Rédiger un article

Comment ne plus faire de fautes d’Orthographe ? 8 Astuces

Posted
Comment ne plus faire de fautes d'orthographe ?
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La langue française est particulièrement difficile à maîtriser mais pour devenir rédacteur web, il est indispensable d’être à l’aise avec l’orthographe et les règles de grammaire. Vous an navet à ces de fer des fote dortograf ? Vous aimeriez trouver plein d’outils et d’astuces pour réussir à écrire mieux ? Que vous soyez blogueur, futur rédacteur web ou simplement de passage sur le blog, je vous livre tout de suite 8 astuces pour ne plus faire de fautes d’orthographe.

1 – Arrêter de lire les commentaires laissés les réseaux sociaux

C’est assez incroyable mais à chaque fois que je me connecte sur Facebook, je vois des milliers (non, je n’exagère pas ;-)) de fautes d’orthographe. Il y en a d’ailleurs pas mal sur ma propre page (en commentaires) alors que mes lecteurs sont censés maîtriser un minimum la langue française.
Plus vous lirez de textes qui contiennent des fautes d’orthographe, plus vous serez influencé ! Optez plutôt pour des lectures plus “saines” en vous rendant sur les médias connus ou en lisant des livres et journaux.

2 – Pratiquer la dictée pour ne plus faire de fautes d’orthographe

Cela vous paraît peut-être un peu barbant (moi, j’adore !) mais cette méthode est véritablement efficace. Plus vous ferez de dictées, plus vous aurez de chances d’améliorer votre orthographe. Je vous invite à découvrir les “30 meilleures dictées pour améliorer son français” : vous pouvez les écouter puis télécharger le texte afin de corriger vos éventuelles erreurs. Si vous en faites une par semaine, vous obtiendrez des résultats intéressants quelques mois seulement.

3 – Acheter un Bescherelle pour maîtriser la grammaire

Le Bescherelle est le meilleur ami du rédacteur web, du blogueur ou de l’écrivain qui a encore des doutes. Le site du célèbre manuel propose de plus des dictées et des jeux pour apprendre la langue française (du CP à la 3 ème, mais certains adultes en ont parfois besoin).

4 – Ecrire un journal intime

Ecrire régulièrement à la main va vous permettre de réfléchir à l’orthographe de chaque mot. Taper sur un clavier ou sur un écran de téléphone nous rend complètement dépendants des correcteurs d’orthographe et autres “écritures intuitives”. Une fois que l’on n’est plus assisté, on est alors incapable d’écrire un texte sans faute ! Pour ne pas perdre la main, prenez un stylo, une feuille de papier et écrivez ce qui vous passe par la tête. Si vous butez sur certains mots, vous n’aurez plus qu’à faire une petite recherche sur le web, dans votre Bescherelle ou votre dictionnaire.

Je ne suis pas une puriste de l’écriture mais je pense sincèrement que l’on va beaucoup plus vite lorsqu’on ne dépend pas d’une machine !

5 – Lire et/ou regarder des films avec les sous-titres

Les lecteurs sont généralement bons en orthographe (il existe des exceptions). Si vous avez une bonne mémoire visuelle et que vous lisez souvent, alors, vous devriez acquérir quelques automatismes en orthographe et en grammaire.
Vous aimez lire ? Parfait ! dans ce cas ne vous en privez pas ! Si en revanche vous préférez regarder la télé, vous pourrez également améliorer vos capacités rédactionnelles en activant l’option “sous-titres” lorsque vous visionnerez un film. N’hésitez pas à activer les sous-titres même si le film est en français.

6 – Opter pour un bon correcteur d’orthographe

Je viens de faire des recherches sur le web pour trouver un bon correcteur d’orthographe et Scribens est excellent (je l’ajoute à mes favoris). Il a trouvé une faute d’orthographe dans cet article et m’a indiqué plusieurs oublis de virgule. Il suffit de cliquer sur un mot en rouge pour voir apparaître des propositions d’orthographe correcte. Lorsqu’un mot est en orange, le correcteur livre une règle de grammaire. Pas mal du tout ! Pour info, je viens également de tester le correcteur Larousse et je le trouve beaucoup moins bien : il détecte des fautes là où il n’y en a pas et ne corrige que 1 000 caractères… autant dire “rien” !

7 – Trouver un bon conjugueur

Dès que j’ai un doute sur l’orthographe, je clique sur mon outil “Le conjugueur“, placé directement dans ma barre de favoris. Il suffit de taper un verbe pour voir toutes les combinaisons possibles en conjugaison.

8 – Se relire à voix haute pour éviter les fautes d’orthographe

Rien de tel que de laisser “reposer” un texte et de le relire à voix haute avant de le publier ou de l’envoyer. Quand on a “le nez” sur un contenu, on perd rapidement toute objectivité. C’est ainsi que l’on oublie parfois des mots entiers !
Pour ma part, je tape un contenu puis je le mets de côté au moins une heure ou deux. Je me relis ensuite à haute voix, en suivant mon texte avec l’index. Cette méthode salit mon écran mais me permet de balayer une dernière fois mon texte avant de l’envoyer à mon client !

Ces 8 astuces devraient vous permettre de faire de moins en moins de fautes d’orthographe. Si vous êtes blogueur, vous pourrez laisser traîner quelques coquilles à condition qu’elles soient exceptionnelles. Si en revanche vous prévoyez de devenir rédacteur web, alors vous devrez impérativement faire des efforts pour essayer d’atteindre la perfection !

Je vous conseille également mon article sur les règles typographiques.

Vous aimez ? Partagez et/ou likez ma page !

Bonne rédac’ !

Lucie

  •  
    42
    Partages
  • 42
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

13 réflexions au sujet de « Comment ne plus faire de fautes d’Orthographe ? 8 Astuces »

  1. Super, merci ! je n’avais pas pensé à faire des dictées, c’est une excellente idée. Malheureusement, je n’ai pas encore lâché mon job actuel et je lis des centaines de mails par jour pleins de fautes, ça ne m’aide pas du tout…

  2. Merci beaucoup pour cet article ! Je vais appliquer des astuces, car même si je m’applique à faire un minimum de fautes, il est vrai que j’en fait tout de même pas mal, surtout, je pense, par inattention 😥.

  3. Merci pour cet article où je découvre encore des choses ! Comme correcteur, je connaissais Antidote, qui est un logiciel payant et que je n’utilise pas car je n’en ai pas besoin. Quand j’ai un doute (ça m’arrive !), j’ouvre un de mes livres !
    Tu parles de Bescherelle dans ton article, il y a aussi Bled. Ca peut rappeler de mauvais souvenirs à certains, mais c’est quand même un classique et les nouvelles éditions sont bien plus sympas et colorées que celles de notre enfance.
    Pour ma part, comme j’ai passé le Certificat Voltaire, via Projet Voltaire, j’ai plusieurs livres qui permettent de s’entraîner tout en rappelant les règles de manière très simple et ludique. Même si vous ne souhaitez pas passer ce certificat (à la portée de tout le monde, il y a plusieurs niveaux et il s’agit des règles de bases pas de devenir Bernard Pivot ! Il peut d’ailleurs être pris en charge par votre employeur ou Pôle emploi), vous pouvez vous entraînez sur la version gratuite (bon elle est limitée bien sûr mais c’est déjà un début) sur Internet ou sur smartphone.
    J’ai aussi découvert les livres d’Anne-Marie Gaignard qui est une ancienne nulle en orthographe et qui maintenant est formatrice en orthographe ! Elle a écrit plusieurs livres, sur son expérience, son vécu et aussi pour aider les autres, notamment les enfants (mais pas que) avec sa série Hugo et les rois où on apprend à accorder les auxiliaires être et avoir ! Franchement ces livres sont vraiment bien foutus et même si on est adulte, rien ne nous empêche de nous en servir. Perso, elle m’a permis de comprendre une règle sur les verbes pronominaux que je n’arrivais jamais à retenir correctement (alors que j’ai un très bon niveau en orthographe) ! Elle a aussi son propre site internet.

  4. Hello,

    Très bonnes astuces pour éviter de faire des fautes autant à l’écrit qu’à l’oral. 🙂 Pour ma part, je me sers du Projet Voltaire, que je trouve complet pour apprendre à maîtriser la langue française. Il faut de la patience, certainement mais avec le temps, on y arrive.

    L’idée des sous-titres, je ne le conseille pas forcément car tous les programmes (séries ou autres) ne fournissent pas forcément des bons textes.

    xx

    1. Tu as raison Sara, il vaut mieux parfois éviter les sous-titres… surtout lorsqu’ils proviennent du web ! Merci pour tes conseils 🙂

  5. Pour ma part, j’utilise Antidote, que je trouve absolument génial et qui détecte non seulement les fautes, mais les répétitions, les illogismes, les mauvaises tournures de phrases… Un indispensable pour exercer mon métier.
    Pour ce qui est du Voltaire, je me dis depuis des années que je veux le passer, mais le fait d’être jugée sur la vitesse ne me convient pas : on n’est pas forcément très bon en allant très vite… et justement, c’est quand je vais super vite que je laisse passer des fautes grosses comme moi !

  6. Merci pour cet article bourré de « perles » d’orthographes, j’ai commencé à utiliser « Le Conjugueur » !

    De mon côté, je tiens à partager une découverte intéressante, « Le dictionnaire des cooccurrences ».
    Je l’ai trouvé sur un site canadien, vous tapez un mot sur la barre de recherche , et il vous donne le champ sémantique de ce mot (synonymes ; adjectif et verbe qui lui conviendrait ; …).

    A life saver !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *