site ou un calendrier éditorial.

Avec Google keyword planner, vous disposez ainsi d’un puissant environnement pour construire une stratégie de mots-clés efficace en vous appuyant sur les termes cherchés par les internautes et ceux utilisés par vos concurrents ! Amusez-vous à découvrir le planificateur de mots-clés Google : plus vous passerez de temps à jouer avec les filtres et explorer les différentes fonctionnalités, mieux vous en exploiterez toute la richesse.

Partagez avec nous vos découvertes !

Vous voulez devenir rédacteur web SEO et faire de cet outil votre nouveau meilleur ami ? Lucie Rondelet forme au métier en 7 mois. Découvrez sa formation à la rédaction web en e-learning.

Stéphanie Soulier – Correctrice, rédactrice et chargée éditoriale dans l’équipe de Lucie Rondelet, ancienne élève Origami 4

lucie rondelet instagram

error: Content is protected !!