Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur… les outils SEO pour rédacteurs (si vous vouliez autre chose, ce n’est pas le bon site). Ils vous serviront à rédiger des textes optimisés de qualité. Cet article ne s’adresse pas aux référenceurs pour qui cette liste manque de pertinence. En revanche, les rédacteurs web trouveront un logiciel adapté à chaque étape de leur travail : recherche du sujet, choix des mots clés et du champ sémantique, création du texte, insertion des balises, suivi du positionnement de la page… et même quelques idées pour fournir à un prospect des raisons de travailler avec vous !

1/ SimilarWeb

Je place cet outil SEO en pôle position, car j’en utilise souvent les résultats pour ma prospection. Certaines entreprises sont ravies d’avoir du trafic. Ce qu’elles ignorent parfois, c’est que ce trafic vient essentiellement de requêtes liées à leur marque.

Autrement dit, l’internaute en a déjà entendu parler ou est déjà client de ces entreprises. Or, le but d’une bonne optimisation est précisément de rencontrer l’internaute beaucoup plus tôt, au moment où il s’informe. Cela augmente la visibilité de l’entreprise et renforce la confiance du public.

Vous pouvez également découvrir l’évolution du trafic d’un site ainsi que le taux de rebond, ce qui vous permet d’orienter votre travail.

Bien entendu, ces données peuvent être trouvées sur le compte Google Analytics du site que vous optimisez. Mais SimilarWeb est très pratique si vous n’y avez pas accès.

2/ Alyze.info

En tant que rédactrice, je n’utilise cet outil SEO qu’à 0,009 5 % de ses capacités. Les référenceurs en font probablement un tout autre usage, notamment pour les audits de sites. Il peut toutefois vous aider pour la correction des contenus existants. Je m’en sers aussi pour la prospection. Informer votre prospect de certains problèmes peut vous aider à décrocher une mission.

Les erreurs les plus fréquentes facilement corrigibles par un rédacteur sont :

  • Une mauvaise hiérarchie des titres et intertitres. Par exemple, une page qui commence par un H5, pour ensuite passer à un H2 puis un H1…
  • L’emploi de la même ancre de lien pour renvoyer à une même page sur un grand nombre de pages.
  • L’emploi du même title, H1 ou de la même metadescription pour différentes pages.
  • L’emploi de la même requête clé pour optimiser différentes pages du site.
  • Le taux de répétitions trop élevé sur une même page.
  • L’absence d’optimisation des images.

En plus de cela, vous pouvez également avertir votre client que son site ne contient pas de plan du site, que le temps de chargement des pages est trop lent, qu’il manque de backlinks ou que certains sont inappropriés…

3/ Google Trends

Google trends ne vous donne pas un nombre précis de recherches pour une période donnée, mais il vous informe des tendances.

Ainsi, les Français cherchent des informations sur la « rédaction web » plutôt que sur la « rédaction SEO », même si cette tendance tend à s’inverser. On peut aussi voir que l’intérêt pour ce domaine se situe surtout dans le Limousin, en Île-de-France et en Bretagne.

Google Trends comparaisons requêtes

Cet outil est formidable pour le SEO local. Imaginez que vous rédigiez pour une boulangerie qui se lance dans la livraison, ou un service de livraison de petits-déjeuners à domicile : devez-vous vous parler de « chocolatine », de « pain au chocolat » ou des deux ? Cela dépendra de la région de votre client :

Google Trends et référencement local

C’est aussi un excellent outil de planification pour vos marronniers (articles sur un sujet récurrent). Par exemple, les premières recherches sur la Saint-Valentin ont lieu fin janvier. Vous devez donc commencer à publier quelques jours avant, aux alentours de la mi-janvier, afin d’être dans les premiers à fournir des informations sur ce sujet aux lecteurs.

⁉️Vous vous sentez perdu.e ? Je vous rappelle que vous pouvez vous former à la rédaction web SEO auprès de Lucie Rondelet et son équipe (dont je fais partie ;-)) !

4/ AnswerThePublic

Ce logiciel est en constant développement. Il se base sur le système d’autocomplétion de Google (les requêtes qui s’affichent à mesure que vous tapez votre requête dans la barre de recherche). Grâce à lui, vous aurez des dizaines d’idées d’articles à créer autour d’un mot clé. Ainsi, pour « chocolatine », AnswerThePublic propose :

  • 32 questions ;
  • 47 requêtes avec préposition ;
  • 28 comparaisons ;
  • 197 requêtes triées par ordre alphabétique ;
  • 8 requêtes connexes.

Cet outil est idéal pour trouver des idées de contenus, des angles et compléter un planning éditorial. Bien entendu, il faut ensuite vérifier le taux de recherche de la requête choisie et sa concurrence. Grâce à cet outil, inutile de prétendre que vous n’avez pas d’inspiration !

5/ AlsoAsked

Ce logiciel est une pépite pour les créateurs de contenu. Il utilise les « recherches associées » de Google afin de vous fournir une arborescence de questions au départ d’un mot clé. Idéal pour savoir quelle orientation donner à votre texte et quelles phrases y faire apparaître.

Une image vaut mille mots, alors regardez le résultat au départ de la requête « rédaction web » :

AlsoAsked requêtes

6/ Google Keyword Planner

Cet outil SEO est sans doute le plus utilisé pour déterminer la pertinence d’un mot clé. Ce service de Google, en principe destiné aux annonces, vous donne des informations essentielles pour votre recherche de mots clés. Il s’agit en particulier :

  • du nombre de recherches effectuées ;
  • de la concurrence ;
  • de mots associés.

La requête idéale attire beaucoup de trafic tout en ayant une concurrence faible. Opter pour une requête peu concurrencée avec un faible volume de recherche est risqué, car les visiteurs seront rares. Choisir une requête concurrentielle au fort potentiel de trafic est tout aussi risqué : positionner votre article dans les premiers résultats sera un défi.

Il s’agit de chiffres : vous devez toujours vérifier l’état de la concurrence dans les résultats réels. Parcourir les articles les mieux positionnés sur votre requête vous donnera une idée plus précise du travail à effectuer.

Les résultats donnés par Google sont parfois vagues. Selon SEMrush, vous n’obtenez des résultats précis que si votre compte est vraiment actif. Typiquement, celui des rédacteurs SEO ne l’est pas : vous vous occupez de référencement naturel, pas de référencement payant. Avec un compte « inactif », Google Ads m’apprend que le nombre moyen de recherches mensuelles est de 1 000 à 10 000 pour « rédaction web ». Ce manque de précision est heureusement compensé par l’outil suivant !

7/ Keywords Everywhere

Cet outil prend la forme d’une extension à Chrome ou Firefox. Pour l’utiliser à sa pleine puissance, vous devez acheter des crédits. Si vous pensez à le désactiver lors de vos recherches personnelles, son prix est très faible pour les résultats qu’il fournit.

En effet, pour la requête « rédaction web », il indique :

  • un volume mensuel de recherches de 2 900 ;
  • une concurrence de 0,37 sur une échelle de 0 à 1.

Il vous permet également d’analyser une page afin de déterminer le nombre de mots, le nombre d’occurrences des mots clés, leur positionnement dans le texte. Un must have pour les rédacteurs SEO !

8/ Textfocus

Ce logiciel SEO permet de corriger les défauts d’optimisation des pages publiées. Insérez l’URL d’une page qui n’obtient pas les résultats souhaités, et vous connaîtrez notamment :

  • les termes d’optimisation et leur poids dans la page ;
  • le champ lexical ;
  • la répartition des termes pertinents dans les balises ;
  • le pourcentage de mots pertinents ;
  • le nombre de liens internes et externes.

Moins connu, le dictionnaire des synonymes de Textfocus est un incontournable pour les rédacteurs. Il propose des synonymes et un champ sémantique pour plus de 4 000 mots. Et il ne se limite pas aux synonymes classiques de la langue écrite : vous découvrirez aussi des expressions orales ou familières (parfois trop).

9/ Textanalyser

Ne vous laissez pas rebuter par son design archaïque ! Ce petit logiciel a des fonctionnalités intéressantes. En insérant votre texte, vous connaîtrez :

  • le niveau de lisibilité du contenu ;
  • la diversification du vocabulaire ;
  • le nombre d’occurrences de chaque mot ;
  • la longueur moyenne des phrases ;
  • la phrase la plus longue ;
  • et d’autres informations telles que la longueur des mots, le nombre de caractères…

10/ SEOQuantum

Je crois que j’ai testé tous les logiciels d’aide à la rédaction optimisée du marché. Je commence donc par SEOQuantum. C’est l’archétype de l’outil SEO dédié aux rédacteurs. En insérant votre requête clé, vous obtenez :

  • des informations sur l’intention de l’internaute ;
  • le champ sémantique ;
  • des suggestions pour l’organisation de vos paragraphes.

Vous pouvez rédiger votre texte dans le logiciel pour en examiner la force et recevoir des suggestions d’optimisation.

Il existe également d’autres forfaits, plus complets (crawler sémantique, stratégie de mots clés). Le choix dépend de vos objectifs et de vos clients.

11/ Optimiz.me

Cet outil SEO est similaire au précédent, mais plus complet : l’analyse prend en compte vos balises metatitle et metadescription, la position de vos mots clés et leurs variantes dans l’architecture de votre contenu… Pour ne rien gâcher, il est agréable à utiliser.

Optimize.me souhaite aider les entreprises à créer du contenu optimisé, sans connaissances du référencement naturel préalables. Si vous êtes formé à la rédaction SEO, les logiciels d’aide à la rédaction ne sont pas indispensables.

Cet outil, développé par une référence du SEO, confirme également un aspect essentiel de l’optimisation éditoriale : vous ne devez pas mettre votre requête principale 10 fois dans votre texte ou dans tous vos H2. Exit le bourrage de mots clés. Si vous êtes infopreneur et que vous vous reposez exclusivement sur Yoast SEO pour l’optimisation de vos articles, utilisez cet outil. Vous rédigerez des textes beaucoup plus naturels.

12/ YourTextGuru

Cet autre outil SEO dédié aux rédacteurs précise que son utilisation permet de trouver rapidement le vocabulaire essentiel, même pour des requêtes expertes. C’est un défaut des autres logiciels : sur une requête de niche, peu abordée sur le Net, le champ sémantique proposé n’est pas adapté. Logique : ils tirent leurs informations de ce qui existe déjà sur Internet.

Malheureusement, YourTextGuru n’y fait pas exception. Il est donc très bien pour des recherches généralistes ou expertes, à condition qu’elles occasionnent un certain volume de publications. Si vous êtes sur une niche très spécifique, utiliser vos neurones sera nécessaire.

Il est moins intuitif que le précédent, mais il offre des perspectives intéressantes. Au départ d’une requête, il vous fournit :

  • des guides pour vous aider à optimiser votre texte ;
  • les résultats SEO des pages qui se positionnent sur la même requête ;
  • l’intention de la SERP ;
  • un outil pour trouver des idées de contenus (en version bêta à l’heure où j’écris ces lignes).

Vous pouvez l’utiliser pour 12 langues différentes, ce qui est très pratique lorsque vous ne rédigez pas dans votre langue d’origine.

Il analyse aussi la force SEO de votre texte grâce aux occurrences des termes importants liés à votre requête. Son avantage est que le résultat est très visuel, ce qui vous permet de facilement identifier les termes manquants.

YourTextGuru Outil SEO

L’autre avantage de l’outil est qu’il s’agit d’un système de jetons : vous ne l’utilisez que lorsque vous en avez besoin, par exemple pour une requête très concurrentielle. Vous ne devez pas payer d’abonnement pour y avoir accès.

Je le recommande pour ceux qui s’y connaissent en rédaction SEO, mais qui souhaitent améliorer l’optimisation de leurs textes.

13/ 1.fr

Ce logiciel de rédaction SEO vous permet d’optimiser vos textes pour deux moteurs de recherche : Google et Bing.

Au départ d’une requête clé, il vous fournit un champ sémantique — plus complet et pertinent que celui des outils précédents — à insérer dans votre texte naturellement. Il vous est également possible d’analyser un texte déjà rédigé, publié ou non. Et si vous n’aviez pas encore assez d’idées de contenus, il vous en fournit au départ d’un mot clé en indiquant si ce sujet est beaucoup cherché et s’il fait déjà l’objet d’un grand nombre de publications.

La précision de son champ sémantique le rend plus performant que YourTextGuru pour l’analyse de la pertinence du texte, mais je regrette le manque de fonctionnalités par rapport à ce dernier.

14/ SERPSIM

Vous n’ignorez pas que votre metatitle et votre metadescription doivent respecter un nombre maximal de pixels pour être entièrement lisibles dans les résultats du moteur de recherche.

Vous ne savez pas compter les pixels à l’œil nu ? Alors ce petit outil vous aidera.

En plus de vous dire si vous respectez bien la longueur maximale, vous pouvez visualiser directement le résultat.

14/ Word2Cleanhtml

En tant que rédacteur SEO, vous ne devez pas maîtriser un grand nombre de balises html. Pour ceux qui préfèrent malgré tout utiliser un générateur et qui travaillent avec des documents Word, je vous conseille vivement Word2Cleanhtml.

15/ Google Search Console

Rédiger, c’est bien. Savoir si vos efforts servent à quelque chose, c’est mieux. C’est pourquoi la Search Console est un outil SEO indispensable pour les rédacteurs. En plus de suivre les résultats de votre optimisation, elle vous aide à orienter votre travail lorsqu’un client souhaite revoir le référencement naturel d’un site existant.

Elle vous apprend, pour l’ensemble du site ou une page en particulier, des données essentielles :

  • le nombre de clics ;
  • le nombre d’impressions ;
  • le taux de clics ;
  • le positionnement ;
  • les requêtes grâce auxquelles les internautes ont trouvé la page ou le site.

Vous pouvez ainsi découvrir des articles qui nécessitent un petit travail d’optimisation, des requêtes qui devraient faire l’objet d’un nouvel article, des titres qui doivent être retravaillés…

Ce logiciel ne sert pas qu’à l’optimisation éditoriale : vous pouvez vérifier le nombre de pages indexées, soumettre le sitemap, découvrir des erreurs d’exploration et des problèmes de sécurité…

Il existe de nombreux outils pour vous aider dans votre travail d’optimisation éditoriale. Ceux-ci ne représentent qu’une petite sélection. Vous en utilisez d’autres ? Partagez-les dans les commentaires !

Anne Beckers – Correctrice et coach dans l’équipe de Lucie Rondelet et ancienne élève Origami 2

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
error: Content is protected !!

Téléchargez GRATUITEMENT
​ "101 sites qui recrutent des rédacteurs web" !