Vous avez entendu parler du métier de rédacteur SEO freelance et votre curiosité est piquée ? Vous aimez écrire et cherchez à vous reconvertir dans le Web ? Il se peut que la possibilité de devenir rédacteur web spécialisé dans le référencement naturel sur Google vous intéresse. Contours de la profession, débouchés, salaire, statut, formation, on vous dit tout !


Un rédacteur SEO, c’est quoi ? | Définition

Rédacteur SEO (ou rédactrice SEO !) est la forme abrégée de rédacteur web SEO. Commençons par définir la notion de SEO, sigle de Search Engine Optimization : il s’agit de l’optimisation pour les moteurs de recherche. Un rédacteur SEO écrit des textes pour des supports web (sites internet, blogs) de manière à ce qu’ils se positionnent bien dans les pages de résultats de Google ou de Bing, les principaux acteurs du marché.

Vous le savez, toutes les entreprises ont besoin de visibilité pour obtenir des clients. Celles qui se servent d’Internet comme canal d’acquisition recourent à des créateurs de contenus spécialisés en référencement naturel pour attirer les visiteurs. On parle alors de trafic organique. L’objectif est de ressortir dans les premiers résultats sur une requête tapée par un internaute. Imaginons que vous cherchiez des informations sur Saint-Jean-de-Luz, votre prochaine destination vacances. Il y a de fortes chances pour que vous tapiez « que faire à Saint-Jean-de-Luz ». Le rédacteur de contenu travaillant pour un hôtel de la ville pourra optimiser un texte sur ces mots-clés. Ainsi, le site de l’hôtel devrait apparaître sur la première page de Google pour cette requête. Et parce que l’aperçu que vous avez du contenu vous donnera envie d’en savoir plus, vous allez entrer sur le site et vous laisser happer par votre lecture. De fil en aiguille, il y a de fortes chances pour que vous cliquiez sur l’onglet « réservation » ou que vous contactiez directement l’hôtel pour réserver une chambre !

Voilà le travail du rédacteur SEO : proposer des contenus qui attirent le lecteur sur le site, le captivent et l’incitent à passer à l’action (lire un autre article, acheter, s’abonner, partager…).

⏩ Pour aller plus loin : Comment rédiger un article SEO ? (avec un exemple de texte SEO en vidéo)

Quelle est la différence entre un rédacteur web et un rédacteur web SEO ?

Rédiger pour Internet, voilà ce qui unit le rédacteur web et son équivalent qualifié en SEO. Tous deux maîtrisent les bases de l’écriture web. Mais sans les connaissances spécifiques du référencement naturel, le rédacteur web est plus limité. Il peut écrire des textes SEO, mais à partir d’un briefing. Celui-ci lui indique alors la requête principale à travailler, les mots-clés à placer dans le corps du texte, la structure à respecter, le nombre de mots à rédiger…

Le rédacteur SEO, lui, est capable de réaliser la recherche de mots-clés préalable. Il fait ses propres briefings sur la base de ses observations (volumes de recherche, analyse de la concurrence…). Il ne dépend pas d’une agence, d’une plateforme de rédaction ou du consultant SEO de son client. Grâce à son bagage et à son excellente connaissance de l’écosystème du Web (canaux d’acquisition de trafic, monétisation d’un site…), il va même au-delà de simples missions de rédaction. Il émet des recommandations et épaule son client. Il est conseiller en stratégie digitale.

Expert de l’écriture SEO : quels débouchés ?

Le SEO, une compétence recherchée

Nous venons de le voir, les entrepreneurs ont besoin d’être visibles sur le Web. Dès lors, ils sont tout ouïe lorsque vous leur expliquez que, par le simple contenu rédactionnel, vous pouvez leur faire gagner des places dans Google. Et ce, sans avoir recours aux campagnes Google Ads qui leur coûtent cher et dont les effets sont limités dans la durée. Prenez le temps de discuter avec vos commerçants de quartier, vos connaissances, les parents d’élèves à la sortie de l’école et vous verrez que tout le monde perçoit facilement l’intérêt de la rédaction SEO. N’ayons pas peur de le dire, un rédacteur formé à l’optimisation pour le référencement naturel a plus de valeur ajoutée pour un client qu’un auteur non spécialisé.

Un métier d’avenir

Le petit monde du référencement naturel évolue au rythme des orientations que prennent les moteurs de recherche. Ce sont eux, Google en tête, qui fixent les règles. Depuis des années, on entend dire que le SEO est mort (tout comme le blogging d’ailleurs). Or, il n’en est rien et personne ne peut prédire ce qu’il se passera dans 5 ans ou dans 10 ans.

C’est vrai que les liens sponsorisés (ceux qui sont précédés de la mention « annonce ») prennent de plus en plus de place dans les pages de résultats (SERP). La disparition du SEO au profit du SEA (Search Engine Advertising) est une crainte pour certains référenceurs. Mais il est difficile d’imaginer à terme des résultats tous financés par la publicité, surtout quand on sait qu’il suffit d’acheter les mots-clés de ses concurrents (le nom de la marque notamment) pour être bien positionné. Il n’y a qu’à s’intéresser au cas « Carglass ». L’entreprise est obligée de préciser, dans ses spots de pub TV, qu’il faut taper « Carglass.fr » dans la barre de recherche. Pourquoi ? Pour éviter que les annonces des concurrents ayant acheté la marque sur Google Ads ne ressortent dans la SERP. Les consommateurs vont-ils accepter de se laisser berner longtemps ? Personnellement, j’ai du mal à y croire.

Bref, le SEO a (encore) de l’avenir, oui !

Créateur de contenu SEO freelance ou salarié : quel statut choisir ?

Freelance si vous avez le goût de l’entrepreneuriat

Vous en avez assez d’être salarié et de dépendre des décisions d’un patron ? Avez-vous déjà pensé à créer votre propre entreprise ? La majorité des rédacteurs SEO choisissent le freelancing, et plus particulièrement le statut de microentrepreneur quand ils se lancent. Formalités administratives de création faciles, comptabilité simplifiée, ce statut séduit de plus en plus. En 2020, ce sont d’ailleurs près de 548 000 microentreprises (tous secteurs confondus) qui ont été créées d’après l’Insee, soit 9 % de plus qu’en 2019.

Liberté de prendre vos propres décisions, de choisir vos horaires de travail, d’exercer d’où vous voulez, le freelancing a tout pour plaire. Mais attention à bien réfléchir avant de quitter votre job pour créer votre entreprise, il y a aussi l’envers du décor : revenus fluctuants, recherche de clients, protection sociale moins avantageuse, solitude, etc.

⏩ Découvrez tout de suite si vous êtes fait pour être entrepreneur :

Salarié si vous préférez jouer la carte de la sécurité

Le fait d’être à votre compte vous effraie ? Vous n’êtes pas à l’aise avec l’insécurité liée au statut d’indépendant et préférez vous reconvertir tout en restant salarié ? C’est possible : certaines grandes entreprises embauchent des rédacteurs SEO (pour un poste en présentiel ou en télétravail).

Pour vous donner une idée du marché, n’hésitez pas à passer du temps sur les sites d’annonces. Sinon, tapez tout simplement « rédacteur SEO emploi » dans Google. Cliquez sur l’encart « emploi » qui apparaît sur la page de résultats et affinez si besoin votre recherche à l’aide des filtres. Cette fonctionnalité Google regroupe les offres de travail des sites spécialisés. Vous pouvez même créer une alerte pour ne rater aucune opportunité !

La troisième voie, le portage salarial pour vous lancer sans prendre de risque

Eh oui, il existe une troisième voie, avec le portage salarial. De quoi s’agit-il ? D’une relation tripartite entre le salarié porté, l’entreprise de portage et un client. Cette solution permet de développer une activité professionnelle indépendante, mais en conservant les avantages du salariat. Vous définissez votre offre et vos conditions de travail. Lorsque vous avez décroché une mission auprès d’un client, vous signez un contrat avec une société de portage. C’est elle qui s’occupe de toutes les formalités administratives. Vous bénéficiez en contrepartie d’un salaire et de la même protection sociale qu’un salarié.

⏩ Pour en savoir plus : service.public.fr

Rédacteur SEO : salaire et rémunération

Pour un rédacteur SEO freelance, on ne parle pas de salaire, mais de chiffres d’affaires. C’est le montant brut qu’il encaisse, duquel il convient ensuite de déduire les charges mensuelles. Dans la mesure où la profession n’est pas reconnue par un diplôme spécifique (les licences existantes regroupent d’autres spécialités) et qu’il n’existe pas d’enquête métier, il est difficile de connaître précisément la rémunération d’un rédacteur expert en référencement naturel.

Les données qui suivent s’appuient donc sur l’expérience et les tarifs pratiqués en 2021. Un rédacteur web SEO facture plus cher qu’un rédacteur web « simple ». Normal, il est spécialisé et dispose d’une compétence très recherchée, nous l’avons vu. La plupart du temps, il facture au mot (bien qu’il puisse aussi facturer au forfait ou à l’heure).

Pour de l’écriture SEO par un rédacteur web formé (la précision est importante), les tarifs s’échelonnent de 10 cts à 50 cts le mot. C’est une fourchette très large, certes, mais représentative des tarifs pratiqués à l’heure actuelle.

À titre d’exemple, sur La Rédac’ du Web, l’agence de rédacteurs créée par Lucie Rondelet, les tarifs d’un auteur évalué 5 plumes (la note maximale), sont de :

  • 18 cts le mot pour un article de blog optimisé SEO ;
  • 50 € de l’heure pour de la rédaction optimisée ;
  • 100 € pour la création d’un planning éditorial de 10 titres.

La rémunération du rédacteur SEO dépend bien sûr de sa capacité de travail.

➡️ S’il rédige 1 article de blog de 1 000 mots par jour rémunéré 180 € (18 cts par mot), il gagne 3 780 € brut par mois (base 21 jours).
➡️ S’il rédige 2 articles de blog de 1 000 mots par jour à ce tarif, il gagne 7 560 € brut par mois (base 21 jours).

❗⚠️❗ Ces calculs ne tiennent pas compte des jours de congés, de maladie, ou d’imprévus.

⏩ À lire aussi : Combien gagne un rédacteur web ?

Comment devenir rédacteur web SEO ?

Répondre aux prérequis avant d’envisager de faire de la rédaction SEO son métier

Pour devenir rédacteur SEO, mieux vaut ne pas se lancer sur un coup de tête, la déception pourrait être grande. Il y a des prérequis :

  • Maîtriser parfaitement le français : c’est un rédacteur avant tout, aussi, il ne doit pas faire de fautes (orthographe, grammaire, syntaxe et typographie).
  • Être à l’aise avec les outils informatiques : il sait se servir des suites de bureautique (Microsoft, Google…) et navigue avec facilité sur des interfaces web (Google Search console et tout autre outil SEO du rédacteur web).
  • Être autonome dans ses missions : il est capable d’avancer seul sans se placer dans la position de simple exécutant.
  • S’intéresser à l’actu métier et ne pas se reposer sur ses acquis : il fait une veille SEO régulière pour mettre à jour ses connaissances et faire profiter des dernières tendances à ses clients.
  • Avoir de bonnes capacités d’analyse (et un peu de jugeote) : il ne suffit pas de savoir écrire un contenu optimisé, il doit être capable d’analyser ses résultats et en tirer des conclusions.

Se former à la rédaction web SEO

Le métier de rédacteur web SEO ne s’improvise pas. Même s’il n’existe pas de diplôme spécifique, de nombreuses formations sont disponibles pour se professionnaliser : gratuites (cours en libre accès Openclassrooms ou Mooc) ou payantes. Certaines peuvent même être financées, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre employeur ou de votre conseiller Pôle emploi. Consultez aussi le solde disponible sur votre compte CPF.

Entre formation en présentiel ou e-learning, vous hésitez ? Chaque formule a ses avantages et ses inconvénients. En centre de formation, vous avez l’enseignant en face de vous et pouvez lui poser vos questions si besoin. Mais le rythme est en général intense et perturbe l’organisation de la vie de famille, d’autant qu’il s’accompagne de frais supplémentaires (transports, repas, cafés). Avec l’apprentissage en ligne, vous ne pouvez pas poser vos questions en direct au formateur, certes, mais vous avancez à votre rythme, en préservant l’équilibre familial, sans frais annexes ni fatigue liée aux transports. Et surtout, c’est vous qui choisissez quand vous démarrez votre formation, en fonction de vos disponibilités, et ça, ça change tout.

Lucie Rondelet forme, depuis 2018, des rédacteurs SEO. Sa formation a reçu le label qualité Data Dock et Qualiopi et est une référence sur le marché.

⏩ Découvrez le programme de sa formation pour vous aussi, devenir rédacteur web SEO !

Stéphanie Soulier – Rédactrice SEO, chargée éditoriale FRW et ancienne élève Origami 4

lucie rondelet instagram

error: Content is protected !!