Vous ne comprenez rien au référencement naturel ? Plus vous cherchez des informations, plus cela vous paraît obscur si bien que vous avez fini par taper « SEO pour les nuls » dans Google, et êtes tombé sur cet article. Bingo, vous êtes au bon endroit ! Avec des mots simples et accessibles, je vous explique ce qu’est l’optimisation pour les moteurs de recherche pour qu’enfin tout s’éclaire.

C’est quoi le SEO ?

SEO, référencement naturel ou optimisation pour moteurs de recherche, c’est la même chose. Ces mots désignent l’ensemble des bonnes pratiques grâce auxquelles un site parvient à bien se positionner dans les résultats de Google et consorts sur les requêtes tapées par les internautes. On l’oppose souvent au SEA (search engine advertising), la publicité payante, alors qu’en fait, ces deux pratiques sont complémentaires. Le SEO permet de faire venir les visiteurs sur son site gratuitement. On parle de trafic organique ou naturel.

Pour bien comprendre ce qu’est le SEO, il faut commencer par expliquer le fonctionnement d’un moteur de recherche. Sa pertinence sur une requête donnée, il la doit à de puissants algorithmes dont l’action peut être découpée en 3 phases :

  1. D’abord, il y a la phase d’exploration, dite de crawl : les robots explorent les pages d’un site et lisent tout leur contenu pour comprendre le sujet.
  2. Lorsqu’ils ont assez de matière pour en saisir l’essence, ils les indexent. Elles entrent en quelque sorte dans leur catalogue.
  3. Ensuite, les algorithmes décident du classement de toutes ces pages qu’ils ont indexées : de la page la plus pertinente à celle qui l’est le moins.

Pour tout acteur du Web, l’idée est d’apparaître en première page des résultats, et tant qu’à faire, dans les premières places comme sur l’image ci-dessous :

Les premières positions de la page de résultats sont le Graal de tout propriétaire de site internet, car elles assurent une visibilité maximale

Mais pour y parvenir, il n’y a pas de hasard, il faut travailler les bases du SEO. Les géants américains Google et Bing donnent pour cela des lignes directrices. Tout propriétaire de site devrait les consulter pour s’assurer de ne pas franchir la ligne rouge et basculer vers le côté obscur, le SEO black hat, c’est-à-dire les mauvaises pratiques.

↪️ Lien utile : consignes SEO de Google

Les fondations du référencement naturel

Le SEO comporte 3 grands axes :

  • la partie technique ;
  • les backlinks (les liens en provenance d’autres sites) ;
  • le contenu.

La partie technique, c’est l’architecture du site. Elle doit être la plus intuitive possible. Pour que les robots de Google ne se perdent pas, on dit souvent qu’une page ne doit pas s’éloigner de la page d’accueil de plus de 3 clics. La technique, c’est aussi le balisage HTML, le temps de chargement d’une page (très important pour l’expérience utilisateur) ou la clarté des URLs.

Les liens émanant de l’extérieur – les backlinks –, c’est ce qui va permettre de renforcer la puissance et la notoriété d’un site. Ils sont indispensables. Sans eux, difficile d’être bien positionné dans les pages de résultats. Toute la difficulté réside dans le fait qu’ils doivent provenir de sites d’autorité dans la même thématique. Comment obtenir des backlinks ? En proposant des articles invités par exemple. Il s’agit d’écrire un contenu publié sur un site tiers, qui contiendra un lien pointant vers votre site. Trouver des partenariats prend du temps, et certains préfèrent faire appel à des agences spécialisées dans le netlinking.

Terminons par la rédaction SEO. C’est un aspect majeur de l’optimisation pour les moteurs de recherche, car comme nous l’avons vu plus haut, les robots ont besoin de contenu textuel pour indexer une page, la comprendre et la positionner dans les résultats. Pour rendre son site visible sur Google, il faut donc du contenu. Beaucoup de contenu. Mais pas n’importe lequel : il doit apporter une véritable valeur ajoutée au lecteur, être rédigé avec soin – sans fautes – et mettre en œuvre les bonnes pratiques de la rédaction pour le Web. Google donne quelques recommandations pour optimiser un contenu.

Bien sûr, l’éditorial doit être optimisé pour le SEO, avec les bons mots-clés placés aux bons endroits, un vocabulaire varié et un champ sémantique bien travaillé. Vous le comprenez, la création de contenus pour le Web ne s’improvise pas.

⏩ Pour aller plus loin, lisez cet article et apprenez à créer des contenus exceptionnels.

⏩ Vous voulez vous former à la rédaction web SEO ? Découvrez maintenant le programme de la formation de Lucie Rondelet.

Comment faire du SEO simplement ? Petite leçon de SEO pour les nuls

Bien choisir son CMS

En tant que novice, vous pensez sans doute qu’il est préférable d’utiliser une solution clé en main de type Wix ou Jimdo pour créer un site. C’est vrai que ces interfaces, appelées CMS propriétaire, peuvent avoir la préférence de ceux qui n’y connaissent rien au SEO, car elles sont très intuitives. Mais rapidement, leurs limites apparaissent. Pourquoi ? Parce qu’elles ne permettent pas de modifier le code source ou les URLs. Or, pour le référencement naturel, avoir la main sur ces paramétrages est indispensable. En bref, les résultats SEO ne pourront pas être optimums.

Mettre le paquet sur la qualité du contenu

Si la technique et le netlinking ne sont pas votre truc, alors mettez les bouchées doubles sur l’éditorial. Soignez la qualité des contenus, qu’il s’agisse de pages fixes, d’articles de blog ou de descriptions de produits. Publiez régulièrement pour montrer aux moteurs de recherche que votre site est actif. Pour cela, rien de mieux que d’y ajouter une section blog. Il permet de le faire vivre tout en attirant de nouveaux visiteurs par le biais de requêtes informationnelles.

Faire rester les visiteurs sur son site

Faites en sorte que les lecteurs restent longtemps sur vos pages. C’est un signal fort envoyé à Google qui, légitimement, se dit que si les internautes passent du temps sur un site, c’est qu’il est digne d’intérêt (si tant est que Google ait un cerveau). Pour cela, travaillez le maillage interne, les liens d’une page vers une autre (par exemple pour un e-commerce, d’un article de blog vers un autre ou vers un produit de la section shop).

Ne pas tout miser sur le SEO

Vous trouvez sans doute ce conseil un peu bizarre dans un article consacré au SEO pour les nuls. Eh bien non, justement ! Parce que trop de gérants de site font cette erreur, sachez qu’il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Comprendre les algorithmes et tout faire pour que son site soit dans les clous, c’est bien, sauf que le jour où le moteur de recherche change les règles du jeu et modifie ses algorithmes, tout peut s’effondrer. Ainsi, diversifier ses sources de trafic est indispensable (réseaux sociaux, newsletters…). Le pourcentage de visites en provenance des moteurs de recherche ne devrait pas excéder 50 % du trafic total.

⏩ À lire aussi : nos meilleures astuces SEO

Voilà, vous en savez maintenant beaucoup sur le SEO, expliqué avec des mots simples. Pour autant, cela ne signifie pas que l’optimisation pour les moteurs de recherche est simple, vous l’avez compris. Sachez aussi que c’est un processus qui est long : il faut du temps avant d’obtenir de bons résultats.

Vous recherchez des rédacteurs, véritables conseils en stratégie digitale, pour faire décoller votre site ? Foncez sur La Rédac du Web, la plateforme premium.

Le SEO vous intéresse et vous adorez écrire ? Devenez rédacteur web SEO.

Stéphanie Soulier – Correctrice, rédactrice et chargée éditoriale dans l’équipe de Lucie Rondelet, ancienne élève Origami 4

lucie rondelet instagram

error: Content is protected !!