Vous ne savez plus comment créer de la valeur pour le lecteur ? Vous avez épuisé toutes vos idées inédites et traité extensivement chaque sujet. Les autres ont déjà exploité toutes les thématiques annexes à la vôtre et vous ne voulez pas créer un énième contenu qui reprend les mêmes informations. Bref, vous êtes bloqué. Vous pouvez surmonter cette difficulté et apporter de la valeur aux lecteurs par vos écrits. Il suffit de revoir votre conception de cette notion.

La notion de valeur : définition

Selon le Larousse, la valeur est « ce que vaut un objet susceptible d’être vendu [ou] échangé ». Vous échangez votre contenu contre le temps de la personne qui le lit. 

La valeur d’un texte peut donc se définir comme l’ensemble des raisons pour lesquelles une personne prend du temps ou du plaisir à le consulter.

Une autre façon d’apporter de la valeur au lecteur 

Votre article doit avoir une valeur ajoutée par rapport aux autres contenus, en particulier s’ils traitent exactement du même sujet. Malheureusement, la quantité d’informations utiles ou actionnables sur un thème est limitée.  

Si vous abandonnez la vision utilitariste de la valeur, vous avez l’opportunité de différencier vos écrits tout en comblant le lectorat. L’audience peut apprécier un contenu pour de nombreuses raisons. Les internautes aiment peut-être votre style, votre humour ou votre sensibilité. 

L’exemple le plus flagrant est celui des livres de fiction : ils ne vous apportent aucune compétence, aucune information utilisable. Pourtant, vous continuez d’en acheter et vous les lisez avec passion. Ils ont donc une valeur pour vous.

Ainsi, la plus-value d’un contenu n’est pas nécessairement liée à son utilité, mais aussi à ses bienfaits. Cela va faciliter votre recherche de sujets et d’angles.

Pour créer de la valeur pour le lecteur, un texte peut : 

  • le faire rire ou pleurer ;
  • le mettre en colère ;
  • lui montrer quelque chose de beau ou de positif ;
  • le faire réfléchir ;
  • lui remémorer des souvenirs ;
  • l’inspirer ;
  • lui faire sentir qu’il n’est pas seul, pas fou ou pas différent ;
  • l’encourager ;
  • lui donner une bonne raison de procrastiner ;
  • le choquer ;
  • lui fournir des informations fiables ;
  • le surprendre.

Cette liste n’est pas exhaustive. Mais la moindre de ces raisons justifie amplement le temps passé à lire un texte. Pour 5 minutes, vous entrez en contact avec un autre être humain et vous le divertissez, vous l’agacez, vous le soutenez… 

Votre texte aura peut-être pour effet d’entretenir une conversation dans une cour de lycée ou un repas de famille. Ou de divertir un salarié pendant sa pause déjeuner. Ou même d’aider une personne à se sentir moins seule dans l’épreuve qu’elle traverse.

Cela vaut largement une information « utile », n’est-ce pas ?

Créer de la valeur pour le lecteur : les pièges à éviter

Rédiger à un rythme effréné peut aussi vous faire perdre de vue qu’un texte doit apporter de la valeur à l’audience. Afin de rentabiliser votre temps, vous utilisez des raccourcis efficaces, mais qui résultent dans un texte fade.

Voici lesquels et pourquoi.

La reformulation pure

Un texte simplement reformulé n’apporte rien aux lecteurs. Créer le cinquième texte interchangeable sur un sujet n’a aucun sens. 

Pour vous, c’est plus simple, car aucune recherche n’est nécessaire. Vous ne devez même pas réfléchir à la structure, vous la copiez en modifiant les mots. Mais c’est un jeu dangereux : vous êtes facilement remplaçable par un autre rédacteur, voire par une intelligence artificielle.

C’est aussi un risque pour votre client qui publie alors des informations non vérifiées. En effet, rien ne garantit que la source dont vous vous êtes « inspiré » a fait un travail de fond avant de rédiger. Enfin, les internautes sont frustrés de trouver exactement les mêmes informations dans les 5 premiers résultats de recherche.

Alors, que faire ?

Le minimum pour apporter de la valeur au lecteur avec un texte reformulé est de : 

  • Vérifier les informations : en plus d’assurer la crédibilité du site pour lequel vous rédigez, la consultation d’autres sources vous permettra de développer le texte. Vous pourrez donner des informations complémentaires, nuancer certains points, donner des exemples, etc.
  • S’adresser au bon persona : les lecteurs de votre client ne sont pas nécessairement ceux de votre source d’inspiration. Ils sont peut-être intéressés par un autre format d’article, des informations différentes…
  • Trouver un angle : un sujet peut être abordé de bien des façons. Trouver l’angle adapté permettra de différencier et valoriser votre contenu.

L’absence de sources

Si vous créez un contenu sur vos observations personnelles ou votre expérience, il est normal de ne pas citer de source : vous êtes la source primaire de l’information. 

Mais le rédacteur web écrit sur des sujets dans lesquels il n’est pas forcément expert. Même si vous êtes expert, il arrive que vous repreniez des informations d’autres personnes, car elles sont intéressantes pour votre audience. 

Bien sûr, vous les reformulez. Ça ne suffit toutefois pas pour créer un contenu de qualité et fiable.

Vous devez aussi citer vos sources. Il s’agit d’honnêteté intellectuelle, mais aussi d’un service rendu à vos lecteurs : s’ils veulent en savoir plus, ils peuvent consulter la source primaire de votre contenu.

Les déclarations illusoires

Un excellent texte peut décevoir son lectorat, car il n’apporte pas la valeur attendue. Si le titre, trop accrocheur, exagère la portée réelle de votre contenu, les espoirs des lecteurs seront déçus, même si le texte est de qualité.

Par exemple, si vous indiquez dans le titre d’un article qu’il s’agit du « guide ultime », de l’article le plus complet du Web, faites en sorte que ce soit vrai. 

Et vous, comment apportez-vous de la valeur à vos écrits ?

Vous partez ? Rendez-vous sur la chaîne YouTube de Lucie : de la rédaction web à l’entrepreneuriat, plein d’informations vous y attendent !

Anne Beckers — Coach dans l’équipe de Lucie Rondelet et ancienne élève Origami

lucie rondelet instagram

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :