La crise du coronavirus et l’automatisation croissante du travail conduisent à une transformation irréversible et profonde du marché de l’emploi. Dans ces conditions, quels sont les métiers porteurs ? Ceux vers lesquels s’orienter pour les étudiants, ou se reconvertir pour les actifs ? Entre 2015 et 2019, LinkedIn a analysé les profils de milliers de membres et calculé le taux de recrutement et de croissance annuelle de centaines de professions. Cette étude précovid a permis de dresser une liste des métiers les plus recherchés, détaillés dans cet article. Depuis, le contexte sanitaire de 2020 a accéléré le besoin de requalification de millions de personnes en France et dans le monde entier. Tour d’horizon des métiers d’avenir.

Délégué à la protection des données, un métier porteur

En France, la protection des données est ancrée dans les mentalités depuis 1978, année de la création de la CNIL (Commission nationale informatique et libertés). Avec l’entrée en vigueur du RGPD (Règlement général sur la protection des données) en 2018, l’Union européenne a entériné le caractère fondamental de la préservation des informations relatives à la vie privée. Le responsable des traitements (ou délégué à la protection des données) est chargé d’assurer la mise en conformité avec la réglementation (restriction des accès aux données, durée de conservation, limite des quantités traitées…). C’est un métier recherché, à tel point que le nombre de délégués à la protection des données a déjà été multiplié par 32 depuis 2015 !

🦸 Profil : juriste, informaticien, avocat, conseiller juridique.

Ingénieur en intelligence artificielle, un métier en plein boom avec l’essor des nouvelles technologies

Il n’échappera à personne que l’intelligence artificielle a envahi notre quotidien aujourd’hui. C’est elle, par exemple, qui est au cœur des algorithmes des moteurs de recherche que nous utilisons tous chaque jour, ou qui nous permet de « discuter » avec des robots dans les chatbots. Certains contenus que nous lisons sont même créés par des générateurs de texte ! Monde de la recherche, métiers du Web ou de la Tech, ils ont besoin d’experts qui maîtrisent les théories de machine learning (apprentissage automatique).

🦸 Profil : data scientist, ingénieur (recherche, logiciel ou R&D).

Agent immobilier, le métier d’avenir venu du passé

La baisse des taux d’intérêt observée depuis 2017 a favorisé les investissements fonciers. Le travail d’agent immobilier fait donc un come-back remarqué après des années difficiles liées à la conjoncture de 2007. Désormais, le marché se porte bien et est en pleine croissance. La crise du covid ne l’a même pas ébranlé comme on aurait pu le craindre. Elle a même permis de rebattre les cartes, avec une dynamisation du secteur dans des régions situées en marge des grandes villes (besoin de verdure des citadins oblige). Agent immobilier est donc un métier d’avenir postcovid !

🦸 Profil : agent (ou attaché) commercial, commercial, directeur de magasin.

Customer Success Specialist, l’autre nom du service client

Les postes d’assistance clientèle et de gestion de la relation client sont 15 fois plus nombreux qu’en 2015. En cause, l’essor des services qui nécessitent une assistance pratique. Les customers success specialist possèdent des compétences dont l’IA n’est – heureusement – pas dotée : écoute, empathie, gestion des conflits notamment. Ces soft skills, couplées à leurs compétences techniques, en font des indispensables pour beaucoup d’entreprises (principalement dans la finance, la publicité, les logiciels, les technologies de l’information…).

🦸 Profil : chef de projet, account manager, spécialiste en développement commercial, responsable grand compte.

Community manager et rédacteur web : de nouveaux métiers nés de l’essor du Web et des réseaux sociaux

Internet et les réseaux sociaux ont fait naître de nouveaux besoins et donc, de nouveaux jobs. Le rapport LinkedIn sur les métiers les plus recherchés cible spécifiquement celui de community manager, qui est chargé de promouvoir une entreprise à travers ses différents médias sociaux, d’engager sa communauté, de préserver son image de marque… J’y ajoute celui de rédacteur web, qui ne figure pas dans le classement, car il s’exerce le plus souvent en freelance. En plus d’être porteur, c’est pour l’instant un métier d’avenir sans diplôme puisqu’il n’existe pas de cursus formant spécifiquement à cette profession. Il consiste, comme son nom l’indique, à rédiger des contenus pour le Web. Lucie Rondelet vous en parle en détail dans cette vidéo :

Vous vous demandez si c’est un métier d’avenir pour les femmes ? Affirmatif ! Il est parfaitement adapté à la vie de maman puisqu’il s’exerce le plus souvent à la maison, en indépendant. D’ailleurs, la profession est majoritairement féminine.

🦸 Profil : chargé de communication, chef de projet, journaliste (et tout métier de l’écriture).

⏩ Envie de vous former au content management ? Découvrez Formation rédaction web et Social Writer, de Lucie Rondelet

Ingénieur en fiabilité de site (SRE), un des métiers émergents

L’ingénieur en fiabilité de site est chargé de veiller à ce que les sites internet et applications d’une entreprise répondent aux normes d’accessibilité web fixées par la réglementation. Il veille à leur fluidité et à la bonne exécution des processus opérationnels et de développement. Il est particulièrement recruté dans les secteurs du Web, des logiciels, des télécommunications et de la banque.

🦸 Profil : ingénieur (logiciel, système, DevOps), administrateur système.

Spécialiste en cybersécurité, cette profession qui monte

Les cas de fuites de données et d’incidents de sécurité se répètent, contraignant les entreprises à embaucher des experts en cybersécurité. Ils sont chargés d’instaurer des mesures pour empêcher la violation des informations personnelles et leur piratage. Technologies de l’information, finance et conseil en gestion sont les secteurs qui recrutent le plus.

🦸 Profil : conseiller en sécurité, chef de projet, ingénieur système.

Ingénieur DevOps : nouveau métier de demain

À cheval entre le développement et l’administration système, le rôle de l’ingénieur DevOps est de fluidifier les processus, de la programmation d’un logiciel à sa mise en production. Le DevOps est particulièrement recherché dans les entreprises liées aux technologies et aux services de l’information, au Web, à la finance ou aux télécommunications.

🦸 Profil : ingénieur (développement, système, logiciel), administrateur système.

La Data : un secteur pourvoyeur d’emploi !

Dans le top 15 LinkedIn des métiers d’avenir en France, on compte pas moins de 4 professions appartenant au monde des données : ingénieur data, data scientist, consultant data et développeur Big Data ! Cela révèle à quel point les informations clients sont importantes pour les entreprises, en particulier celles des technologies et services de l’information, du Web, du marketing et de la banque.

🦸 Profil :

  • Ingénieur data : data scientist, développeur Big Data, ingénieur logiciel, conseiller en intelligence décisionnelle.
  • Data scientist : analyste de données, ingénieur R&D.
  • Consultant data : analyste de données, data scientist, conseiller en intelligence décisionnelle, chef de projet.
  • Développeur Big Data : data scientist, ingénieur (logiciel, data, développement).

Responsable recrutement, un métier qui recrute !

C’est un maillon indispensable de la chaîne de recrutement pour tous ces métiers porteurs ! Eh oui, sans lui, pas d’embauche… Le rapport LinkedIn met en exergue le recruteur IT, et cela n’a rien d’étonnant puisque la plupart des métiers d’avenir listés ici sont en rapport avec les technologies de l’information.

🦸 Profil : spécialiste en recrutement, conseiller en recrutement, responsable des ressources humaines, recruteur.

Analyste en capital investissement, un job en pleine croissance

On parle aussi d’analyste en private equity. Il surveille les opportunités d’investissement, mène les opérations d’acquisition de fonds d’investissement et veille à leur conservation et à leur croissance. Sans surprise, c’est un métier d’avenir qui paye bien !

🦸 Profil : analyste (fonds propres, fusions-acquisitions, recherche, boursier).

Et après ? Les métiers d’avenir de 2025

Avec l’automatisation croissante des emplois et les impacts économiques de la crise du covid, le Forum économique mondial (WEF) estime que 50 % des salariés auront besoin d’une requalification d’ici 2025 (rapport sur l’avenir des emplois de 2020). Qui dit requalification dit nouvelles compétences à acquérir. Le WEF en identifie 19, transversales, indispensables aux emplois de demain. Elles concernent pour la plupart les technologies de l’information et des communications : marketing digital, développement des systèmes logiciels, technologie de stockage des données, IA, maîtrise des réseaux sociaux. On le voit, elles viennent confirmer une tendance déjà bien établie à travers l’étude LinkedIn.

Le rapport met également en évidence les métiers porteurs dans le monde du travail de demain :

Rôles émergents regroupés dans les emplois de demain.

Le Forum économique mondial estime qu’il sera possible d’acquérir les compétences du futur grâce à la formation à distance ou en entreprise. En collaboration avec la plateforme de cours en ligne Coursera, il établit la durée indicative de la formation en e-learning :

La durée de formation va d’un mois pour la vente et le marketing à 5 mois pour le stockage de données et l’ingénierie.

Pour finir, terminons sur les paroles rassurante d’Allen Blue, cofondateur de LinkedIn :

« Les emplois de demain sont basés sur la technologie, mais aussi extrêmement humains et centrés sur l’homme. »

Il ajoute que les métiers technologiques peuvent être couplés à des compétences humaines, par exemple, un spécialiste du marketing qui comprend l’IA.

« La combinaison de ces considérations humaines et créatives avec la technologie qui va permettre ces marchés et ces rôles à l’avenir, est la combinaison que nous recherchons vraiment. »

⏩ Vous voulez apprendre dès maintenant un de ces métiers d’avenir ? Lucie Rondelet forme à la rédaction web et au social media management. Découvrez le programme des Formations FRW.

Stéphanie Soulier – Chargée éditoriale FRW et ancienne élève Origami 4

Sources :

lucie rondelet instagram

error: Content is protected !!