Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Vous avez passé les derniers mois à vous former à la rédaction web. Vous avez déjà écrit de nombreux textes sur des plateformes de rédaction rémunérées au lance-pierre. Pour donner un nouvel essor à votre carrière, vous devez trouver des clients directs. Autrement dit, vous devez démarcher ! Mais un bon rédacteur n’est pas nécessairement un bon commercial. En dépit de vos qualifications, vous manquez d’expérience et vous doutez de vous. Le démarchage est compliqué pour un rédacteur débutant : il doit parvenir à faire son autopromotion, sans aucune preuve tangible de sa valeur. Ce n’est pas une raison pour le reporter au lendemain ! Voici les conseils qui vous permettront de séduire vos premiers clients.

Rédacteur junior ? Évoquez toutes vos expériences rédactionnelles lors du démarchage 

Pendant les premiers mois de mon activité de rédactrice, j’utilisais les textes réalisés lors de mes emplois précédents pour démarcher de nouveaux clients. Certains étaient en ligne, mais pas optimisés pour les moteurs de recherche. D’autres avaient été publiés dans des revues et n’étaient pas consultables sur Internet. Ce n’était pas optimal, mais pour une rédactrice débutante, c’était mieux que rien !

Sur vos années d’existence, vous avez forcément aussi écrit un texte. Vos compositions pour le collège et votre journal intime ne comptent pas. Mais vous avez probablement déjà rédigé du contenu à un niveau semi-professionnel :

  • un article publié dans le journal de votre école ;
  • la newsletter d’une association sportive ou culturelle ;
  • le matériel promotionnel pour la fête de votre village ;
  • etc.

Si vous avez créé du contenu pour un précédent emploi (manuel technique, dépliant, article journalistique…), c’est encore mieux. Ce n’est pas parfait, mais ces expériences peuvent aider un rédacteur débutant lors de son démarchage. 

Créez un portfolio de rédacteur professionnel avant de contacter des clients potentiels

Généralement, mes prospects me demandent de fournir des liens pour évaluer mon expertise et mon professionnalisme. Quelques-uns suffisent, mais ils doivent être de qualité. Les textes réalisés lors de vos emplois précédents sont souvent insuffisants pour décrocher les missions les plus intéressantes. C’est pourquoi j’ai commencé à créer mon portfolio 2 mois après le début de la formation Origami.  

Comme tous les rédacteurs débutants, j’ai cru que la solution la plus simple était de s’inscrire sur une plateforme de rédaction à bas prix et de faire quelques textes. J’ai écrit 7 articles sur Textbroker. Et je me suis aperçue que je ne pourrais pas démarcher un client sérieux avec ça. Pourquoi ?

  • D’abord, vous renoncez à vos droits sur les textes rédigés sur plateforme. On pourrait ergoter sur la notion de droits d’auteurs moraux, incessibles, mais un fait demeure : si le prospect se rend compte que les textes de votre portfolio ont été conçus pour une plateforme, il aura des doutes quant à votre éthique professionnelle.
  • Ensuite, les textes rédigés sur ces plateformes ne démontrent pas vos compétences en référencement naturel. Ils vous permettent de présenter vos qualités rédactionnelles — si le briefing ne vous demande pas de faire de fautes. Mais pas votre expertise en SEO.

L’expérience sur plateforme est-elle totalement inutile pour un rédacteur débutant ? Non, cela vous permet de vous exercer et cela vous donne confiance dans vos capacités. Mais c’est tout. Alors, que faire pour avoir un portfolio digne de ce nom ?  

Vous devriez vous jeter dans le grand bain directement. Un ami ou un membre de votre famille lance son entreprise ? Proposez-lui vos services pour son site web ! Vous pouvez aussi contacter des associations qui seraient ravies de donner plus de visibilité à leurs missions et leurs actions bénévoles. Vous aiderez quelqu’un, mais pas seulement : vous constituerez progressivement un portfolio de qualité, avec des textes signés par vous et bien optimisés. En plus, vous testerez vos compétences en démarchage qui sont essentielles pour le succès de votre carrière de rédacteur web. Encore aujourd’hui, lorsque je contacte un client potentiel, je mets des liens vers des articles que j’ai rédigés bénévolement au début de mon activité.

Cherchez vos premiers clients dans votre domaine d’expertise si vous êtes un néophyte de la rédaction web 

Si vous avez une forte expérience dans un domaine, c’est un argument supplémentaire à utiliser face à un prospect. Il faut être réaliste : si vous avez un diplôme en finance, vous trouverez plus facilement vos clients dans ce secteur que dans les médecines douces.

Titulaire d’un diplôme en droit, j’ai d’abord cherché des missions dans ce domaine. C’était efficace – j’avais un avantage compétitif – et cela me rassurait. Maintenant, les choses sont bien différentes : le droit et l’assurance restent mes atouts majeurs, mais si j’ai l’occasion de trouver une mission dans le domaine du marketing, je n’hésite pas une seule seconde. Il est vraiment important de ne pas se limiter à un domaine. Avoir une compétence spécifique vous aide au début, mais cela ne doit pas vous freiner. Être ouvert à tout est la meilleure façon de trouver rapidement des clients. Au passage, vous vous découvrirez peut-être des compétences cachées ou une appétence pour certains sujets que vous ne connaissiez pas.

Magnifiez votre expérience pour trouver vos premières missions

Impossible de présenter vos clients lorsque vous n’en avez pas, ou très peu. Mais si vous avez une expérience professionnelle passée, servez-vous-en pour vous présenter sous un jour plus favorable. Même si elle n’a rien à voir avec la rédaction web.

Pour améliorer l’impression du prospect face à votre profil professionnel, vous ne devez pas scinder vos expériences de salarié et celles de freelance. Créez une seule rubrique « client/expériences » sur votre CV, et rassemblez-y toutes les entreprises pour lesquelles vous avez un jour écrit quelque chose. Cela inclut vos employeurs précédents, vos actions bénévoles pour une organisation, l’aide que vous avez apportée à un copain qui lance sa boîte…

Votre prospect n’a pas besoin de savoir que vous étiez salarié ou bénévole, et non rédacteur freelance, lors de ces expériences.

Personnellement, j’ai ajouté deux sections à mon CV : 

  • Publications web : j’y mets tous les liens vers mes articles publiés en ligne, rédigés en tant que freelance ou en tant que salariée.
  • Publications papier : j’y mets toutes les références d’articles ou de contributions pour des magazines, des livres… 

Ne faites pas la promotion de votre inexpérience, même si vous êtes un rédacteur débutant

Ne commencez jamais un mail de prospection en annonçant timidement que vous êtes débutant. Ce serait une erreur fatale, sauf si c’est dans le cadre de la création de votre portfolio et que vous travaillez gratuitement.

Si vous cherchez un véritable client, abstenez-vous de lui donner des arguments pour ne pas vous choisir ! S’il est face à deux rédacteurs, et que l’un se présente comme novice, lequel va-t-il choisir ?

Lorsque vous contactez des clients potentiels, votre discours de vente doit être axé sur vos compétences (orthographe, style, SEO…) et sur vos qualités (fiable, motivé…), mais pas sur votre expérience.

Personnalisez vos e-mails de prospection

Novice ou professionnel, vous devez vous intéresser à vos prospects pour les démarcher efficacement. Je vous déconseille vivement d’envoyer un courriel standardisé, sans prendre la peine de personnaliser votre message.

J’analyse toujours le site de mes prospects avant de les contacter. S’il y a une section « emploi », consultez-la également, car elle peut vous donner une idée des informations et des qualités que le client attend lorsqu’il recrute quelqu’un. 

Faites également preuve d’empathie, car vos clients ont beaucoup de travail et ils sont stressés. Ce sont des êtres humains ! Votre offre doit leur donner un sentiment de soulagement : une personne compétente va prendre en charge la rédaction de leurs articles ce qui va leur faire gagner du temps et de l’argent. Autrement dit, présentez-vous comme une solution efficace à leurs problèmes.

Démarchez des clients à la portée du jeune rédacteur que vous êtes

Avoir de l’ambition, c’est formidable. Mais il faut aussi être réaliste. Si vous rêvez de démarcher Apple pour rédiger les fiches-produits du prochain iPhone, il faudra attendre un peu.

Cela ne veut pas dire que vous devez prospecter des clients pour lesquels vous n’avez aucune admiration. « À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire », dit l’adage. La majorité de mes clients, je ne m’attendais pas à ce qu’ils me fassent confiance. C’est un facteur de motivation très puissant : je n’ai pas envie de les décevoir. Mais encore une fois, il ne s’agit pas de multinationales ou d’entreprises mondialement connues ! 

Il existe beaucoup de conseils sur le Net pour démarcher efficacement. Mais les conseils qui précèdent ne m’ont jamais fait défaut. Alliés à vos compétences en référencement et en rédaction, ils vous permettront de trouver suffisamment de commandes… voire trop ! Vous avez peut-être aussi des astuces pour trouver des clients : n’hésitez pas à les partager dans les commentaires !

À lire aussi : comment créer des contenus exceptionnels

Anne Beckers, ancienne élève Origami et membre de la Team de Lucie Rondelet

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
error: Content is protected !!

Téléchargez GRATUITEMENT
​ "101 sites qui recrutent des rédacteurs web" !