Les 4 règles d'or pour créer du contenu qui attire les internautes.

Comment créer du contenu qui attire les internautes ? 4 règles d’or

Lorsque je navigue sur le Web avec en tête un problème précis, je penche toujours plus du côté de l’expertise que de la publicité. Pas vous ? Attirer une clientèle qualifiée sans avoir besoin de la démarcher directement, c’est l’un des avantages majeurs du marketing de contenu. Cette stratégie utilisée pour séduire, engager et conserver une audience en créant et en partageant des articles, des vidéos ou encore des épisodes de podcast s’avère particulièrement vertueuse, tant pour l’entreprise que pour les consommateurs et consommatrices. Mais comment créer du contenu qui attire les internautes ? On fait le point sur les techniques incontournables pour capter l’attention du public, quel que soit le canal de diffusion utilisé.

1 – Connaître parfaitement son audience pour créer du contenu qui attire les internautes

Si vous rédigez pour le Web, que ce soit pour vendre des produits ou des prestations de services, vous avez certainement à cœur de publier des contenus de qualité pour votre audience… Encore faut-il savoir à qui vous vous adressez. Et pour créer des supports qui attirent la cible, THE règle d’or est de s’intéresser à ses besoins et centres d’intérêt !

C’est d’ailleurs l’un des premiers conseils que l’on peut lire dans le Guide des écrits web percutants, le best-seller d’Ann Handley : « Chaque élément de contenu que vous créez devrait être destiné à plaire au consommateur ou au prospect ».

En effet, connaître parfaitement sa clientèle idéale est essentiel pour :

  • définir des thématiques attrayantes ;
  • mettre en place une stratégie de contenu efficace ;
  • sélectionner les supports de communication adéquats ;
  • adopter le bon ton rédactionnel.

Entrez dans la tête de vos lecteurs et lectrices et mettez-vous à leur place pour trouver les bons mots ! Parler à votre cible vous aidera à amener la valeur et l’authenticité nécessaires pour produire des écrits percutants, engager votre audience et générer des conversions.

👉 Apprenez à dresser le portrait-robot de votre persona dans cet article.

2 – Être bien positionné sur Google : la condition sine qua non pour capter l’attention de sa clientèle cible

Les places sont chères sur les SERPs (pages de résultat des moteurs de recherche). De 34,2 % à moins de 3 % en moyenne entre la première et la 10e position, le taux de clic parle de lui-même : si vous voulez apparaître dans les résultats organiques de Google, vous devez faire rimer rédaction avec optimisation pour le référencement naturel (SEO).

Pour cela, pas besoin de dépenser des fortunes en publicité. Là encore, une bonne connaissance de votre cible vous permettra de trouver des mots-clés pertinents, que vous communiquiez autour d’une activité de niche (fabrication de bijoux en bouchons de champagne, formation en cosmogonie andine…) ou d’un sujet plus mainstream.

Rédiger un article optimisé SEO requiert méthode et rigueur, mais le jeu en vaut la chandelle. Il permet d’attirer naturellement une future clientèle qualifiée, à la recherche d’informations précises sur un sujet donné. Un effet dont ne bénéficient pas les contenus relégués au fin fond des pages 2, 3, 4, etc.

Bon à savoir : La rédaction optimisée est l’un des 3 piliers du SEO (search engine optimization), mais d’autres éléments influencent également le référencement naturel :

  • le SEO technique (le paramétrage du site et son architecture doivent être facilement lisibles par les robots) ;
  • sa puissance (ancienneté, présence de backlinks) et son autorité (respect des critères E.E.A.T garantissant l’expertise et la fiabilité des contenus publiés et de leurs auteurs).

Assurez-vous donc de bien travailler le SEO d’un site web dans sa globalité pour bénéficier des meilleurs résultats et être en pôle position sur les moteurs de recherche.

👉 On vous explique comment être en première position sur Google par ici !

3 – Utiliser les techniques de copywriting : essentiel pour créer des textes magnétiques

Le copywriting a le vent en poupe sur les réseaux sociaux et pourtant il ne date pas d’hier ! Ce savoir-faire centenaire, apparu aux États-Unis au début du XX ͤ siècle (donc bien avant que ne survienne le boom de la digitalisation) est à l’origine du marketing direct.

Les techniques employées en copywriting visent à générer des conversions (acheter un produit ou un service, s’inscrire à une newsletter, ou encore télécharger un lead magnet, un livre blanc, une checklist, une vidéo, etc.). En tant que créateur ou créatrice de contenu, vous avez tout intérêt à vous en inspirer pour écrire un titre accrocheur, un post qui se démarque sur les réseaux sociaux, un appel à l’action (CTA) efficace ou une meta description qui donnera à l’internaute une irrésistible envie de cliquer sur VOTRE lien bleu.

À la manière des pros du copywriting, utilisez :

  • la méthode AIDA, une séquence de motivation très prisée en rédaction persuasive, pour structurer vos écrits et susciter l’Attention, l’Intérêt, le Désir… et l’Achat ;
  • des mots puissants pour réveiller vos textes et faire vibrer votre lectorat grâce au vocabulaire sensoriel ;
  • une accroche magnétique pour aimanter votre cible et titiller sa curiosité !

👉 Vous trouverez une définition du copywriting et plus de précisions dans cet article.

4 – Mettre en place une stratégie d’inbound marketing : le secret pour acquérir naturellement une audience qualifiée

Et si vous envisagiez tous les outils de communication à votre disposition comme un écosystème permettant d’attirer intelligemment et durablement une clientèle qualifiée ? À l’inverse de la publicité directe, l’inbound marketing est une démarche progressive qui guide les prospects vers la conversion en plusieurs étapes.

  1. La diffusion d’informations : via un blog expert, un podcast ou les réseaux sociaux.
  2. La première conversion : inscription à une liste e-mail, enregistrement du site dans ses favoris, téléchargement d’un freebie.
  3. Le passage à l’action : souscription à un service ou achat d’un produit.
  4. La fidélisation : le prospect, désormais client, devient ambassadeur de la marque.

Une stratégie d’inbound marketing efficace se base, toujours et encore, sur une connaissance approfondie du buyer persona de l’entreprise. Les supports susceptibles d’intéresser les futur·e·s client·e·s et de générer des conversions peuvent ensuite se mettre en place naturellement :

  • Site web avec fiches produits optimisées, lead magnet attractif et maillage interne adéquat ;
  • articles de blog bien référencés avec call to action vers les produits ciblés ;
  • publications adaptées pour les réseaux sociaux ;
  • épisodes de podcasts ;
  • vidéos YouTube, etc.

Un véritable cercle vertueux, pensé pour attirer uniquement les internautes pouvant bénéficier de l’offre proposée et heureux de se laisser guider dans la résolution de leur problème.

Une fois conquise, votre clientèle idéale sera ravie de recevoir des nouvelles de la marque, des conseils et des offres spéciales via sa newsletter. Parfait pour entretenir la relation et bénéficier d’une audience ultra qualifiée qui vous accorde toute sa confiance !

👉 Découvrez comment mettre en place une stratégie d’inbound marketing adaptée à votre cible.

5 – Optimiser l’expérience de navigation pour conserver plus longtemps l’attention des internautes sur un site

L’UX design, c’est l’art d’optimiser l’expérience utilisateur sur un site web pour capter l’attention de l’internaute et la conserver. En effet, une fois arrivés sur votre page web, vous ne disposez que de quelques secondes pour convaincre les lecteurs et les lectrices de poursuivre l’exploration du site. Tout doit être fait pour faciliter leur travail et c’est en cela que l’UX joue un rôle crucial : une page surchargée, par exemple, risque fort de les décourager ou pire, de les faire fuir… l’effet contraire de ce que vous recherchez.

Pour inciter les internautes à rester sur votre site le plus longtemps possible, les pros de l’UX design conseillent donc de créer des pages web ergonomiques, simples et faciles à explorer. Les pratiques suivantes permettent de faire une vraie différence en matière d’expérience utilisateur :

  • établir maillage interne (lien entre les pages) systématique pour inciter à poursuivre la navigation ;
  • optimiser le site pour la navigation mobile afin d’offrir aux mobinautes un support de lecture agréable ;
  • hiérarchiser les éléments selon leur importance en utilisant un code couleur, des polices variées et différentes tailles de texte.

Comprendre le comportement de lecture sur la page est aussi un excellent point de départ pour optimiser l’UX d’un site internet. En effet, moins de 20 % des internautes adoptent une lecture totalement linéaire sur le Web. Les outils d’eye tracking permettent de repérer les zones qui captent l’attention des utilisateurs et utilisatrices et d’y insérer les informations les plus pertinentes ainsi que les call to action. Pratique pour corriger les problèmes de lisibilité et d’ergonomie et s’assurer que les éléments clés de la page bénéficient d’un maximum de visibilité.

📌 Attirer l’attention des internautes et la conserver, ça ne s’improvise pas. Découvrez les formations FRW autour de l’écriture digitale et apprenez en quelques mois à rédiger des contenus pertinents, percutants et optimisés !

Sabine André, rédactrice web SEO et ancienne élève Origami 6

lucie rondelet instagram

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lancez-vous !

error: Content is protected !!

Inscrivez-vous à notre réunion d'information !

Rendez-vous le mardi 7 mai à 12 h, en direct avec Lucie Rondelet (fondatrice) et Roseline Tiffreau (directrice).

Vous voilà inscrit•e !