Logo entreprise Formation Rédaction Web
Travailler en freelance de chez soi

Mes 6 conseils pour travailler en freelance à la maison en tant que rédacteur web

Travailler en freelance de chez soi est le quotidien de nombre de rédacteurs web, qui ont préféré l’entrepreneuriat au salariat. Si le freelancing offre plus de liberté et stimule la créativité, il fait peur à certains, notamment par le côté solitaire propre au statut. Gagner sa vie depuis la maison grâce au travail en ligne nécessite donc quelques bonnes pratiques pour s’épanouir pleinement dans son activité et être conforté dans son choix de vie ! Voici 6 astuces pour vous garantir un travail à domicile serein et efficace sur le long terme en tant que (futur) rédacteur web. À chaque fois, je partage avec vous mes petits « trucs » personnels, qui améliorent mon quotidien en télétravail.

1. Aménager un espace de travail pour travailler à domicile sans être dérangé

Même si vous travaillez à la maison et que la tentation est grande de rédiger vos textes assis en tailleur sur votre canapé, je vous conseille d’aménager un espace rien qu’à vous, où vous pourrez travailler au calme.

Si vous le pouvez, évitez d’installer votre bureau dans votre chambre. En effet, d’après la méthode Feng Shui et le livre 168 façons Feng Shui d’organiser votre maison de Lillian Too, dormir dans le même endroit que son espace de travail nuit à une bonne qualité de sommeil.

Personnellement, j’applique ces petites habitudes, qui peuvent vous donner des idées :

  • Je travaille principalement sur mon bureau.
  • J’ai toujours un tableau Velleda et un carnet sous la main pour noter les idées qui arrivent soudainement lorsque je suis déjà sur une tâche. L’idée est de ne pas m’éparpiller.
  • J’allume une bougie et pose une petite plante près de mon ordinateur quand je rédige.

2. Créer une routine pour assurer une régularité dans ses missions de freelancing

Un des risques dans le fait de travailler de chez soi en tant que rédacteur freelance est de ne pas réussir à dissocier sa vie professionnelle de sa vie personnelle. Ce phénomène appelé blurring peut arriver vite, alors ne le laissez pas s’installer et prenez les choses en main dès le début de votre nouvelle vie indépendante !

Ma petite routine pour vous inspirer :

  • Pas de visioconférence le matin, mais des tâches de fond qui demandent de la concentration, comme de la rédaction pour mes clients.
  • Une pause déjeuner d’une heure au minimum (dans l’idéal sans smartphone ni autres écrans).
  • Une marche de trente minutes par jour pour m’aérer.

Connaître mon chronotype m’a beaucoup aidée à créer ma routine et comprendre ce qui fonctionnait bien pour moi. Je vous explique ce qu’est un chronotype !

Selon Michael J. Breus, auteur de The Power of When, nous sommes tous prédestinés, par notre horloge biologique, à un rythme circadien précis. Psychologue clinicien, il a déterminé quatre chronotypes phares regroupant l’ensemble de la population. Ceux-ci sont représentés sous la forme d’animaux : le lion, l’ours, le dauphin et le loup. Nous serions alors rattachés à un chronotype en particulier. Curieux de savoir quel est le vôtre ? Faites le test !

Bref, il s’avère que je suis un « ours », comme 50 % de la population : j’ai donc un pic de productivité le matin et je suis plus sociable l’après-midi (parfait pour les visios). J’ai donc adapté ma routine de travail autour de ces informations et testé plusieurs façons d’organiser ma journée.

⏩ Pour aller plus loin, lisez cet article consacré à l’équilibre entre travail et famille

3. Connaître ses limites pour travailler en freelance de chez soi sur le long terme

C’est bien beau d’avoir un bel espace pour travailler en freelance et d’organiser son emploi du temps, mais si on ne sait pas s’écouter et reconnaître les signes qui nous appellent au repos, cela ne sert à rien…

En effet, en télétravail, il est important d’être un minimum vigilant sur sa santé physique et mentale, surtout si vous aspirez à être rédacteur web sur le long terme. D’après l’INRS (Institut national de recherche et de sécurité), le travail à domicile peut générer des troubles musculosquelettiques (TMS), de la fatigue visuelle ou des troubles du sommeil. Pas besoin de paniquer, l’important est d’être conscient de ces risques et de pouvoir les prévenir.

Les questions à vous poser selon les signes que vous envoie votre corps :

  • Je dors mal depuis quelques jours : ai-je assez pris l’air à l’extérieur ? N’ai-je pas pris trop de café ?
  • J’ai mal au dos ou aux trapèzes : mon ordinateur est-il bien surélevé (au niveau de mes yeux) ? Me suis-je assez levée de mon bureau aujourd’hui ?
  • Je procrastine et je n’arrive plus à me concentrer : ne serait-il pas temps de faire une pause ou de prendre l’air ?

4. Sortir de son domicile régulièrement pour s’aérer et stimuler sa créativité

Ce n’est pas parce que vous travaillez de chez vous que vous devez rester coincé toute la journée à la maison. S’aérer au grand air a beaucoup de vertus.

Pourquoi ne pas sortir faire une grande marche, au moins une fois par jour ? D’après des travaux de l’université de Stanford, la marche stimulerait même la créativité. Dès lors, quoi de mieux qu’une marche pour faire le plein d’idées, surtout lorsqu’on n’a plus d’inspiration pour finir ses articles de blog ?

Ma routine pour m’aérer et stimuler ma créativité :

  • Je travaille régulièrement dans un café ou une médiathèque pour changer d’air et m’inspirer.
  • Je marche trente minutes au minimum après le repas du midi, et/ou lorsque je n’arrive plus à me concentrer.
  • Je prends mon café dehors, sans portable, pour m’oxygéner et faire une vraie pause.

⏩ À lire aussi : Travailler dans les espaces de coworking

5. Prévoir des temps d’imprévus et de repos dans son agenda d’entrepreneur pour rester motivé

Le piège lorsqu’on est entrepreneur est de blinder son agenda de tâches, du matin au soir, sans vraiment se demander si on a l’énergie et le temps pour toutes les réaliser. Et ça donne quoi ? Des mercredis après-midi où le stress monte, car on n’a pas encore terminé les tâches prévues le mardi… On culpabilise, on se précipite et la fin de la semaine devient rapidement un cauchemar et une montagne de deadlines à respecter.

Je l’ai expérimenté à mes débuts, mais j’ai vite pris les rênes de mon organisation ! Je partage avec vous mes astuces pour travailler en ligne sereinement : cela commence notamment par me réserver des créneaux d’imprévus et de repos dans la semaine.

Mon organisation pour rester motivée toute la semaine :

  • Je prévois trois à cinq tâches par jour, et je les détaille au maximum pour ne pas procrastiner face à une activité qui me semble moins motivante.
  • J’ai trois priorités chaque semaine, pour me concentrer sur l’essentiel et ne pas m’éparpiller.
  • Je prévois au minimum deux créneaux de deux heures par semaine pour les imprévus. C’est ma zone tampon pour ne pas prendre de retard, gérer les changements de dernière minute, accepter un appel prospect, traiter les urgences, etc.
  • Je note toutes mes actions à réaliser, même le traitement de mes emails, mes temps de marche, mes rendez-vous personnels, etc. Mon agenda est alors réaliste et réalisable !
Travailler en freelance de chez soi et organisation
Exemple d’un planning pour s’organiser en freelance. Source : Agathe Rocher

 

⏩ Pour aller plus loin : Organisation d’un rédacteur web

6. Investir dans du matériel ergonomique pour gagner en efficacité

Dans le salariat, si on vous accueillait le premier jour en vous donnant un ordinateur portable 7 pouces et qu’on vous lançait que votre espace de travail se résumait à un coin de canapé, vous feriez… les gros yeux (et moi aussi) !

Eh bien dans le freelancing, on devrait raisonner de la même façon. Il n’y a pas de raisons. Si on se respecte un minimum, on devrait éviter de travailler sur un mini-écran ou sur le coin de la table de la cuisine. Évidemment, on n’a pas toujours le choix… Mais il y a toujours moyen d’arranger un peu son espace de travail, d’investir dans un support pour surélever son ordinateur et d’acheter un clavier ergonomique sans fil.

En plus d’éviter un lumbago ou des douleurs aux cervicales, on gagne en efficacité !

Mes petits aménagements pour améliorer mon matériel de travail :

  • J’ai investi dans un clavier sans fil, une souris bluetooth et un support PC pour avoir le haut de mon écran au niveau de mes yeux (mes trapèzes me remercient tous les jours !).
  • J’ai amélioré la vitesse et la performance de mon ordinateur pour gagner du temps au quotidien. J’ai fait appel à un prestataire, car je n’y connais rien !
  • J’ai acheté un fauteuil de bureau confortable.

Vous pouvez compléter cette liste par quelques gadgets de rédacteur web si vous le souhaitez.

Alors, vous vous sentez désormais armé pour travailler en freelance de la maison ?

On finit par un petit haïku pour illustrer cet article ?

Freelance libre

Maison boulot et maison

Écouter son corps

⏩ Si comme moi, vous voulez apprendre  rédaction web ? Découvrez l’offre de formation FRW !

Agathe Rocher, ancienne élève Liberté avec Pack Accompagnement

lucie rondelet instagram

Partager l'article

2 réponses

  1. Bonjour Lucie, article intéressant, mais j’ai une question concernant un point qui m’empeche de me lancer : quand on ne travaille, dans un premier temps, que pour des plateformes (Textbroker ou autres) et que l’on veut percevoir ses revenus, il est préférable d’avoir un statut légal (auto-entrepreneur, par exemple). Tout à fait normal.
    Cependant, n’y a-t-il pas dans ce cas un risque de remise en cause de ce statut par l’URSSAF (requalification en tant que salarié et donc perte des avantages du statut d’auto-entrepreneur), les plateformes étant parfois considérées par les administrations comme des employeurs déguisés ?
    Comment faire pour éviter cela ?
    J’ai fait une recherche sur « plateformes collaboratives » et je ne tombe que sur des réponses ou des articles juridiques qui alertent sur ce point…

    1. Bonjour May,
      L’idéal serait de poser votre question directement à l’URSSAF ou à une CCI.
      Bonne journée à vous,
      Stéphanie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lancez-vous !

error: Content is protected !!