Vous avez le projet de changer de carrière pour devenir rédacteur web ? Vous lisez donc de nombreux articles de conseils et autres erreurs à éviter sur le débutant en rédaction web freelance. Aujourd’hui, je vais plutôt vous parler de la réalité de la rédaction web quand on commence dans le métier. Au quotidien, rédiger pour le web va bien au-delà de la rédaction de textes SEO. Venez découvrir les coulisses !

Le métier de rédacteur web : les idées reçues

La rédaction web, c’est quoi ? C’est un métier ?

Attendez-vous à des réactions étonnées, voire sceptiques, de la part de votre entourage. Le métier de rédacteur web est en effet une énigme pour la majeure partie de la population. Même si tout le monde surfe sur internet, il est commun de croire que ce sont les propriétaires de sites qui créent leur contenu web.

Donc, à l’exception des personnes travaillant dans les métiers du digital, votre entourage en général ne sait pas que les professionnels font appel à des rédacteurs web freelance. C’est pourquoi, vous serez régulièrement confronté à une personne qui vous dira “ Tu fais quoi dans la vie ? Rédacteur web ? Ah, bon on peut vivre de ça, c’est un métier ? ”.

Préparez vos réponses avec vos plus jolis mots !

La littérature n’a pas sa place ici

Une autre idée reçue concernant le métier de rédacteur web : il faut être un littéraire dans l’âme.

Faux !

Si vous parcourez ce blog, Lucie l’explique à de nombreuses reprises, en particulier dans cet article sur le profil type du rédacteur web. Certes, il vaut mieux aimer écrire, mais l’habit ne fait pas le moine pour devenir auteur professionnel pour le web.

En effet, l’écriture sur internet n’est pas une écriture spontanée tout droit sortie de votre imagination. Si vous débutez, vous devez apprendre à vulgariser, à reformuler, à synthétiser et à optimiser les informations que vous avez trouvées sur un sujet pour en créer un texte original vu nulle part ailleurs sur la toile. Et surtout, vous devrez suivre les consignes, les briefs de vos clients.

Si votre passion depuis toujours, c’est d’écrire des nouvelles, des essais ou des romans, sachez que la rédaction web n’a rien à voir avec ce genre d’exercice. Cependant, l’un n’empêche pas l’autre, n’hésitez pas à relever les deux défis !

Les thématiques ne sont pas toujours glamour

Dans le même esprit, au début, vous aurez peu de chances d’écrire sur des sujets qui vous passionnent à titre personnel ou que vous maîtrisez. Il arrive très souvent d’écrire sur des sujets peu sexy voire même ennuyeux.

Avec l’expérience et une web entreprise en rédaction web qui fonctionne bien, vous pourrez vous permettre de choisir vos sujets et vos clients. Mais au début, pour en vivre, des sacrifices sont nécessaires.

Préparez-vous à rédiger sur des sujets que vous ne connaissez pas et qui ne vous inspirent pas. Mais, comme tout rédacteur, vous êtes curieux donc cela ne sera pas un problème 😉

➡️ À lire aussi : 9 qualités indispensables du bon rédacteur web

Le rédacteur web débutant fait ce qui lui plaît (hum)

Au-delà du métier en lui-même, la grande idée reçue sur le web entrepreneur est de croire qu’il fait ce qu’il veut de ses journées. Alors je vous l’annonce, pour gagner votre vie en tant qu’indépendant, vous devez travailler.

Ça vous étonne ?

Vous vendez des services à des clients qui attendent un travail de votre part en échange. Souvent, ils imposent même une deadline. De plus, pour réussir à vivre de cette profession, il vous faudra certainement écrire plus d’un texte par jour.

Je vous l’accorde, les horaires sont plus souples. Mais travailler de la maison ne veut pas dire ne rien faire ou faire ce que l’on veut. Le home office a beaucoup d’avantages, mais il comporte aussi des contraintes.

La rédaction web freelance = être face à soi-même

En tant que freelance, vous passez votre journée derrière votre écran d’ordinateur. Il y a de fortes chances que vous travailliez depuis votre domicile. Il vous appartient d’organiser votre journée selon vos obligations personnelles et selon vos commandes clients. Ce n’est pas toujours évident de concilier vie perso et vie pro, surtout si vous avez des enfants en bas âge.

Votre organisation est la clé pour une réussite en rédaction web mais, aussi dans tous les métiers qui permettent de travailler de la maison. Alors, organisez-vous et n’ayez pas peur de demander de l’aide pour vos mouflets !

Cependant, un des gros points noirs souvent relevé par les travailleurs indépendants en télétravail, c’est la solitude. Se retrouver face à soi-même au quotidien sans personne pour échanger de vive voix sur votre métier ni sur la qualité de votre travail (sauf votre client).

Viennent souvent s’installer le doute et la peur de ne pas réussir, de devoir tout laisser tomber. La confiance en soi peut vite être balayée quand on travaille seul. Il est donc important de faire partie de groupes, même virtuels, qui partagent vos problématiques et vous motivent au quotidien.

La motivation est le carburant qui vous donnera l’envie chaque jour de réussir. En vouloir, ne rien lâcher, travailler dur (pas forcément plus) et garder le focus sont essentiels. Encore une fois, les groupes de professionnels bienveillants en rédaction web comme celui de La Rédac’ Du Web permettent de garder la motivation.

Ce groupe, comme de nombreux autres sont souvent des groupes privés liés à un métier et à une formation. Pour le freelance débutant en rédaction web, la formation est un pilier majeur de sa réussite. Une formation comme Origami permet d’apprendre sans se sentir seul. Le soutien de Lucie et aussi des membres de la formation permet d’avoir une communauté unie, sans concurrence ni compétition, afin d’arriver tous au même but final : vivre de la rédaction web seo.

Les problématiques du rédacteur SEO junior

Si vous avez déjà commencé dans le métier, vous devez alors rencontrer les mêmes problématiques que mes camarades de la 1ère promotion Origami. Je les remercie au passage pour leur aide précieuse à la rédaction de cet article.

Au moment où j’écris ces lignes, nous en sommes au début du module 4 (module sur le SEO). Il y a 7 modules au total, chaque module comptant 5 cours minimum. Lucie prévoit dans sa formation de couvrir toutes les problématiques qui suivent. Elle a déjà répondu à de nombreuses autres interrogations dans les cours des modules 1 à 3.

Donc, pas de panique !

Par contre, cela vous montre toute l’importance de suivre une formation complète pour réussir et vivre de votre nouvelle passion.

Comprendre les briefs des clients  

Trop vagues ou trop longs et compliqués. Il est difficile au début de ne pas perdre du temps sur les briefs. Or le temps, c’est de l’argent.

Astuce : avec l’expérience, on s’habitue et on remarque qu’ils se ressemblent tous plus ou moins. Par exemple, pour un brief long et compliqué mais identique pour une dizaine de textes à un ou deux détails près, vous passez du temps pour le premier texte, puis cela ira beaucoup plus vite pour les textes suivants. À la lecture de certains briefs, on comprend qu’ils sont à la recherche de rédacteurs web professionnels ; )

Limiter le temps de recherche de sources fiables

Quand on doit travailler un texte sur une thématique que l’on ne connaît pas, on passe souvent beaucoup de temps à comprendre et noter quelques idées à développer ou à reformuler. On prend également du temps à trouver le champ sémantique qui entoure la requête clé.

Astuce : copier/coller des parties de textes trouvées sur le web pour reformuler vos idées. Restez concentré, c’est vital pour perdre le moins de temps possible.

Trouver la structure d’un article web

Organiser son texte de façon fluide et logique avec les mots-clés et le champ lexical approprié est aussi une partie délicate pour le débutant en rédaction web freelance. Mais, passé cette étape, la plus grosse partie du travail est faite !

Astuce : sur papier ou en haut de votre document, travaillez votre plan avec les mots-clés, le champ sémantique, vos sous-titres et chaque idée à aborder dans chacun d’eux. Organisez-le de façon fluide pour pouvoir les suivre lors de la rédaction du texte.

Écrire son article rapidement

Pour rédiger vite, il y a deux choses à prendre en compte, la rapidité de frappe et le plan de l’article. En effet, si vous tapez à la vitesse de l’éclair, mais que ne savez pas par quoi écrire, vous serez confrontés aux affres de la page blanche. D’où l’utilité d’un plan logique et bien construit pour surmonter cette angoisse, Quand votre plan est solide et que vous vous appuyez sur des sources fiables, vos doigts n’ont plus qu’à glisser sur le clavier. Avec la pratique, vous écrirez de plus en plus vite et vous aiderez vos clients à gagner en visibilité.

Astuce : pour taper vite, il existe des petits logiciels gratuits en ligne qui vous entraînent en quelques minutes par jour.

D’autres astuces pour apprendre à écrire plus vite dans cette vidéo :

Retoucher son texte

Cette problématique fait partie des premiers points qui ont été soulevés lors de mon petit sondage. C’est aussi une des difficultés que je rencontre souvent mais, que j’arrive à améliorer. La phase de correction, relecture et amélioration est un point important du processus de rédaction web. Souvent, Le temps consacré est beaucoup trop long. L’importance d’un plan bien structuré et de ses idées dès le départ est primordiale. Reprendre l’article pour vérifier les fautes, la ponctuation et la syntaxe, les accords. Mais, si à chaque phrase vous devez retoucher sa construction alors vous écrivez l’article 100 fois. La confiance en soi et l’expérience jouent aussi un rôle important ici pour avoir une rédaction naturelle et fluide tout en limitant les retouches.

Astuce : sans bon plan de départ (encore et toujours), votre correction de texte sera trop long et vous perdrez en rentabilité. Suivez le plan et ne vous éparpillez pas.

Optimiser le contenu pour le SEO

À quoi bon être rédacteur web si on n’est pas rédacteur web SEO ? C’est un minimum pour pouvoir en vivre. Pour connaître les techniques de référencement naturel (SEO) et apprendre à rédiger pour faire remonter les sites des clients dans Google, la formation est là aussi un gage de réussite. Certes, vous pouvez être autodidacte, mais vous mettrez plus de temps pour arriver à votre but. Vous mettrez aussi plus de temps à vous vendre à un bon prix.

Astuce : suivez la formation Origami 😉

En rédaction web freelance, le rédacteur est aussi un vendeur

Pour s’entraîner sans prendre de risques, le rédacteur web freelance qui débute travaille sur les plateformes de rédaction web du type Textbroker, longuement évoqué sur ce blog à travers divers articles. Accepter d’être payé au début à moins de 2 centimes du mot est presque un passage obligé. Si vous êtes professionnel, performant et malin, cela ne dure pas.

Tout le monde sait que pour faire vivre une entreprise, sur le web ou ailleurs, il faut vendre quelque chose. Et, le rédacteur web, lui, vend son savoir, ses qualités rédactionnelles, sa culture générale ou son expertise sur des thématiques.

Donc, vous devez être un aussi bon auteur que vendeur. Or, celui qui doit se vendre, souvent il ne le fait pas ou le fait mal.

Pourquoi ?

Parce qu’il a peur.

Il se cache derrière l’excuse “vendre c’est pas mon métier”.

Le rédacteur web junior a souvent peur de proposer ses services. Il ne voit pas au-delà de son métier. En tant que freelance, votre premier métier est chef d’entreprise. Vous êtes votre propre entreprise et si vous ne vous vendez pas, votre projet est voué à l’échec.

Il s’agit là de mindset (état d’esprit) que tout chef d’entreprise doit avoir ou acquérir. Démarcher, cold pitcher en direct sur les sites de vos cibles ou via les réseaux sociaux sont autant de chances pour gagner des clients. Mais il faut oser.

L’autre problématique du rédacteur web SEO est de savoir comment fixer ses prix. Tous les indépendants ont ce problème au début. N’oubliez pas, il y a le marché et il y a ce que vous souhaitez gagner. Un juste calcul doit être mis sur papier pour voir combien vous devez facturer pour être rentable sans perdre d’opportunités.

Dans tous les cas, même si les plateformes rémunèrent peu leurs prestataires et que la concurrence peut être féroce, ne faites pas baisser le niveau en proposant des prix trop bas qui tuent le marché et font passer les rédacteurs web freelance pour des amateurs. Les tarifs trop haut créent l’inverse et vous éloignent de vos prospects.

Les clients qui font appel à des pros savent qu’ils devront payer un service en adéquation avec leur demande même si vous êtes un débutant. Sinon, ils passent par les plateformes ou les services discount et ils auront des textes discount.

Vous êtes aussi un débutant en rédaction web freelance et vous faites face à cette réalité ? Partagez votre expérience dans les commentaires et dites-nous si vous avez des astuces pour vous améliorer. Si vous aimez cet article et pensez qu’il peut aider d’autres personnes, partagez-le sur vos réseaux sociaux.

Pour aller plus loin, d’autres conseils de pro dans cette vidéo :

Céline Michelot du blog Mampreneure, ancienne élève de la formation Origami

Le mot de Lucie :
Un grand merci à Céline qui m’a proposé cet article invité gratuitement et spontanément 🙂 Merci pour la valeur ajouté, ton dynamisme au sein du groupe et ton excellent esprit d’entreprise. J’adore ! 

lucie rondelet instagram

error: Content is protected !!