Vous vous êtes souvent demandé : que mettre sur la page d’accueil ? Cette question est tout à fait normale : son utilité n’est pas clairement définie. Elle ne sert pas à vous présenter, à vendre, à vous contacter ou à donner des informations : d’autres pages remplissent ces fonctions. Et pourtant, elle attire un trafic incroyable ! Qu’y cherche l’internaute ? Un texte de bienvenue sympathique ? Pas vraiment. En réalité, c’est l’endroit où vous devrez le convaincre de l’intérêt de votre site ! Rédiger une page d’accueil est indispensable. Et vous n’avez pas droit à l’erreur.

Rédiger une page d’accueil se fait en deux parties

Avant la ligne de flottaison : un texte bref et efficace

Tout ce qui se trouve au-dessus de la ligne de flottaison doit être clair, efficace et centré sur une seule proposition. Votre objectif n’est pas le référencement naturel, c’est la conversion : le visiteur doit vouloir en savoir plus sur vous, vos produits…

? Trois éléments doivent apparaître dans la partie supérieure de votre page d’accueil :

  1. L’accroche, aussi appelée titre ou slogan.
  2. Le message principal, aussi qualifié de promesse ou de proposition.
  3. Un appel à l’action.

N’oubliez pas que tout cela sera inutile si vous ne prenez pas l’UX en compte, tant au point de vue technique (facilité de navigation, vitesse de chargement…) qu’au point de vue rédactionnel :

Après la ligne de flottaison : n’importe quel contenu utile

Pour développer le reste de la page, vous êtes totalement libre :

  • Les entreprises déjà actives veilleront à y mettre les témoignages de leurs clients satisfaits. C’est une preuve sociale qui pèse énormément dans la décision d’un internaute hésitant.
  • Pour favoriser le référencement naturel de la page, vous pouvez présenter votre activité en optant pour la requête clé la plus adaptée.
  • Vous pouvez aussi détailler l’offre de votre message principal pour rassurer vos visiteurs et les inciter à l’action.
  • Pour vous donner plus de chances de convertir vos visiteurs, vous pouvez proposer des e-books à télécharger gratuitement.

Réfléchir à l’objectif de votre home page

On en revient à cette question métaphysique : pourquoi rédiger une page d’accueil ?

Pour le savoir, vous devez vous mettre à la place de l’internaute. Lorsque vous surfez sur le Net, que voulez-vous voir apparaître dans le texte d’accueil d’un site ? La réponse précise peut varier d’une personne à l’autre, mais en général, vous voulez découvrir :

  • la raison d’être du site et ;
  • en quoi il peut vous aider.

En revanche, vous ne cherchez jamais un texte qui vous souhaite la bienvenue. Cela ne vous empêche pas d’être poli avec votre visiteur, mais vous devez lui offrir autre chose qu’un « bienvenue sur mon site ».

Faire des choix stratégiques

La partie émergée de votre home page doit être la plus simple et la plus claire possible pour aider le visiteur à identifier rapidement votre proposition. Vous offrez une large gamme de produits à des clients aux profils variés ? Vous ne pourrez pas tout afficher dans la partie supérieure de votre page d’accueil. Un choix s’impose !

? Comment ? En identifiant le « problème » principal que vous résolvez pour vos clients.

  • Il peut s’agir d’un aspect négatif de leur vie qui les tient éveillés la nuit et leur donne des sueurs froides. À l’inverse, il peut s’agir d’une ambition positive qui fait battre leur cœur plus vite et qui les rend heureux à sa seule évocation.
  • Ce « problème » principal n’est pas le même pour tous vos clients. Il varie aussi dans le temps. Vous devez opter pour celui qui résonnera auprès de vos prospects les plus qualifiés.

Créer une accroche efficace

C’est la pièce maîtresse de votre page. Le titre sera lu par tous les internautes. S’il n’est pas convaincant, ils partiront.

? Quels sont les critères d’un bon titre pour une page d’accueil :

  • Il s’adresse à vos visiteurs. Préférez un « vous souhaitez… » à un « nous proposons… ».
  • Il mentionne le « problème » que rencontre votre prospect.

Pour le créer, vous devez laisser libre cours à votre imagination. Ne vous restreignez pas pour des raisons de syntaxe ou de longueur, cela entraverait votre créativité. Inspirez-vous des titres de presse pour trouver des structures efficaces.

Notez toutes les idées qui vous viennent à l’esprit. Lorsque vous en avez au moins une quinzaine, essayez de les améliorer :

  • en les réduisant ou les allongeant ;
  • en modifiant la ponctuation ;
  • en cherchant des synonymes plus percutants ;
  • en trouvant des métaphores.

Ensuite, vous supprimerez les plus mauvais titres :

  • ceux qui sont trop courts ou trop longs ;
  • ceux qui ne sont pas clairs ;
  • ceux qui manquent de relief ;
  • ceux qui contiennent « nous » ou « je ».

Vous devrez enfin faire votre choix. Le meilleur est le titre face auquel vos visiteurs s’exclameront : « C’est exactement ce que je cherche ! »

Soigner le message principal

La page d’accueil ne doit pas contenir de message clé si votre titre est suffisamment descriptif de votre proposition. Dans beaucoup de cas, ce texte servira toutefois à compléter ou expliquer le titre.

  • Compléter la promesse faite au visiteur : si vous avez identifié un problème principal dans votre titre, vous pourriez indiquer des problèmes connexes qui seront également solutionnés par votre offre.
  • Expliquer la solution : vous avez révélé un problème dans le titre, et vous énoncez des pistes de solution dans le message principal.

Une ou deux phrases doivent suffire à convaincre votre visiteur de passer à l’action.

Terminer une page d’accueil par un appel à l’action

Jusqu’à présent, vous avez donné à votre visiteur des raisons pour agir. Vous devez maintenant lui permettre de le faire en :

  • découvrant votre offre ;
  • parcourant votre site ;
  • achetant ;
  • s’affiliant ;
  • vous contactant ;
  • s’abonnant ;
  • téléchargeant ;
  • etc.

? L’appel à l’action doit être court et précis.

  • Il contient impérativement le verbe correspondant à l’action attendue. Souvent conjugué au présent en utilisant la première personne du singulier (je m’abonne), il peut aussi être à l’infinitif (s’abonner) et plus rarement à l’impératif (abonnez-vous).
  • Il peut être complété par quelques mots favorisant l’action : gratuit, simple, facile, immédiatement, réduction, rabais… Par exemple : je m’abonne gratuitement.

Faut-il toujours faire un choix pour rédiger une page d’accueil ?

Est-ce l’influence des blogs ou le développement de CMS simples à utiliser ? Un phénomène touche toutes les pages d’accueil, qu’elles présentent des commerces ou des entreprises de services : leur en-tête évolue en fonction de l’actualité.

Ainsi, les sociétés qui commercialisent des produits mettent leurs nouveautés à l’honneur. Celles qui offrent leurs services font tourner plusieurs combinaisons de titres et de messages clés ou rebondissent sur l’actualité. Par exemple, de nombreux cabinets de consultance ont créé un message dédié à la crise sanitaire et l’ont affiché sur leur page d’accueil pour rediriger leurs visiteurs vers une page informative.

Figée ou évolutive, la partie de la page d’accueil qui précède la ligne de flottaison est toujours basée sur la même structure :

  • un titre ;
  • un message clé ;
  • un appel à l’action.

Maintenant que vous savez comment se structure une page d’accueil, qu’allez-vous y mettre pour faire la différence ?

Chaque semaine, Lucie vous donne des informations sur la rédaction, le copywriting, le référencement naturel… N’hésitez pas à suivre son blog et sa chaîne YouTube. Découvrez notamment comment écrire un article !

Anne Beckers — Correctrice et coach dans l’équipe de Lucie Rondelet et ancienne élève Origami 2

À voir aussi :

Partager l'article
  •   
  •  
  • 2
  •  
  •  
error: Content is protected !!

Téléchargez GRATUITEMENT
​ "101 sites qui recrutent des rédacteurs web" !