Faites-vous parties de ceux qui pensent que les métiers pour autiste Asperger se limitent à l’informatique ou la science, à l’instar du célèbre Sheldon Cooper ? Si oui, vous pourriez être surpris d’apprendre que les personnes ayant un TSA (Troubles du Spectre Autistique) peuvent se montrer passionnées par de nombreux autres sujets, tels que la cause animale, l’écologie, ou encore les arts… Elles peuvent même s’épanouir dans un travail indépendant et notamment, la rédaction web SEO. Vous en doutez ? Voici 4 arguments qui en font, d’après-moi, une activité idéale pour les porteurs du syndrome d’Asperger.

1. Ce métier permet aux autistes Asperger de mieux gérer les stimulis sensoriels

Comme les haut potentiels, les autistes, et notamment les autistes Asperger, sont hypersensibles. Au bruit et à la lumière principalement, mais également au toucher, à l’odorat, etc. Or, dans les entreprises et lieux de travail en commun, du fait de ces stimulis et de la fatigue importante qu’ils engendrent, une personne autiste va connaître des surcharges sensorielles. Elle peut alors perdre ses capacités sociales, et ne sera plus en mesure de travailler efficacement, voire de travailler tout court. C’est ainsi que son lieu de travail devient source de panique… Pour cette raison, l’intégration professionnelle et sociale des autistes en entreprise peut être compliquée.

Réclamer un télétravail est alors une solution. Toutefois, dans le cas où elle serait acceptée par votre employeur, vous devrez toujours venir sur votre lieu de travail quelques journées par semaine. Or, cela reste fatigant pour un travailleur handicapé Asperger. Pourquoi alors ne pas envisager la rédaction web ? Pratiquée en freelance, vous pourrez parfaitement maîtriser votre environnement, et ce, sept jours sur sept. Vous pourrez ainsi diminuer les stimulis sensoriels… La preuve en quelques points :

  • pas de bruits non désirés (discussions entre collègues, son régulier de la machine à café, crépitement des néons, bruit des doigts sur un clavier, sonneries de téléphone, et j’en passe) ;
  • pas de lumière agressive (néons) ;
  • pas de contacts physiques non souhaités avec d’autres êtres humains (la bise le matin, le serrage de mains, la petite tape sur l’épaule de ce collègue qui se veut amical… quoique, en période Covid-19, tout ceci a disparu ou presque… et c’est tant mieux !) ;
  • pas d’odeurs non contrôlées (le réfrigérateur commun, les odeurs émises par les plateaux repas des collègues, le parfum d’untel, etc.).

En outre, le télétravail nous épargne le calvaire des transports en commun ou de la rue bondée du matin qui, s’ils sont des endroits détestés par les neurotypiques, le sont encore plus par les autistes Asperger.

2. Le travail en indépendant limite les interactions sociales

L’autre grand défi des autistes dans l’entreprise concerne les interactions sociales. Si ceux présentant un autisme léger parviennent à s’intégrer dans un groupe social et à invisibiliser leurs difficultés, communiquer avec les autres reste bien souvent une source importante de stress et de fatigue. Ai-je bien formulé ma demande ? Y avait-il un second degré que je n’ai pas identifié ? On m’a demandé de faire telle tâche, mais de quelle manière faut-il que je m’y prenne, exactement ? De mon côté, j’ai besoin qu’on me détaille chaque point à suivre, sinon je me retrouve dans un grand état d’anxiété. Par ailleurs, suivre les conventions sociales, identifier les sous-entendus, interpréter les codes et le langage non verbal sont sources d’inquiétude et de fatigue. Comme les implicites sont la norme chez les neurotypiques, ces derniers ne prennent pas toujours la peine de tout expliquer à leurs collègues autistes Asperger, qui peuvent alors se retrouver submergés par un flot d’informations aux allures quasi incompréhensibles.

Or, si de plus en plus d’entreprises recrutent des Aspergers et prennent en compte ces difficultés, les interactions sociales avec la hiérarchie et les collègues restent inévitables. Au contraire, un métier pour autiste Asperger en freelance présente l’avantage d’éviter un grand nombre de ces interactions. Plus de pause café imposée, pas de salut le matin et le soir, plus d’interruptions au milieu de son travail… Travailler chez soi, dans la solitude, permet d’être plus efficace, mais aussi plus serein. Car, au contraire du neurotypique, ce ne sont pas les pauses entre collègues qui revigorent notre ami Aspie, mais bien le fait de travailler sur des sujets qui le passionnent.

Toutefois, le travail à la maison n’est pas si idyllique : en effet, travailler pour soi, et notamment en rédaction web, implique de démarcher de nouveaux clients, de communiquer avec eux, peut-être même de gérer les conflits… Pas de panique ! De nombreuses solutions peuvent être trouvées. Pourquoi ne pas faire appel à un binôme compréhensif qui saura vous expliquer les situations mal interprétées ? Ou alors, associez-vous avec une personne qui sera heureuse de s’occuper du démarchage pour vous deux ! Par ailleurs, si vous êtes Asperger, vous vous sentez probablement plus à l’aise à l’écrit qu’à l’oral. Privilégiez donc les e-mails, même si, bien sûr, vous devez vous préparer à avoir des conversations téléphoniques et des visioconférences… Qu’à cela ne tienne ! N’oubliez pas que c’est en faisant que l’on apprend : plus vous communiquerez avec des personnes extérieures à votre entourage, plus vous gagnerez en compétences sociales. Par ailleurs, les Aspies sont capables de passer des journées entières sur l’apprentissage d’un sujet. Échanger par téléphone sur la rédaction SEO, si cette dernière vous intéresse, ne devrait donc pas poser de problème outre mesure, au contraire : votre interlocuteur sera sans doute séduit par votre maîtrise du sujet.

3. La rédaction web limite les imprévus redoutés par les autistes Asperger

Ah… les imprévus… La bête noire des autistes Asperger. Car ils sont, eux aussi, la source d’une très grande anxiété. Or, le monde de l’entreprise en est bourré. Qui n’a jamais entendu son patron décider d’une réunion à la dernière minute ? Qui n’a jamais eu ce collègue venu demander un coup de main : « tu peux me préparer un PowerPoint pour avant-hier ? » ? (Non, n’essayez pas de trouver une faute, vous avez bien lu : avant-hier.) Si, en plus, vous ne savez pas dire « non », cela peut provoquer chez vous quelques crises de panique…

Heureusement, un emploi en tant que travailleur indépendant, et notamment dans la rédaction web, vous permettra d’organiser vos journées à l’avance sans trop de risques qu’elles soient perturbées. Bon, je ne vais pas vous mentir, vous rencontrerez encore des imprévus, car la vie en est remplie… Mais vous arriverez à en diminuer la fréquence, et donc à mieux les supporter.

Pour cela, il faudra veiller à ne pas s’éparpiller et à parfaitement s’organiser. Heureusement, des outils sont là pour vous aider : agendas, liste de tâches à réaliser, etc. Si vous avez des difficultés à préparer votre planning, appuyez-vous sur votre entourage, qui connaît vos forces et vos faiblesses et pourra donc vous aider. N’hésitez pas non plus à consulter les formidables ressources qu’offre internet !

4. Le freelancing permet de choisir des sujets en lien avec ses intérêts spécifiques

C’est bien connu, un autiste Asperger a tendance à être plus performant sur les sujets qui l’intéressent – ceci est encore plus vrai pour les neuro-atypiques que pour les neurotypiques. Or, en rédaction web, la liste des sujets sur lesquels il est possible de travailler est loin d’être limitée ! Il est donc tout à fait possible d’envisager de rédiger pour ses domaines de prédilection. Bien sûr, il vous faudra au début faire vos preuves, et donc rédiger sur tout ou presque… Ne désespérez pas ! Continuez à démarcher les entreprises et blogueurs ayant des sujets en lien avec vos intérêts spécifiques, vos efforts porteront forcément leurs fruits ! Être présent sur des communautés en lien avec vos intérêts et passions est également une bonne solution : peut-être que quelqu’un est justement à la recherche d’un rédacteur web SEO ?

Dans tous les cas, faites confiance à vos compétences. Implication et rigueur sont autant d’atouts pour se lancer dans la rédaction web en freelance.

Vous l’aurez compris : la rédaction web SEO est un beau métier pour les autistes Asperger en quête de sujets passionnants sur lesquels travailler. Autisme et freelance ne sont pas incompatibles, au contraire. Attention toutefois à ne pas se laisser avoir par son enthousiasme : sachez doser les efforts, demandez conseil à votre entourage et interrogez-vous sur vos forces comme vos faiblesses. Ces exercices sont difficiles, mais ils vous aideront à avancer de manière sereine sur la voie du rédacteur web freelance… Alors, vous sentez-vous prêt à vous lancer ? Ou avez-vous encore des questions ? Dans ce cas, n’hésitez pas à nous les poser directement en commentaires !

Par Amandine B.

 

metier pour autiste asperger

lucie rondelet instagram

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :