Rester confinés nous oblige à prendre le temps de réfléchir à l’état du monde, à notre action individuelle. On tomberait presque dans une remise en question philosophique ou spirituelle… En tant qu’ancienne rédactrice web SEO à plein temps et formatrice de ce métier, je ne peux que réaliser à quel point la maîtrise de la rédaction web présente des avantages. Non, non, je ne vous dis pas ça pour vous vendre mon programme (enfin si, bien sûr, si vous êtes intéressés 😂), mais plutôt parce que notre secteur ne connaît pas la crise, ou tout du moins, s’il la connaît, le rebondissement est plus que facile !
Vous pensiez connaître le métier de rédacteur web ? Voici quelques “trucs” dont on ne parle jamais (et qu’il me semble important de préciser – sauf pour le dernier point qui est là pour le fun)

Le rédacteur web freelance n’est pas un simple exécutant

Je tiens à différencier le rédacteur de plateformes du rédacteur web SEO freelance. Si le rédacteur de plateformes se contente de répondre à des briefings très stricts, sans marge de manœuvre ni vrais échanges directs avec ses clients, le rédacteur SEO freelance lui, est un vrai conseiller. Il peut créer une relation de confiance avec son client et l’accompagner dans sa stratégie de contenu. Ainsi, le rédacteur freelance proposera un planning éditorial sur plusieurs semaines voire plusieurs mois, il pourra donc organiser son propre emploi du temps et décider des requêtes à travailler (suite à un audit SEO du contenu rédactionnel). Pour accéder à ce type de missions, il est nécessaire d’avoir un excellent niveau en RW et d’être parfaitement organisé.

Les rédacteurs web ne sont pas des geeks !

La plupart de mes élèves sont “des quiches” (comme on dit chez moi) en informatique ! Alors certes, ce n’est pas toujours évident au début de prendre en main Google Drive, Google Analytics, et tout, et tout, mais ils réussissent à s’y faire.
Je ne prône pas l’utilisation de logiciels complexes et je ne suis pas spécialement favorables aux outils qui promettent monts et merveilles en SEO. Je crois en revanche à la puissance du cerveau humain et à la créativité. Je reste aussi attentive aux évolutions des intelligences artificielles comme les algorithmes de Google et je suis à peu près sûre que ceux qui veulent les “gruger” se prendront les pieds dans le tapis… (il n’y a qu’à voir les effets de BERT sur certains sites ! Une vidéo à ce sujet sortira sur ma chaîne YouTube cette semaine)
– comment tu comptes optimiser cet article ?
– ah ben c’est très simple : je vais prendre la requête clé qui a le plus de volume de recherches mensuelles et une faible concurrence, et je vais la placer une vingtaine de fois dans mon article ! Futé, non ?
– … 😩
Avoir un bon style, un vocabulaire riche et ne pas faire d’orthographe sont aujourd’hui des atouts prioritaires pour les nouveaux rédacteurs web ! Faisons passer le mot !

Le rédacteur web SEO freelance peut travailler sur des projets (très) sympa

Cela rejoint un peu le premier point, mais je souhaite ici développer.
Le rédacteur web peut s’engager dans des projets qui lui tiennent à cœur et valoriser ainsi le travail d’un artisan, d’une association ou d’une startup par exemple. Eh oui, grâce à ses talents d’écriture et ses connaissances en SEO, le rédacteur va pouvoir mettre en avant son client, mais pas seulement ! Grâce à un contenu qualitatif, mêlant informations profondes et virales ainsi qu’un maillage interne précis, l’auteur pourra augmenter le taux de conversion de celui qui lui a fait confiance.
Je vous le rappelle, mieux vaut 50 visiteurs qualifiés (notamment grâce au SEO), que 1 000 “visiteurs-touristes” ; encore faut-il le faire entendre aux clients !
Tout ça pour dire que le rédacteur peut vraiment envisager de travailler sur des sujets qui lui tiennent à cœur, j’avais d’ailleurs fait une vidéo sur ce sujet, bien avant la crise actuelle.

Aujourd’hui, plus que jamais, le (vrai) rédacteur web SEO peut accompagner les entreprises, les aider à avancer ou à se relever grâce à une stratégie de contenu bien rodée. Le web est clairement l’avenir. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin de rédacteurs qualifiés (formés, évalués, immatriculés et autonomes).
Je ne prends aucune commission sur ces mises en relation.

Les rédacteurs se forment sans cesse

Impossible de lâcher totalement prise lorsqu’on est rédacteur web, il est en effet indispensable de continuer à se former, notamment pour effectuer une veille SEO ou utiliser de nouveaux outils d’organisation. Si l’on ajoute à cela que le rédacteur écrit chaque jour sur de nouveaux sujets, on peut alors imaginer qu’il ne cesse de se cultiver au fil du temps. Un réel avantage 😊 !

Les rédacteurs low cost ne concurrencent pas les rédacteurs premium

Mes parents vendaient des paniers du monde entier et dans leur collection, certains venaient du Burkina Faso ; ces derniers étaient très solides (ils pouvaient tenir plus de 10 ans). Leur tressage était serré, les couleurs tenaient plusieurs années et l’anse était en cuir… seulement, il coûtaient 120 F à l’époque. Suite aux nombreuses plaintes des clients “vos paniers sont trop chers ! le voisin propose les mêmes à 50 F !”, mes parents ont décidé de se fournir eux aussi en Chine… tout en conservant la gamme Burkina Faso (les originaux).
P7030888-1
C’est finalement en présentant les paniers burkinabés et les chinois sur le même stand que mes parents ont réussi à se débarrasser du problème de concurrence déloyale… (les clients voyaient bien la différence !) Cependant, ils ont finalement cessé rapidement de se fournir en Chine, car trop de paniers revenaient cassés (et les acheteurs mécontents avec).

Morale de l’histoire : tôt ou tard, les clients savent faire la différence !

Bref. Ceux qui pensent réellement que les rédacteurs low cost peuvent concurrencer les rédacteurs premium ne comprennent visiblement pas les enjeux d’un bon texte. Si certains clients tentent de tirer les prix vers le bas, c’est simplement parce qu’ils marchandent ! Et s’ils menacent d’aller vers du low cost, alors, laissez-les faire : leurs résultats seront à la hauteur de leur investissement.

Je m’adresse enfin aux rédacteurs premium qui ont “peur” des rédacteurs “pas cher” : soit votre syndrome de l’imposteur est légitime (vous n’osez pas facturer cher parce qu’au fond de vous, vous savez que vous n’avez pas le niveau), soit vous n’avez pas compris (vous non plus) les enjeux d’une bonne stratégie de contenu. En même temps, si vous ne comprenez pas les enjeux, c’est justement que vous n’avez pas compris en quoi consiste la rédaction web… et j’en reviens au fait que vous n’êtes, en effet, pas légitime (désolée…)

Enfin, si vous écrasez les prix (comme Mammouth) injustement et de manière déloyale (c’est mal), sachez que vos clients ne vous prendront pas au sérieux, car dans la psychologie humaine, un tarif élevé est gage de qualité.
À ce propos, j’invite tous ceux qui ne connaissent rien à la rédac’ web à arrêter de proposer des tarifs exorbitants en écrivant partout (principalement sur les réseaux sociaux) “je facture cher donc je suis doué”…(si votre carnet de clients est vide alors que vous êtes extraordinaire, peut-être qu’une introspection serait la bienvenue ! Hum. Je dis ça, je dis rien). J’invite aussi ceux qui sont réellement Premium à ne pas casser leur prix afin de continuer à tirer la profession vers le haut.

Les rédacteurs web s’appellent souvent…

Moment totalement inintéressant, mais amusant. Je ne vais pas faire de généralités, mais il se trouve que certains prénoms reviennent très souvent chez mes élèves. Ainsi, au sein de ma formation, on enregistre par exemple :

23 Marie
15 Cécile
13 Anne
12 Audrey
11 Aurélie
11 Delphine
10 Nicolas (avec peu d’hommes inscrits, la proportion est énorme !)
10 Julie
8 Charlotte
8 Christine
8 Camille
8 Claire
7 Valérie
7 Véronique

On notera que mon équipe compte justement des Anne, Delphine, Marie, Charlotte, Audrey, Céline (Doris, Morgane et Charlène sont des marginales – moi aussi d’ailleurs !). 😅

J’ai envie de terminer cet article en vous laissant la parole. J’entends tout et n’importe quoi à propos des rédacteurs web SEO freelance… les malentendus sont nombreux ! Qu’aimeriez-vous partager à propos de ce métier ?
Merci d’avance pour vos commentaires et bon courage à tous en ces temps difficiles.

Bonne rédac’
Lucie Rondelet

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :