Actu

Rédacteur Web : un métier écolo ? | 3 aspects qui le prouvent

Posted
Rédacteur web : un métier écolo
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les prévisions sur le réchauffement climatique vous donnent le vertige ? Vous culpabilisez lorsque vous êtes dans les embouteillages et que le moteur de votre voiture tourne “dans le vide” ? Et si vous optiez pour un métier écolo ? Si le rédacteur web poste des contenus stockés dans des data centers, son action reste minime par rapport à un travailleur lambda qui se déplace chaque jour pour aller travailler. Je fais le point.

1 – Le rédacteur web indépendant travaille à domicile

Dans la plupart des cas, le rédacteur web freelance travaille à domicile, il consomme donc très peu d’énergie dans les transports. Pour rappel, le transport représente 33 % de notre consommation de CO2 en France. Viennent ensuite le chauffage, l’eau chaude puis l’électricité (source : Planetoscope).
Cesser de faire des allers-retours pour se rendre sur son lieu de travail a un impact considérable sur les émissions de gaz à effet de serre. Il vous suffit de faire le calcul : 2 voyages par jour x 5 jours x 47 semaines (si vous êtes salarié et que vous avez 5 semaines de congés par an).

Tous ceux qui vivent du télétravail (métier écolo) permettent de réaliser des économies de CO2 sur plusieurs plans :

  • transports ;
  • chauffage et électricité ;
  • locaux d’entreprises (plus besoin de construire de nouveaux bâtiments quand tout peut se faire en ligne) ;
  • parkings (même chose) ;
  • embouteillages moins importants / moins de monde dans les transports en commun ;
  • etc.

L’autre bonne nouvelle, c’est que vous ferez également des économies financières sur l’essence / gasoil et sur l’entretien de votre véhicule, pas mal non !? Ah oui, et vous mangerez chez vous au lieu de chercher un restaurant tous les midis. Vous pourrez même entretenir votre potager et prendre le temps de faire vos courses au petit marché du coin. C’est aussi ça choisir un métier écolo !

2 – La rédaction web n’impose aucune impression de documents

Une fois que vous aurez décidé de devenir rédacteur web freelance, vous vous rendrez compte qu’il n’est pas nécessaire d’avoir une imprimante. Vous n’avez en effet aucun document à imprimer : tout se fait en ligne et votre comptabilité se stocke sur votre ordinateur.
Pour ma part, je n’ai pas d’imprimante et aucun dossier papier relatif à mon activité exceptés les documents de création et de déclaration de mon entreprise. J’ai de plus opté pour les versions “en ligne” de tous ces documents afin de ne pas recevoir de courriers inutiles.

3 – Les recherches d’informations peuvent se faire sur Ecosia

Ce n’est pas la première fois que je vous en parle : Ecosia est un moteur de recherche “écologique”.

En quoi consiste Ecosia ?

Ecosia est un moteur de recherche responsable qui investit 80 % de ses revenus publicitaires dans des projets de protection de la planète. Attention cependant si vous êtes accro à Google : Ecosia utilise les résultats de Yahoo et Bing et les proposent aux Internautes.

Plus de 10 millions d’arbres plantés depuis sa création

Le 29 juin 2017, Ecosia annonçait sur l’une de ses vidéos Youtube que l’organisation avait dépassé les 10 millions d’arbres plantés. En effet, un arbre est planté toutes les 47 recherches en moyenne… et lorsqu’on est rédacteur web, on atteint très vite ce nombre !

Vous pouvez donc faire une bonne action en installant Ecosia.org sur votre ordinateur !
Je m’engage dès aujourd’hui à vous dire combien d’arbres auront été plantés “grâce” à mes recherches dans 1 an. (Vous pouvez également le faire !).

Et pour mes articles optimisés !?

Pour vos articles optimisés, vous serez obligé d’utiliser Google… en espérant que le célèbre moteur de recherche se décide un jour à lancer lui aussi un programme écologique.
Google possède pas moins de 93 % de parts de marché en France, il est donc évident que vous devez optimiser vos articles pour le référencement sur ce moteur de recherche 🙁 (c’est sympa d’avoir des convictions, mais il faut aussi gagner sa vie…).

Métier écolo ? C’est bien joli, mais qu’en est-il de la pollution numérique ?

Vous le savez sans doute, surfer sur le web représente un coût énergétique important. L’envoi d’un courriel avec pièce-jointe correspond en moyenne à la consommation d’une ampoule basse consommation pendant 1h !
Envoyer des e-mails revient à oublier la lumière de la salle de bain allumée… et oui.

Les data-centers qui stockent les milliers de données rédigées et publiées par les rédacteurs web consomment énormément d’électricité (l’équivalent d’une ville de 30 000 personnes pour chaque data center).
Alors oui, ces chiffres font peur et peuvent faire trembler, mais les rédacteurs sont loin d’être les plus pollueurs. Les fichiers qui font vraiment chauffer les centrales sont bien entendu les contenus en streaming (d’où l’importance de proposer des vidéos courtes sur ma chaîne Youtube).

Si on se penche sur le bénéfice au niveau écologique, il est évident : mieux vaut travailler à domicile, – quitte à stocker quelques informations (les contenus rédactionnels sont très légers) dans les datas centers – que de se déplacer afin d’aller travailler (d’imprimer des documents, d’échanger de nombreux e-mails, de participer à la création d’embouteillages, d’user son véhicule, etc.).

Il existe mille et une bonnes raisons de devenir rédacteur web freelance ! N’hésitez pas à télécharger mon guide “60 sites qui recrutent des rédacteurs web” et à vous abonner à mon blog pour ne rater aucune information sur ce job écolo ! 🙂

Bonne rédac’ !

Lucie

  •  
    17
    Partages
  • 17
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *