Et si la rédaction web était un métier idéal pour les femmes à haut potentiel (HP)? C’est ce que prétend démontrer l’enquête qui suit. Explorons ensemble les raisons pour lesquelles cette activité peut devenir la voie rêvée pour une femme HP en quête d’épanouissement professionnel.
Femme ou homme, diagnostiqué(e) HP ou pas, cet article vous concerne. En premier lieu, parce que vous êtes peut-être une personne à haut potentiel qui s’ignore et se reconnaîtra ci-dessous… dans ce cas, cette lecture pourra littéralement changer votre vie ! En second lieu, parce que, si vous n’avez pas vous-même le profil, vous penserez peut-être à une proche, une amie, une collègue que vous pourrez alors aider : en effet, la « douance » n’est pas forcément une sinécure et l’un des principaux obstacles que doit surmonter la femme HP est de trouver un travail qui lui corresponde.

Double défi pour les femmes à haut potentiel

Les adultes à haut potentiel, aussi nommés « surdoués » ou « zèbres », représenteraient 2 à 5 % de la population, toutes classes sociales confondues.

Ces personnes atypiques sont longtemps restées inaperçues parce que non identifiées. D’ailleurs, nombreuses sont celles qui, aujourd’hui encore, ignorent leur différence et passent à côté de leurs potentialités, faute de diagnostic.

Cependant, depuis quelques années, leur profil intéresse la psychologie française et plusieurs livres importants leur ont récemment été consacrés. Il en ressort que si la douance peut-être synonyme de grand bonheur et de soif de vivre, elle peut être aussi source de souffrance chez ceux qui n’ont pas découvert leur particularité et vivent avec le sentiment d’être « décalé », « bizarre ». Et la situation est plus épineuse encore si l’on est femme ET surdouée : « double différence, double défi », c’est ainsi que la psychologue Monique de Kermadec qualifie la situation des femmes à haut potentiel intellectuel.

Cette double différence des femmes HP pose particulièrement problème au travail, car leur mode de fonctionnement intellectuel, émotionnel, relationnel est en décalage avec les pratiques majoritaires et ne cadre pas toujours avec les systèmes existants.

Femme surdouée : qualité ou défaut ?

Femme ou homme, l’individu HP est toujours « trop » au regard des autres : trop sensible, trop émotif, trop impliqué, trop indépendant, trop impatient, trop expressif, trop passionné, trop entier, trop idéaliste… Sauf que, comme l’explique Monique de Kermadec, ce qui est souvent valorisé chez les hommes, l’est moins pour les femmes, dans une société où les schémas de réussite sont malheureusement encore imprégnés de sexisme :

  • L’indépendance d’esprit et la détermination sont appréciées chez un homme et reconnues comme des qualités de leader. Chez une femme, on y voit de l’agressivité, une forme de masculinité mal placée. Un homme est sûr de lui, une femme est arrogante, dure, pour ne pas dire « virago ».
  • La sensibilité aux émotions et à la complexité des relations humaines chez un homme est accueillie comme une capacité à « peser le pour et le contre », une qualité d’âme. Chez une femme, elle est vue comme de l’« indécision », de la « sensiblerie », une « faiblesse féminine ».
  • Le sens des responsabilités, le besoin de justice, la haute exigence morale vis-à-vis de soi et des autres, le perfectionnisme, la rigueur intellectuelle rendent un homme « respectable » et « droit », mais une femme « têtue » et « froide ».
  • Un regard critique, complexe, voire divergent, une volonté tenace de débattre sont souvent perçus comme de l’agressivité ou de la prétention chez une femme… alors que ce sont simplement des signes de passion et d’engagement total !
  • Que dire encore de la volonté de réussir ? Si l’ambition est un atout chez un homme, chez une femme elle dérange. Les mentalités changent, certes, mais combien de femmes ont vu leur réussite professionnelle assimilée à du « carriérisme » ou, pire, à des « promotions canapé » ?

Mais ce n’est pas tout. Les études psychologiques montrent que les femmes fines et intelligentes manquent terriblement de confiance : elles ont beau être surdiplômées et très qualifiées, leur haute exigence vis-à-vis d’elles-mêmes les amène à douter de leurs capacités, voire de leur légitimité.

En outre, il semblerait que les femmes vivent leur différence plus intensément que les hommes surdoués, ce qui les pousse à vouloir à tout prix faire plaisir aux autres, à rentrer dans le moule pour être acceptées, à vivre à côté de ce qu’elles sont vraiment pour avoir le sentiment d’être tout simplement… aimées.

Alors, revenons à la question de départ : en quoi la rédaction web est-elle indiquée pour ces personnalités hors-normes ? En quoi le métier de rédactrice web permet-il aux femmes HP de s’épanouir et d’exploiter au mieux leurs qualités intellectuelles et émotionnelles ?

Apportons ici une nuance : si les points suivants sont particulièrement pertinents pour les femmes HP, au vu des raisons exposées ci-dessus, ils n’excluent en rien les hommes HP qui pourraient se reconnaître. Messieurs, restez donc avec nous !

Indépendance et liberté : aspects clés d’un métier pour HP

Les femmes HP ont d’abord un fort besoin d’indépendance, de liberté et de justice. Elles sont malheureuses dans des cadres trop rigides, des postes bridés par une hiérarchie trop pesante. Non pas qu’elles refusent de facto l’autorité, mais elles vivent mal les abus de pouvoir, la soumission à des règles qui leur semblent arbitraires, l’absence de dialogue ou de liberté d’expression.

Or, la rédaction web est un travail qui apporte liberté : liberté d’exercer une activité indépendante, d’être aux manettes de son entreprise, de fixer soi-même les règles en fonction de ses valeurs, de fixer ses tarifs, de choisir ses domaines de prédilection, de travailler dans une optique de collaboration, d’échange, de réciprocité.

La rédaction web peut en outre s’exercer en télétravail. Là aussi, la femme HP y trouvera son compte : autonomie, flexibilité des horaires, plaisir d’échapper aux relations obligées. Les adultes à haut potentiel ont en effet souvent besoin d’être seuls et se sentent mal l’aise dans les réunions, les cocktails ou tous ces événements de la scène sociale « normale ». Ils ressentent la complexité des relations et sont sensibles à la sincérité. Ils ne sont pas dupes du jeu des apparences et des faux-semblants. Il est donc préférable, pour eux, d’exercer une activité où ils sont libres de choisir leurs relations et de doser leurs interactions sociales.

Créativité et curiosité : des atouts en rédaction web

Précisons que la « douance » n’est pas une « supériorité » (en ce sens, le terme désuet de « surdoué » n’était pas heureux). Elle désigne plutôt une différence de fonctionnement cognitif et sensoriel : la neurobiologie indique que cette différence s’explique par une vitesse élevée de transmission de l’information dans les synapses. Cela expliquerait la créativité des personnes HP, leur esprit divergent, leur capacité à établir des liens, à faire des synthèses rapides, leur insatiable curiosité, leur appétit pour la complexité et les défis intellectuels.

L’adéquation entre la rédaction web et ces traits que partagent les femmes HP est ici évidente. La toile peut devenir, pour ces dernières, le terrain de jeu rêvé, l’espace de travail idéal : variété des espaces de communication virtuelle (pages internet, sites YouTube, Instagram, Facebook, etc.), possibilités infinies de création et d’innovation, évolutions permanentes des stratégies du SEO, possibilité d’écrire sur toutes les thématiques… C’est un champ d’action sans limites !

La femme HP, confortable devant son écran, pourra satisfaire sa soif d’apprendre, explorer de nouvelles pistes, donner corps à ses idées et, surtout, déployer ses talents pour se faire apprécier des clients en quête de qualité, d’idées et de fraîcheur. Parmi toutes les branches de la rédaction web, le copywriting semble d’ailleurs ici particulièrement indiqué. Ces dernières sont, à cet égard, des perles rares pour les employeurs ayant su identifier leurs talents.

Mais continuons notre enquête.

Langue et communication : le dada des “surdoués”

Les études montrent aussi que les personnes à haut potentiel ont souvent une capacité langagière élevée. Cette aptitude se traduit par une vaste connaissance lexicale, une facilité à manier les différentes structures de la langue, à jouer avec ses subtilités et, surtout, un goût immodéré pour la communication verbale.

Vous me voyez venir ?

Écrire pour le web repose en effet sur l’aisance linguistique, la souplesse de l’expression, la maîtrise des nuances de lexique, de registre, de style en fonction des contextes. La rédaction web représente donc, encore une fois, une activité idéale pour les femmes HP férues de communication, pour lesquelles l’écriture sera plus un jeu qu’un « travail ».

Intelligence émotionnelle chez la femme HP

Que dire de la grande sensibilité, voire de l’hypersensibilité des personnes HP ? Certes, elles peuvent être source d’anxiété, de difficulté à gérer les émotions, de sautes d’humeur, de vulnérabilité face à la critique ou au regard des autres. Mais, encore une fois, ce trait de caractère, s’il est identifié et « maîtrisé », peut se transformer en intelligence émotionnelle.

En effet, la femme à haut potentiel, de par sa grande empathie et sa perception aiguë des enjeux psychologiques des situations et des interactions sociales, part avec un double-atout pour la rédaction web :

  • elle sait entendre les besoins de ses clients et y répondre avec précision ;
  • elle peut mettre son intelligence émotionnelle au service de l’écoute du marché, de la compréhension des profils psychologiques des prospects et des clients (les « personas »).

Elle excellera ainsi, grâce à son côté « caméléon », dans la rédaction de contenus inspirants, faisant appel à l’émotion et, comme mentionné plus haut, dans l’art difficile du copywriting.

À un niveau plus personnel, la rédaction web est aussi, pour la femme HP, une activité qui lui permettra de choisir son environnement de travail, idéalement calme, où elle ne se verra pas déstabilisée par les émotions et les énergies des autres.

Si, au fil du temps, elle gagne en confiance, elle peut aussi devenir une femme leader empathique et diriger avec succès une équipe de collaborateurs.

Perfectionnisme et idéaux : d’autres signes de douance

Pour finir, une femme HP a une grande exigence morale et professionnelle vis-à-vis d’elle-même et donc des autres : quand elle s’engage, c’est pour de vrai ! Quand elle accorde sa confiance, c’est aussi pour de vrai ! En quête d’idéaux, elle est vite affectée par des comportements qui viennent heurter ses valeurs. Manque de transparence, décisions arbitraires, non-dits, passe-droits ou tout simplement négligence et à-peu-près lui sont difficiles à supporter. Et cela peut la faire souffrir dans des contextes professionnels classiques.

En faisant le choix de la rédaction web, la femme HP pourra se protéger en fixant ses propres limites et en accordant sa confiance à ceux dont elle perçoit la fiabilité. Elle pourra, surtout, trouver un véritable sens à son activité professionnelle en s’engageant auprès de clients ou d’entreprises qu’elle admire ou qui l’inspirent, qui partagent sa vision du monde.

En conclusion, la rédaction web est, parmi d’autres bien sûr, une profession idéale pour les femmes HP : une activité créative et sans routine qui permettra à ces femmes atypiques de ranger le masque social qu’elles arborent souvent pour se protéger. Une activité grâce à laquelle elles pourront enfin se révéler telles quelles, se faire apprécier pour ce qu’elles sont et retrouver, grâce au succès et aux retours positifs de leurs clients, une confiance qu’elles ont souvent laissée au bord du chemin.

Pour reprendre les mots de Monique de Kermadec, le plus dur est finalement pour elles d’oser être elles-mêmes, oser ne pas masquer leur talent !

▶️ Découvrez le plan du site

Katia Sznicer – Rédactrice web SEO
Voir son interview sur la chaîne YouTube de Lucie

Sources:
Jeanne Siaud-Facchin, L’Adulte surdoué. Trop intelligent pour être heureux ? Odile Jacob, 2008.
Monique de Kermadec, L’Adulte surdoué. Apprendre à faire simple quand on est compliqué, Albin Michel, 2016 ou encore La Femme surdouée. Double différence, double défi, Albin Michel, 2019.

lucie rondelet instagram

error: Content is protected !!