Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Et si je vous disais qu’il était possible de se faire de l’argent facilement avec Blasting News ? J’ai découvert cette plateforme il y a à peine un mois grâce à la formation en rédaction web de Lucie. Au départ, j’étais dans une démarche de bénévolat, je n’avais pour seule ambition que d’étoffer mon portfolio. Mais rapidement, j’ai commencé à faire du profit et aujourd’hui je partage avec vous en toute transparence le montant de ma rémunération sur Blasting News.

Note : cet article a été rédigé par Samantha M., élève débutante de ma formation en rédaction web “Liberté”. Je ne conseille généralement pas d’écrire pour Blasting News (sauf pour étoffer un portfolio) car cette plateforme va à l’encontre de la plupart de mes valeurs. J’ai tout de même commandé cet article à Samantha car son expérience (racontée lors d’une séance de coaching individuel) m’a interpellée et je me suis dit qu’elle intéresserait sans doute une partie de mon audience. Bonne lecture ! (Lucie)

Rémunération sur Blasting News : Fonctionnement

Je ne vais pas revenir sur le fonctionnement de la plateforme, car Lucie a déjà écrit un article très complet à ce sujet. En revanche, pour remettre les choses un peu dans leur contexte, je vais récapituler rapidement comment fonctionne la rémunération sur Blasting News.

Ce site utilise un système de “gains méritocratiques”, c’est-à-dire au nombre de lecteurs. Lorsque vous publiez un article, vous devez en principe le partager le plus possible sur les réseaux sociaux, afin d’obtenir un maximum de visibilité et espérer être payé. Autant vous dire que lorsqu’on a 90 amis sur Facebook et pas plus sur LinkedIn, ce n’est pas gagné !

Cependant, il y a un autre facteur qui entre en jeu et qui, croyez-moi, peut faire toute la différence : le contact avec les “Social blasters”. Ces derniers sont en fait des influenceurs capables de créer le buzz autour d’un article publié. Triés sur le volet, ce sont des experts du community management. Sachez qu’un social blasters peut percevoir jusqu’à 150 euros par article relayé. C’est d’ailleurs grâce à eux que j’ai obtenu mon premier pécule !

Mes premiers pas sur la plateforme

Pour espérer gagner de l’argent sur Blasting News, il faut écrire sur des sujets qui font le buzz, en somme, des articles viraux ! Mon premier article publié traitait de la mort d’un opposant vénézuélien. Sans plus de suspens, voilà combien j’ai gagné :

gains sur blasting news

Nada ! Je tiens tout de même à remercier ma famille qui a cru qu’en allant lire l’article dix fois par jour, je deviendrais Rothschild. Évidemment ce n’est pas si facile que ça… Mais j’ai continué à travailler et j’ai commencé à croire au potentiel de cette plateforme lors de la publication de mon second article : “Bastien, mort dans un lave-linge”. Il y a plus joyeux comme histoire, je vous le concède, mais celui-ci, il a payé :

Blasting News rémunération

Huit euros ! Le début de la richesse, les gars ! Vous voyez les deux grandes cases au milieu ? 5 098 et 363 ? C’est le nombre de fois où mon article a été relayé par des Social Blasters. J’ajouterais tout de même un petit bémol en comparant ces deux articles. Sur celui-ci, j’ai attiré 14 lecteurs sociaux qui m’ont rapporté dix centimes, tandis que les 16 de mon premier article sont restés à 0.

La télé-réalité, un véritable gagne-pain

Pour ceux qui auraient déjà fait un tour sur la plateforme, ce qui attire le plus de trafic, c’est la télé-réalité. C’est LA catégorie la plus lucrative. Lorsque vous rédigez un article, la plateforme vous indique le montant le plus élevé qui est été perçu, dans la catégorie choisie. Voici celui de la rubrique “TV et Gossip” :

Blasting News rémunération

D’ailleurs, la “plume d’or” de Blasting News, ne rédige qu’à ce sujet. Et je peux vous dire qu’elle doit bieeeen gagner sa vie. Moi aussi, j’ai voulu tenter l’expérience et je n’ai pas été déçue. J’ai même été très surprise ! Je précise avant de vous dévoiler mes bénéfices sur ces articles, que je n’avais même pas pris la peine de les partager. Roulement de tambour…

Blasting News rémunération

60 euros ! Imaginez une seconde que vous rédigiez ne serait-ce qu’un seul article par jour sur les Marseillais ? Vous faites le calcul ? Et avec toutes les futilités qui gravitent autour de ces personnages, il y a de quoi faire. Ces articles ont été respectivement relayés 2 393 et 31 853 fois par des “Social Blasters”.

Gagner de l’argent sur Blasting News : Le point

Les différentes opportunités

Jusqu’à récemment, j’étais persuadée qu’écrire sur la plateforme était le seul moyen de gagner sa croûte. Mais en vérité, outre les Social Blasters, il existe d’autres statuts qui peuvent vous permettre de cumuler plusieurs revenus et ainsi augmenter votre rémunération sur Blasting News de manière régulière :

    • les Seniors Blasters : ce sont généralement des journalistes, des blasters produisant des contenus de qualité, qui se voient promus à ce poste. Leur boulot consiste à vérifier les sources journalistiques de vos articles et leur contenu. Ils sont rémunérés chaque mois pour ce travail de relecture ;
    • les Vidéos Blasters : chaque article publié est accompagné d’une vidéo résumant son contenu. Un blaster simple n’a pas accès à ce système, ce sont donc les vidéos blasters qui se chargent de les créer.

Récemment, on m’a proposé de devenir “video blaster”. J’ai eu la chance d’avoir de bons retours de la part des Seniors Blasters et je suis apparemment la première à avoir évolué en si peu de temps sur Blasting News (danse de la joie). Quoi qu’il en soit, nous sommes rémunérés 3 euros par vidéo produite. Si je bosse 3 articles par jour, je pourrais produire mes propres vidéos, ainsi que 3 vidéos de Blasters. Après de savants calculs, à ce rythme, je peux obtenir un gain maximal de 540 euros par mois, uniquement grâce aux vidéos. Ce n’est pas négligeable compte tenu de la rémunération variable des articles. C’est surtout un moyen simple de gagner de l’argent sur Blasting News.

Ma collaboration avec l’équipe de BN

Tous les contenus du site ne sont pas d’une grande qualité, je vous l’accorde. En revanche, lorsque l’équipe de Blasting News découvre un bon rédacteur, elle ne veut pas le perdre ! J’ai fait personnellement le choix de ne plus travailler sur la télé-réalité, mais de me spécialiser dans les faits divers. C’est un sujet peu abordé qui attire tout de même pas mal de lecteurs et qui peut potentiellement rapporter.

Il y a quinze jours, j’ai rédigé deux articles, dont l’un consacré aux abus sexuels entre mineurs. Toujours plein de gaieté, n’est-ce pas ! Malheureusement, ils n’ont jamais vu le jour sur la plateforme. Au cours d’un entretien téléphonique avec un manager marketing, on m’a expliqué qu’il y a quelques mois, Google avait sanctionné très lourdement le site pour avoir diffusé des articles au contenu sensible. Et quand Google vous sanctionne, ça ne rigole pas ! Cela a causé une perte d’argent énorme pour la plateforme. Désormais, dans le cadre d’un “trust project”, elle s’est engagée à ne plus relater d’actualité traitant notamment de sexualité.

Pour autant, mon boulot a plu aux équipes de Blasting News et j’échange presque quotidiennement avec ce manager qui me donne le feu vert pour chaque sujet que je veux traiter. Il fait en sorte que mes articles soient relayés par les Social Blasters et que je sois ainsi mieux rétribuée. Récemment, il m’a également proposé de me mettre en relation avec les Seniors Blasters afin de pouvoir échanger avec eux.

Mon avis sur Blasting News : 4 points à retenir

Vous vouliez mon avis sur Blasting News ? Voici 4 choses à retenir de mon expérience :

        1. la télé-réalité est LE moyen le plus simple de faire du profit rapidement ;
        2. n’espérez pas gagner des sommes astronomiques en rédigeant sur la migration polaire des Manchots, ce qui rapporte, c’est le contenu viral ;
        3. si vous êtes un expert du community management, devenez Social Blasters. Vous serez rémunéré, non seulement pour vos articles, mais aussi pour ceux que vous relayez ;
        4. enfin, je pense qu’un bon rédacteur peut avoir un avenir sur Blasting News. En revanche, c’est une activité qui demande beaucoup de travail et qui ne vous rendra pas riche dès le départ !

Lorsque mes articles ne seront plus actifs (après 30 jours de publication), je pourrais faire une demande de versement. Grâce aux trois articles que je vous ai présentés, j’ai tout de même réussi à me faire une centaine d’euros !

J’ai l’espoir de pouvoir “percer” grâce aux faits divers même si pour le moment, je l’admets, ce n’est pas rentable. Alors n’hésitez pas à me donner un petit coup de pouce et aller lire mes actus ! 😉 Dans toutes les cas, il me semble que c’est une bonne alternative à Textbroker. D’ailleurs, Lucie en a parlé dans l’une de ses vidéos ! 

Samantha M. élève de la Formation Rédaction Web SEO “Liberté” de Lucie

Rémunération sur blasting news, mon experience

  •  
    36
    Partages
  • 36
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
error: Content is protected !!

Téléchargez GRATUITEMENT
​ "101 sites qui recrutent des rédacteurs web" !