Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  


Vous êtes rédacteur débutant ? Si comme moi avez téléchargé la liste des 101 sites qui recrutent des rédacteurs web, vous vous êtes probablement inscrit sur une plateforme de rédaction web. Si vous n’êtes pas encore sûr de votre choix, mon avis sur Scribeur, dont je suis très satisfaite (promis il n’y a pas d’arnaque), pourra sans doute vous éclairer !

Note de Lucie : ce texte a été rédigé par Marie DM, élève de la promo S1 2018 de la formation Origami 

Scribeur : un site sérieux et fiable

Pour devenir auteur et commencer à gagner de l’argent avec la rédaction web, il suffit de vous inscrire et de soumettre un texte entre 220 et 250 mots sur le sujet de votre choix. Après validation (quelques jours), une note de 2 à 5 étoiles vous sera attribuée. Vous pouvez ainsi commencer à rédiger et à trouver vos premiers clients.  Pour connaître votre évaluation, il suffit de regarder le nombre d’étoiles attribuées juste au-dessous de la partie “Mes compétences”. Votre note correspond au nombre d’étoiles remplies, comme sur l’image ci-dessous.

avis-scribeur

Note et rémunération Scribeur

Vous serez notés selon les critères suivants : orthographe, grammaire, syntaxe, sens général, mots clés, sémantique, utilisation des titres et sous-titres. En somme, la base pour un bon rédacteur web. Votre rémunération est directement liée à votre notation. Les tarifs affichés pour les clients sont les suivants :

On constate des tarifs entre 0,012 € et 0,055 € par mot, mais en tant qu’auteur votre gain sera moins élevé. Voici mon exemple :

Avec une notation de 3*, mon premier gain est de 3,65 euros pour 380 mots. Scribeur revend ce texte 5,7 euros et réalise une marge de 2,05 euros.

On peut extrapoler et estimer un gain de 7-8 euros pour un texte similaire d’un auteur 4* et un gain de 15 euros pour un auteur 5*.

Fonctionnement de Scribeur

Scribeur vous propose des textes en fonction de votre note, vous l’avez compris. En vous connectant sur votre tableau de bord, vous avez tout de suite un aperçu des textes disponibles à la rédaction. Contrairement à d’autres plateformes comme TextBroker (dont Lucie vous parle ici), Scribeur ne fonctionne que par open order.

Dans l’exemple ci-dessus, j’ai une visibilité complète sur l’ensemble des textes, même si je n’ai pas tous les accès. Avec 4*, je ne pourrais pas consulter les textes dont la qualité requise est de 5*. Par contre, il m’est possible de rédiger un texte pour le niveau 2* ou 3*, mais ce n’est pas toujours le cas. Voilà un aperçu des différents textes demandés ce jour, il me suffit de lire le briefing et de postuler si je souhaite rédiger le texte. Contrairement à TextBroker, vous avez la possibilité de postuler pour la rédaction de plus textes à la fois.

Étapes de validation

Dès lors que vous postulez, la commande apparaît dans vos textes pris en charge et est signalée par la pastille rose « en cours ». Les 4 étapes entre la prise en charge et le règlement de la prestation sont les suivantes :

  1. Rédaction du texte

Votre contribution consiste bien sûr à rédiger un contenu mais aussi à renseigner les champs suivants : Titre (si c’est demandé), meta-description (un texte court et synthétique pour le référencement), mots-clés. Vous pouvez rédiger directement dans les champs sur Scribeur, enregistrer votre travail et y revenir. Si vous préférez d’abord écrire sur un logiciel de traitement de texte (j’utilise Word), faites attention aux décalages du nombre de mots. Les balises se gèrent directement sur Scribeur, vous n’aurez pas de code html à intégrer.

  1. Corrections à apporter

Votre article est prêt et optimisé ? Il ne vous reste qu’à le livrer au client qui aura un délai de 5 jours pour vous demander des éventuelles corrections ou modifications. La commande apparaît alors avec une pastille bleue pendant cette période.

  1. Validation

Félicitations, votre texte est validé et votre compte est automatiquement crédité de votre gain.

  1. Paiement

Il faut atteindre un plafond de 70 euros pour demander le paiement vers votre compte bancaire ou Paypal. En fonction de votre statut (particulier, auto-entrepreneur ou société), vous aurez peut-être des documents complémentaires à fournir avec votre facture.

Avis Scribeur : peut-on gagner de l’argent en tant que rédacteur web débutant ?

Absolument, la réponse est oui, on peut gagner de l’argent sur Scribeur. Par contre comme vous avez pu le constater, les gains sont faibles lorsque l’on n’atteint pas une notation d’au moins 5 étoiles. Mon exemple : à ce jour, j’ai rédigé 3 textes 3* d’environ 380 mots chacun, pour un temps de travail d’environ 3h30 et un gain total de 11,04 euros. Autant dire qu’à ce tarif horaire, on ne peut pas en vivre ! Pour pouvoir être payée, donc à partir de 70 euros, il faudrait que je rédige une moyenne de 20 textes, sauf si j’augmente ma notation entre temps.

Avantages et Inconvénients de Scribeur

Les avantages cette plateforme de rédaction ? Tout d’abord je trouve la navigation et l’architecture du site très agréable et claire, une meilleure expérience utilisateur donc. Ensuite, je constate depuis plusieurs semaines qu’il y a régulièrement des nouvelles commandes disponibles. Même si je ne postule pas à chaque fois, je lis les briefings, je regarde les sujets qui reviennent (beaucoup de demandes d’artisans). Pour commencer à rédiger, j’ai choisi des textes dont les thèmes m’inspiraient, ce qui m’a aussi permis de prendre du plaisir dans cet exercice. J’ai également opté pour un thème qui me parlait moins (le second, moi qui n’ai pas d’enfants), mais qui me paraissait être un bon challenge pour sortir de ma zone de confort. C’est un avantage de choisir des thèmes qui nous parlent pour commencer et je n’ai pas encore vu ces thématiques sur Textbroker par exemple.

Les inconvénients ? Il est vrai que les tarifs de rémunération sont faibles, mais je le vois plutôt comme un exercice d’apprentissage. À force de rédiger, on devient de plus en plus à l’aise avec la rédaction web. On entraine notre cerveau à se poser les bonnes questions : Est-ce que mon texte est bien structuré ? Est-ce qu’il comporte les bons mots clés ? Est-ce que j’ai respecté le nombre de mots imposés ? Combien de temps j’ai mis pour écrire cet article ? Autant de questions qui permettent d’améliorer la rédaction et de mieux optimiser son travail pour les prochaines commandes.

Peut-être que le plafond à respecter peu paraître haut pour certains, c’est vrai que cela fait beaucoup d’heures à passer pour une rémunération moindre, mais c’est le jeu pour devenir rédacteur !

En bref, parmi les quatre plateformes de rédaction web auxquelles je suis inscrite (textbroker, textmaster, 404 Works et Scribeur), c’est Scribeur que je préfère pour commencer à me faire la main.

J’espère que cet article vous sera utile dans votre choix et que je n’ai rien oublié. Comme dit Lucie : « Bonne rédac’ ».

–> Cliquez ici pour découvrir un comparatif des différentes plateformes de rédaction web

Marie

--> Voir l'eBook

  •  
    36
    Partages
  • 36
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
error: Content is protected !!

Téléchargez GRATUITEMENT
​ "101 sites qui recrutent des rédacteurs web" !