Lire efficacement est une obligation pour le rédacteur web, débutant ou confirmé. En tant que pro des mots, vous devez notamment lire vite et bien pour trouver des informations dans vos sources, ou de l’inspiration. Dans cet article, je vous donne 5 conseils pour gagner en efficacité lors de vos lectures, ce qui vous sera également utile à l’heure de rédiger un article. Envie d’en savoir plus ? Suivez-moi !

1. Lire efficacement, c’est d’abord se mettre dans de bonnes conditions de lecture

Ce conseil général vaut aussi bien pour la phase de lecture que pour celle d’écriture. Comme notre travail est intellectuel, nous avons besoin d’une certaine tranquillité pour être performants. Voici donc deux questions de base à vous poser avant de commencer.

livre lucie rondelet

Comment se concentrer pour lire efficacement ?

Choisissez et aménagez bien l’endroit qui accueillera votre activité (bureau ou autre), autrement dit, préférez :

  • un lieu au calme ;
  • disposant d’un éclairage suffisant ;
  • avec votre matériel à portée de main ;
  • et votre visage bien positionné (tête droite, à 50 cm minimum de l’écran d’ordinateur).

⏩ Découvrez cet article détaillé sur le travail du rédacteur web à la maison. Vous n’êtes pas encore rédacteur web, mais souhaitez le devenir ? Découvrez le programme des formations FRW.

Comment se mettre dans les bonnes dispositions pour lire plus vite ?

Lire dans un environnement confortable est important, mais cela ne suffit pas. Commencez votre lecture lorsque vous vous sentez complètement prêt. Il ne s’agit pas de survoler un texte de façon passive, mais bien d’être attentif et focalisé. Vous aurez donc aussi besoin :

  • de papier et d’un crayon (et d’un document Word, Google Doc ou Page ouvert) ;
  • de déterminer un temps de travail limité (fixez-vous une échéance pour réaliser cette tâche fatigante) ;
  • d’un cerveau motivé, curieux et en ébullition.

Personnellement, en plus de l’ordinateur portable, mes « indispensables » sont le divan, un peu de musique et mon petit carnet vert (Moleskine, oui, façon Hemingway).

Même si ça ne se voit pas forcément, je suis au taquet durant une période qui varie d’une dizaine de minutes (si je veux seulement vérifier une info) à une heure trente (lorsque je dois résumer un ouvrage). Dans tous les cas, je scanne, je fouille, je connecte les informations : un vrai Sherlock Holmes d’intérieur ! 🕵️‍♀️

2. Lire avec des objectifs précis pour rester concentré

Vous êtes bien installé. Parfait, mais que vois-je ? Vous êtes en train de surfer et de sautiller de page en page en oubliant pourquoi vous aviez ouvert votre navigateur de recherche une heure plus tôt. Stooop à la perte de temps !

Ne l’oubliez pas, quand vous lisez pour le travail, vous êtes un rédacteur embarqué qui doit garder le cap vers un phare : c’est votre objectif de lecture. Autrement dit, vous devez savoir très précisément pourquoi vous lisez.

Voici quelques objectifs de lecture liés à l’activité d’un rédacteur web :

  • trouver une information précise ;
  • faire de la recherche documentaire en vue de la création d’un article ;
  • reformuler ou résumer un contenu (un article de blog ou un ebook, par exemple) ;
  • s’assurer de respecter certaines exigences (le fameux respect du briefing) ;
  • corriger les fautes, les imprécisions et les coquilles (l’indispensable relecture).

Dans la suite de cet article, je m’intéresserai uniquement à la lecture dans le cadre de la recherche d’information et de la recherche de textes (les deux premiers points), ainsi qu’à la lecture dans le contexte d’une reformulation ou d’un résumé (le troisième point). Mais pas d’inquiétude, les deux autres points seront abordés dans de futures publications !

📍 Attention : vous imposer des tâches ne doit certainement pas vous empêcher de vous relaxer ! C’est même capital afin d’éviter le burn-out, un risque que peut aussi courir le rédacteur web freelance.

3. Utiliser la méthode exploratoire pour lire efficacement et rapidement

Vous avez maintenant un objectif de lecture. Excellent. Si celui-ci consiste à trouver une information précise ou à chercher des sources fiables, je vous conseille dans un premier temps de vous limiter à une stratégie de lecture dite « exploratoire ».

Comment lire en diagonale ?

La lecture exploratoire est une lecture « en diagonale » qui vous donnera une vision globale du texte. Pour ce faire, vous penserez à procéder en suivant les 3 étapes suivantes :

  1. examiner ce qui entoure le texte ;
  2. lire l’introduction et la conclusion ;
  3. repérer l’idée directrice du texte.

Je m’explique un peu plus précisément. Au cours de cette lecture exploratoire, vous allez chercher à vous faire une idée du sens global de l’article en le « scannant » de part en part, c’est-à-dire en consultant :

  • le titre, le sous-titre, les intertitres (la structure est-elle logique ?) ;
  • l’auteur ou l’origine du texte (le connaissez-vous ? Est-il digne de confiance ?) ;
  • la date de parution (n’êtes-vous pas en train de lire un contenu périmé ?) ;
  • l’introduction (qui reprend normalement les informations clés du texte) ;
  • la conclusion (qui devrait, elle aussi, fournir quelques informations essentielles) ;
  • les mots en gras s’il y en a ;
  • les illustrations et les légendes qui les accompagnent ;
  • le sommaire (que l’on retrouve parfois au début de la page).

Comment identifier l’idée directrice d’un texte ?

À partir de ce premier balayage, vous serez normalement en mesure d’identifier l’idée directrice du texte et de repérer si celui-ci comprend l’information ou le type de contenu qui vous intéresse. Pour vérifier votre compréhension, posez-vous ces 5 questions.

  1. De quoi parle le texte que vous venez de survoler ?
  2. Qu’en dit-il ?
  3. L’évolution du contenu est-elle cohérente ?
  4. Quelle est l’intention de l’auteur ?
  5. Est-ce un contenu fiable ?

Si vous aviez besoin d’une info et que vous l’avez trouvée en parcourant ainsi le document, très bien ! Laissez là l’article et passez à votre tâche suivante, quelle qu’elle soit.

En revanche, si vous avez besoin de lire attentivement le ou les texte(s) pour rédiger votre propre article, alors je vous suggère de vous lancer dans une seconde lecture, dite « analytique ».

4. Apprendre la lecture analytique pour maîtriser les subtilités d’un texte

Comme son nom l’indique, cette lecture va vous permettre d’analyser un texte dans le détail. Avec cette lecture approfondie, vous serez en mesure de :

  • résumer (en réduisant le nombre de mots, mais en conservant la progression logique, le style et le ton de l’article original) ;
  • reformuler (en conservant à peu près le même nombre de mots, mais en changeant éventuellement la structure, le ton et le style) ;
  • créer un article complètement original en croisant les sources de façon pertinente.

Comment faire ?

Suivez ces 4 étapes :

  1. Assurez-vous d’avoir bien cerné l’idée centrale du texte (ce que vous aurez pu faire grâce à la lecture exploratoire) ;
  2. Repérez les idées clés secondaires ;
  3. Dégagez la progression précise du texte, paragraphe par paragraphe ;
  4. Établissez des relations entre les différentes informations, faits et notions.

Il est essentiel, ici, de faire fonctionner ses méninges. Vous devrez faire des liens et décortiquer la structure. Au cours de votre lecture, vous allez éventuellement copier-coller des parties du texte dans votre document ou noter dans votre carnet les informations importantes. C’est ce qu’on va voir maintenant.

5. Annoter le texte ou créer des schémas pour devenir un pro des mots

C’est une évidence : le rédacteur web est aussi, le plus souvent, un « lecteur web ». En tant que pro de la Toile, il vous incombe de savoir comment optimiser votre lecture en fonction des différents supports (smartphone, tablette, liseuse, ordinateur portable ou de bureau) et des formats de textes numériques que vous serez amené à rencontrer.

Comment lire efficacement un texte en PDF ou une page web ?

Comme mon objectif consiste à vous donner quelques conseils pour lire efficacement et que cette passionnante question de la lecture en ligne nous emmènerait trop loin, je me contenterai ici de quatre indications rapides, mais capitales :

  • Utilisez abondamment les outils de surlignage, mise en gras, signets et notes personnelles qui sont disponibles sur à peu près tous les types de fichiers (des logiciels classiques de traitement de texte au PDF, en passant par InDesign, EPUB, etc.).
  • Profitez des options de retour en arrière pour effacer les modifications dont vous n’avez plus besoin (pour cela, utilisez les raccourcis clavier pour gagner du temps).
  • Quand cela est possible, tirez profit de la bonne vieille fonction « copier-coller » pour réorganiser le texte directement dans votre logiciel de traitement de texte.
  • Dans ce cas, prévoyez au moins deux couleurs de surlignage différentes afin de distinguer clairement le texte source de votre propre version.

Bref, ne restez pas les bras ballants lorsque vous lisez. Quand le cerveau tourne, les mains tapotent !

Comment réaliser un schéma de lecture utile sur la base du mind mapping ?

Personnellement, c’est ici qu’intervient mon carnet couleur bouteille. Si vous êtes face à un texte particulièrement coriace, vous pouvez utiliser le mind mapping pour en élaborer un schéma. Vous verrez : cela aide aussi à reformuler ou à résumer.

La méthode est simple. Écrivez ce que vous pensez être l’idée centrale du texte au centre d’une feuille, puis les idées secondaires qui vous paraissent importantes tout autour. Faites ensuite des rapports entre les idées grâce à la création de branches ou de flèches. Vous pouvez même dessiner des sous-branches pour aller davantage dans le détail, etc. Ce travail manuel et visuel est susceptible de débloquer une situation d’incompréhension et de stimuler votre esprit de synthèse.

Dans le cas de la reformulation d’un texte ou de la production d’un article à partir de plusieurs sources, je vous suggère même de réaliser un second schéma, dans lequel vous réarrangerez à votre façon les idées trouvées afin de leur donner une nouvelle vie.

Mais arrivés à ce stade, nous entrons dans les arcanes de l’écriture elle-même. Je m’arrête donc là !

⏩ Si vous vous demandez à quoi ressemble le processus d’écriture en rédaction web, parcourez cet article qui vous donne quelques clés pour apprendre à bien rédiger pour le Web.

Conseil bonus : pour apprendre à lire vite et bien, il faut… lire beaucoup

Vous l’aurez compris, lire est un acte complexe qui suppose au moins deux actions simultanées :

  • décoder les mots ;
  • les comprendre.

L’enjeu est donc de savoir lire vite, mais aussi d’être capable de comprendre le sens de ce qu’on lit. Il ne suffit pas de dégainer ses yeux laser, encore faut-il faire bouillir la marmite à neurones !

Et là, pas de secrets : plus vous pratiquerez la lecture et plus vous deviendrez un lecteur efficace et rapide. Mais n’oubliez surtout pas de savourer la lecture lente dès que vous voulez souffler ! Et à l’occasion, souvenez-vous de cette boutade de Woody Allen :

« J’ai pris un cours de lecture rapide et j’ai pu lire Guerre et Paix en vingt minutes. »

C’est impossible et tout bonnement absurde ! 😜

Si vous voulez néanmoins apprendre à lire efficacement dans le cadre de votre travail, je vous conseille les documents suivants, qui ont inspiré la rédaction de cet article. Vous pourrez notamment y trouver une batterie de tests pour mesurer votre vitesse moyenne de lecture :

  • Tony Buzan, La Lecture rapide, Paris, Eyrolles, 2012.
  • Bettina Soulez, Lire vite et bien, Paris, Eyrolles, 2012.
  • Pierre Gévart, Le Guide de la lecture rapide, Paris, L’étudiant, 2014.
  • Charline Licette, Le Guide de la lecture rapide et efficace, Paris, Studyrama, 2020 (13édition).
  • Présentation de l’université de Hearst (Canada), adaptée à la lecture d’ouvrages universitaires.

Dans la suite des épisodes, je vous parlerai comme promis de la lecture des briefings et de la relecture. Restez en éveil, je reviendrai vite. ⚡🧔

⏩ En attendant, vous pourriez aller faire un tour sur les réseaux sociaux Instagram, Pinterest ou Facebook de Formation rédaction web. Et — suite logique — je suis sûr que vous aimerez cette vidéo qui vous dira comment écrire plus vite.

À bientôt !

Nicolas Delforge, ancien élève Origami 5 et coach chez FRW.

lucie rondelet instagram

error: Content is protected !!