Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Si vous vous intéressez à la rédaction web, il est probable que vous vous soyez posé la question suivante à un moment ou à un autre : quelle est la différence entre un rédacteur web et un journaliste ? Ces deux métiers assez proches sont finalement bien différents, et vous allez tout de suite comprendre pourquoi !

Qu’est-ce qu’un rédacteur web ?

Le rédacteur web écrit des contenus destinés à être publiés sur des supports numériques. Il n’écrit donc pas pour la presse papier… et figurez-vous que ce petit détail a un impact considérable sur la manière dont les textes doivent être abordés ! En effet, on considère que le lecteur d’articles publiés via la presse écrite a davantage le temps de s’attarder sur ce qu’il lit : il a pris la peine d’acheter son journal ou son magazine, a vu des titres qui l’intéressaient, a tourné les pages, etc. Le lecteur du web en revanche n’aborde pas du tout la lecture de la même manière :

  • soit il cherche une informations et veut la réponse le plus rapidement possible ;
  • soit il surfe “comme ça”, pour passer le temps ;
  • soit il navigue de page en page, au grès des partages de ses connaissances sur les réseaux sociaux (par exemple).

La lecture en ligne

Tout ça pour vous dire que le contenu rédigé par le rédacteur web doit être beaucoup plus “digeste” que celui du journaliste ! Les phrases doivent être courtes (on lit souvent “une idée par phrase” dans les briefings), les mots simples et les contenus structurés. L’internaute lit en diagonale, se fatigue vite et peut-être tenté en permanence par le contenu de la concurrence. Par ailleurs, les contenus en ligne sont souvent “vivants”, ils comprennent des liens internes et externes, parfois des publicités, des CTA (call to action), etc. Le lecteur a donc du mal à rester concentré (certains sites ressemblent parfois à de vrais sapins de Noël… berk !).

Le recyclage d’informations

Étant donné qu’il n’est pas journaliste, le rédacteur web n’est pas censé faire des interviews, des recherches poussées dans les archives, des investigations, etc. Non, le rédacteur web peut se contenter de recycler les informations qu’il trouve afin de rédiger un nouvel article… d’où l’importance de trouver des sources fiables afin de ne pas tirer la société vers le bas en recyclant de fausses informations !

Le duplicate content

Le “duplicate content” ou “contenu dupliqué” est une superbe opportunité pour des rédacteurs web mais un vrai fléau pour les propriétaires de sites. En fait, l’algorithme de Google pénalise les contenus dupliqués, cela signifie que lorsqu’un site copie et colle un texte provenant d’un autre site, alors, Google estime qu’il n’y a pas de nouvelles informations. Résultat, il déclasse le site web qui a pratiqué le duplicate content (c’est-à-dire qu’il revoit à la baisse son positionnement dans les résultats de son moteur de recherche). Cela signifie donc que les sites qui pratiquent le copier-coller ne peuvent en principe pas apparaître dans les premiers résultats de Google. D’où la chasse au duplicate content !

… Et si vous vous demandez pourquoi je vous ai parlé “d’opportunité” pour les rédacteurs eh bien c’est assez logique : les clients potentiels ont besoin de rédacteurs pour effectuer un travail de reformulation de toutes leurs pages “victimes” de duplicate content (beaucoup de sites e-commerces par exemple utilisent les mêmes textes avec quelques petites différences pour leurs fiches produit ; pour plaire à Google, ils doivent TOUTES les réécrire…).

Le rédacteur web et le SEO

Le rédacteur web doit idéalement avoir une autre compétence qui n’est pas exigée chez le journaliste : savoir optimiser ses contenus pour le référencement naturel (SEO). Pour faire simple, il doit être capable d’écrire des textes qui séduisent à la fois les internautes ET l’algorithme de Google.

–> Pour en savoir plus, lisez mon article “le SEO pour les nuls

Qu’est-ce qu’un journaliste ?

Je partage avec vous la définition du métier de journaliste du site du CIDJ (Centre d’Informations et de Documentation Jeunesse) :

Le journaliste a pour mission de rechercher et vérifier l’information, de la rédiger puis de la transmettre sur tout type de support. C’est donc avant tout un rédacteur, un spécialiste de l’écriture (y compris dans l’audiovisuel ou les informations sont d’abord écrites avant d’être lues ou présentées). Mais le journaliste doit aussi témoigner, filmer, interviewer, enregistrer, photographier, monter les images, mettre en page.. De plus en plus, on lui demande de livrer des articles prêts à l’emploi.

Ce métier recouvre une très grande diversité de fonctions : chef de rubrique, rédacteur en chef, grand reporter, JRI…

Parallèlement, le journaliste peut choisir de se spécialiser (localier, journaliste sportif/économique/finances/politique…) ou non.

À la différence du rédacteur web, le journaliste doit réaliser des articles originaux, basés sur ses propres recherches et pas seulement sur du recyclage d’informations.

Comment choisir entre le métier de rédacteur web et celui de journaliste ?

Formation en rédaction web et en journalisme

La plupart des journalistes ont suivi une formation spécifique pour pratiquer ce métier passionnant, les études sont souvent longues (on ne devient pas journaliste du jour au lendemain).

Le rédacteur web quant à lui peut se lancer à son compte sans avoir suivi des études de science politique ou autres. Comme il “recycle” des informations qu’il pioche çà et là, il lui “suffit” de savoir où trouver des sources fiables. Il doit également être à l’aise en français (pas de fautes d’orthographe ou de syntaxe par exemple). Néanmoins, ne devient pas rédacteur web qui veut ! C’est un métier qui demande une grande rigueur, de la rapidité, de l’organisation et aussi certainement du talent pour accrocher les lecteurs.

Rémunération et organisation

Encore une fois, je ne connais pas assez le métier de journaliste, mais je peux facilement parler des rédacteurs web ! Le rédacteur web est le plus souvent payé au mot ou à l’article et contrairement au journaliste (qui doit faire des investigations) il n’a besoin que d’une connexion Internet pour rédiger ses textes. Le rédacteur web peut donc produire beaucoup plus de contenus que le journaliste, ce qui fait qu’il peut rapidement générer un chiffre d’affaires confortable (à condition bien sûr d’avoir un bon portefeuille clients). En gros, un rédacteur web peut par exemple écrire assez facilement 5 articles de 500 mots par jour (soit 2 500 mots) tandis qu’un journaliste n’en rédigera qu’un seul, de peut-être moins de 500 mots. (Les témoignages de journalistes sont les bienvenus en commentaires !)

Si le rédacteur web facture 4 cts / mot (ce qui n’a rien d’extraordinaire), il pourra donc gagner 100 euros / jour pour 5 articles (soit 2 100 € bruts / mois sur une base de 21 jours).

Personnellement, j’arrive à rédiger 1 000 mots de l’heure lorsque je suis inspirée, ce qui me permet de travailler à mi-temps quand j’en ai envie.

Le rédacteur web peut-il devenir journaliste ?

Oui ! La bonne nouvelle pour ceux qui ne sont pas passionnés par le SEO, c’est qu’un bon rédacteur web peut devenir web journaliste avec le temps. S’il a une expertise et que son talent est reconnu, il pourra alors travailler pour de grands magazines en ligne et troquer sa veste de rédacteur web contre celle de web journaliste. Pour en arriver à un tel niveau, il faut réussir à se constituer un portfolio en béton et travailler sur le développement de son réseau (LinkedIn par exemple).

J’espère que cet article vous a plus et si c’est le cas, n’oubliez pas de cliquer sur “j’aime” pour me l’indiquer (merci !) et de me rejoindre sur Facebook !

Bonne rédac’,

Lucie

--> Voir l'eBook

  •  
    30
    Partages
  • 30
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
error: Content is protected !!

Téléchargez GRATUITEMENT
​ "101 sites qui recrutent des rédacteurs web" !