Quand on passe du statut de salarié à celui de freelance, travailler à la maison tous les jours peut faire peur. Organisation, enfants, solitude : comment bien gérer son activité chez soi quand on est rédacteur web, graphiste ou encore community manager ? Il y a de nombreux avantages à travailler à la maison. Il existe aussi quelques difficultés. Le tout est d’en avoir connaissance et de les anticiper au mieux pour être pleinement épanoui dans sa vie d’indépendant. Dans cet article, on vous présente les 6 clés de la réussite pour le travailleur à domicile.

1. Organiser son temps de travail en fonction de ses contraintes personnelles

Comment bien travailler à la maison ? Commencez par prendre en compte vos impératifs personnels pour déterminer votre temps disponible réel. Vous devez emmener vos enfants chaque jour à l’école à 8 h 30 et retourner les chercher à 16 h 30 ? Si l’école se trouve à 30 min de chez vous et que vous vous accordez une pause déjeuner d’une heure, cela signifie que dans la journée, vous pouvez consacrer 6 heures à votre activité. Vous ne travaillez pas le mercredi ? Alors votre temps de travail effectif est de 24 h par semaine. C’est cet indicateur-là qui doit servir de base à l’établissement de votre business plan et à la planification de vos missions chaque semaine.

Or, beaucoup de rédactrices web font l’erreur de ne pas tenir compte de cette information (je parle au féminin parce que malheureusement, la question de la gestion des enfants reste encore trop celle des femmes). C’est pourtant la base. Faire rentrer un 35 h dans une capacité réelle de 24 h est compliqué. Compliqué mais pas impossible. Sauf que comme le « ça dépend » du Père Noël est une ordure… « ça dépasse ». Et sur quoi cela déborde-t-il ? Sur vos soirées (pire, vos nuits 😱) ou vos week-ends. Alors si vous voulez garder du temps pour vous et pour vos proches, commencez par bien planifier vos semaines.

2. Se créer un espace dédié pour travailler à la maison

Bien sûr, il est tentant de travailler depuis son canapé, son îlot central ou même son lit ! Surtout au démarrage en tant que freelance à domicile. C’est vrai que l’équipement du rédacteur web est réduit au strict minimum. Un ordinateur portable et une connexion à Internet suffisent, ce qui permet d’explorer toutes les pièces de son domicile.

Il n’empêche ! Être bien installé et avoir un poste de travail, un vrai (comprenez un bureau) pour travailler à la maison via Internet est important. Pour votre dos déjà. Quand il s’agit de rester plusieurs heures d’affilée assis, un tabouret de bar ne vaut pas un bon fauteuil de bureau. Ensuite, si vous êtes comme moi et que vous aimez bien avoir à portée de main vos livres de rédacteurs web essentiels ou de quoi écrire, rapidement vous verrez que chaque changement d’endroit ressemble à un petit déménagement (j’exagère à peine 😅). Enfin, avoir un lieu de travail défini à la maison est important pour son bien-être. Tout simplement. Aménagez-le comme bon vous semble. Ce qui compte c’est de vous y sentir bien et qu’il soit propice à l’inspiration, pour éviter le syndrome de la page blanche.

3. Laisser de côté les tâches ménagères : la règle absolue du freelance à domicile

Non, aller faire les courses en pleine journée alors que vous avez du travail par-dessus la tête n’est pas une bonne idée. Pas plus que de se précipiter sur la machine à laver dès qu’elle est finie ou de ranger le linge quand on a un article sur le feu. Il y a un temps pour tout : pour le travail et pour la gestion du foyer. C’est une des difficultés principales lorsqu’on a la chance de travailler de chez soi en freelance (mais les salariés en télétravail s’y retrouvent confrontés également). Aussi, même si votre petite voix intérieure a très envie d’aller étendre le linge pour tout un tas de bonnes raisons, on ne l’écoute pas et on reste focus sur son texte à rédiger. Profitez de vos pauses éventuellement, ou de celle du déjeuner pour le faire. Je partage avec vous ma petite astuce : j’essaye de faire un maximum de tâches le matin pendant que les enfants se préparent avant d’aller à l’école (vider le lave-vaisselle, ramasser le linge). Et surtout, je programme ma machine à laver de manière à ce qu’elle se termine durant mon heure de repas. Ainsi, je ne me laisse pas parasiter par des pensées domestiques (« les vêtements vont sentir mauvais s’ils restent trop longtemps enfermés »…). Je peux rester pleinement concentrée pendant ma matinée.

4. Oublier l’idée de bosser en présence des enfants pour rester productif

Les freelances juniors se feront sans doute avoir, comme beaucoup d’entre nous. Mais sachez qu’il est vain d’essayer de travailler à la maison avec ses enfants. Interruptions intempestives, chamailleries à gérer, bruits parasites (ceux des enfants qui s’amusent à deux pas, mais aussi ceux des jeux)… Bref, difficile d’être productif dans ces conditions. Résultat, vous terminez votre session de travail avec un goût amer, car vous avez mis deux fois plus de temps que prévu. Vous êtes fatigué (voire énervé) parce que vous avez dû redoubler d’efforts pour vous concentrer entre deux interruptions. Vous voilà prévenu. 😉

Si malgré tout vous n’avez pas le choix, que  vos enfants sont là et que vous avez une deadline à tenir, alors il faut trouver un moyen de les occuper. Un dessin animé fait souvent l’affaire : ils sont contents et vous, vous avez 1 h 30 devant vous.

Vous voulez d’autres astuces pour occuper vos petites têtes blondes pendant que vous travaillez ? Lucie prodigue de nombreux conseils dans cette vidéo (elle concerne le confinement de 2020, mais nombre d’astuces peuvent être transposées à l’organisation d’une journée de travail à la maison avec ses enfants) :

5. Prendre l’air régulièrement : travailler chez soi et rester en forme

La tentation est grande, lorsqu’on travaille à la maison, de rester des heures durant derrière son ordinateur, sans voir la lumière du jour ou presque. Or, prendre l’air et se dégourdir les jambes est essentiel : cela participe de la bonne santé du travailleur à domicile. Aussi, profitez de votre pause déjeuner pour aller marcher un peu, vous ressourcer et goûter aux bienfaits des rayons de soleil (lorsqu’il se montre). Tous les prétextes sont bons pour mettre le nez hors de chez soi. Vous pouvez même aller plus loin en décidant de passer tous vos appels téléphoniques à vos clients en marchant. J’en connais qui le font !

6. Aller travailler en espace de coworking de temps en temps

Les lieux de coworking poussent comme des champignons. Si vous souffrez de la solitude inhérente au métier de rédacteur web freelance, c’est une voie à explorer. Ces lieux de travail sont aussi des lieux de rencontre (professionnelle, entendons-nous bien) et de socialisation. Certains y dégotent même des missions de rédaction et travaillent leur réseau.

Vous ne voulez pas payer pour aller travailler ? Soit ! Envisagez alors les autres options : café, médiathèque, jardins publics… Les solutions qui permettent de voir du monde sont nombreuses. L’important est de ne pas rester seul chez soi trop longtemps si vous avez besoin de contacts sociaux au travail.

Vous le comprenez, travailler à la maison nécessite une certaine rigueur et une bonne dose d’autodiscipline. Vous commettrez peut-être des erreurs au début, et puis vous réajusterez rapidement le tir pour améliorer votre rentabilité. Des astuces à partager ?

⬇️ Ça se passe en commentaire. ⬇️

⏩ Pour aller plus loin : les 10 commandements du travailleur à domicile

Stéphanie Soulier – Chargée éditoriale FRW et ancienne élève Origami 4

lucie rondelet instagram

error: Content is protected !!