Devenir rédacteur web

Ecrire sur le Web pour Gagner sa vie : 3 métiers à découvrir

Posted
Ecrire sur le web pour gagner sa vie
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ecrire sur le web pour gagner sa vie n’est pas une utopie, j’en suis la preuve et je pourrais vous donner des centaines d’exemples comme le mien ! Devenir rédacteur web n’est pas la seule option possible , il existe de nombreux jobs qui permettent de s’épanouir et de recevoir un salaire en écrivant sur Internet. Vous voulez savoir lesquels ? Suivez-moi !

1 – Ecrire sur le web en tant que blogueur

Et oui, le blogueur peut vivre à la fois de sa passion et de l’écriture : il rédige ses articles, partage des informations sur ce qu’il aime et gagne sa vie en monétisant son site. Il est donc possible de vivre à 100 % du blogging… et l’écriture joue un rôle essentiel !
Vous ne connaissez pas de blogueurs qui vivent de leur passion ? Que dites-vous d’Olivier Roland, Antoine Peytavin, Caroline Receveur, Laurent Breillat et bien d’autres ? Tous ont réussi à monétiser leur(s) blog(s) et à vivre de leur passion.

Certains d’entre-vous se demandent peut-être comment monétiser un site web. Je vous explique !

L’affiliation

Lorsque vous créez un site web, vous pouvez assez facilement insérer des liens vers des produits (numériques ou physiques) en rapport avec votre activité. Par exemple, je pourrais très bien faire de l’affiliation sur mon blog en insérant des liens vers des livres qui traitent de la rédaction web sur Amazon. Pour cela, il me suffirait d’insérer un lien, une image (ou les deux) et de vous inciter à cliquer dessus. Si vous achetiez le produit, alors, je recevrais une commission.
Comme vous l’avez peut-être remarqué, je ne fais pas d’affiliation sur mon site (je vous expliquerai pourquoi une autre fois !).

Il est donc assez facile de faire de l’affiliation et cela peut s’avérer intéressant. Il faut cependant avoir de nombreuses occasions d’insérer des liens vers les “affilieurs”.

Si cette technique de monétisation vous intéresse, vous pourrez trouver des produits à promouvoir sur (liste non exhaustive) :

La pub Google AdSense

J’en parlais dans mon article sur le SEO : Google propose un énooorme programme de publicité appelé Google AdSense. Celui-ci est terriblement efficace étant donné que Google utilise toutes les données qu’il a accumulé sur vous/nous pour cibler ses publicités. C’est ainsi que vous allez peut-être voir apparaître des annonces pour des lits médicalisés ou pour Polident lorsque vous vous connecterez de chez mémé… ou des pubs pour Justin Bieber et le dernier iPhone depuis la chambre de votre petite cousine.
Bref, je ne vais pas m’attarder sur Google AdSense (dont le système est assez particulier) mais sachez que les blogueurs peuvent tout à fait envisager de gagner de l’argent en plaçant des publicités Google AdSense sur leurs sites.
Regardez à gauche, regardez à droite, en haut, en bas : il n’y a aucune pub sur mon site ! 🙂 Je refuse d’utiliser Google AdSense pour plusieurs raisons (dont celle de ne pas vouloir polluer mon blog).

Google AdSense n’est rentable qu’à condition d’avoir énormément de trafic (plusieurs centaines de milliers de visiteurs par mois – ce qui n’est pas mon cas malheureusement ! – ). Sachez que ce n’est pas le seul programme qui propose d’intégrer des bannières de publicité pour rentabiliser un site.

Proposer ses propres produits

Voilà sans aucun doute le meilleur moyen de monétiser un site.

Comme vous pouvez l’imaginer, concevoir un blog et écrire des articles sont des activités chronophages (je ne parle pas de la promotion, de la modération et des soucis techniques !). Pour tenir le coup dans la durée, mieux vaut donc réussir à monétiser son site.
Proposer ses propres produits en ligne présente un maximum d’avantages :

  • vous connaissez parfaitement la qualité de vos produits/services ;
  • vous recevez 100 % du chiffre d’affaires généré ;
  • vous n’avez de comptes à rendre à personne (si ce n’est à vos clients) ;
  • vous ne vendez que des produits qui vous plaisent.

Le blogueur peut proposer des services, dans ce cas, il utilise son blog pour partager une expertise et échange son temps contre de l’argent. Il peut aussi mettre en ligne des produits numériques (e-books, vidéos, podcasts, etc.). Dans ce deuxième cas et si son affaire marche, le blogueur peut alors se contenter de regarder les chiffres de son compte Paypal grimper sans avoir à lever le petit doigt (sauf pour rédiger des articles de temps en temps). On appelle cela les “revenus automatisés”. Sympa non !?

2 – Être Rédacteur web

Mon blog est consacré à la rédaction web, je pourrais vous en parler pendant des heures et des heures ! Si vous voulez vous renseigner sur ce métier, je vous encourage vivement à naviguer sur mon site, vous trouverez tout plein d’informations intéressantes (si si ! ;-)).

Le rédacteur web écrit des contenus rédactionnels destinés à être mis en ligne sur des sites et blogs en tous genres. Il peut être généraliste ou spécialisé en fonction de ses centres d’intérêt, de sa formation et de son expérience. C’est un métier qui demande une certaine rigueur et une grande réactivité.

Contrairement au blogueur, le rédacteur web écrit pour les autres et reçoit une rémunération en échange de ses textes (il est payé au mot, à la pige, à la page voire même au forfait ou au mois).

3 – S’affranchir comme écrivain d’e-books

Vous avez une plume sympa, vous adorez l’écriture et vous êtes rapide ? Avez-vous songé à la rédaction d’e-books ? Vous pouvez en effet mettre en ligne vos œuvres et les vendre sur Amazon (Kindle), la Fnac (Kobo) et bien d’autres sites.
Le principe est simple : vous écrivez votre livre, vous l’uploadez sur le site de vente puis vous attendez que vos clients l’achètent.

Cette méthode est idéale pour recevoir des “revenus automatisés”. Une fois que vous aurez de nombreux e-books en vente, vous n’aurez plus qu’à attendre que l’argent pleuve en chantant” Money Monney Money” d’Abba (enfin, ça, c’est en théorie, en pratique, c’est autre chose !).

Je vous avoue que l’idée me tente… si je réussis à m’y mettre un jour, je partagerai mon expérience avec vous !

D’autres idées ?

Bonne rédac’ !

Lucie

  •  
    284
    Partages
  • 284
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6 réflexions au sujet de « Ecrire sur le Web pour Gagner sa vie : 3 métiers à découvrir »

  1. Bonjour Lucie et merci pour l article. Le seul petit problème par rapport à tout cela est que pour en vivre. Il faut beaucoup de trafic sur le site web. (Hormis la publication d ebooks sur des plateforme comme Amazon).
    Sinon j ai juste un plus ou un à côté…

    Il faut donc, dans un premier temps, développer son activité avant de pouvoir en vivre!

    1. Coucou Alexis !
      Il n’est pas nécessaire d’avoir un site web et du trafic pour devenir rédacteur web et vivre de ce métier ! Quand j’ai commencé, j’ai fait un site pour me présenter sur Wix et il n’a jamais fonctionné, aucun client ne le consultait et je n’ai reçu aucune proposition de travail par ce biais. Le rédacteur web peut largement se passer d’un site web et n’a donc pas à se soucier du trafic. Je privilégie toujours l’action, l’idée est de se former et de partir à la pêche aux clients plutôt que de faire un site et d’attendre passivement que les clients arrivent 😉
      Les blogueurs eux doivent évidemment recevoir un minimum de trafic en effet 😉

  2. Bonjour Lucie,
    Combien de temps tu as mis pour générer des revenus confortables à partir de cette activité? ET combien d’heures as-tu consacré par semaine à ce job de rédacteur web? Car c’est une piste que j’étude très sérieusement mais j’ai un job à côté pour faire vivre ma famille. A bientôt! (je suis inscrit à ta newsletter, autant m’inspirer de ceux qui réussissent!)

    1. Bonjour Damien,
      C’est assez difficile de te donner une réponse car c’est arrivé presque naturellement… Je raconte mon expérience dans ma rubrique “Qui suis-je” si tu veux aller y faire un tour.
      En gros, j’ai commencé à rédiger “de temps en temps” à partir de 2012. Entre 2013 et 2014, j’ai passé 6 mois à rédiger à fond, tous les jours (en moyenne 7-8h / jour), puis j’ai repris un travail salarié et là je suis passée à 2-3h de rédaction par soir de la semaine (du lundi au vendredi). C’est en faisant ça que j’ai remarqué que je gagnais plus en 2-3h de rédaction web qu’en une journée de travail en agence de voyages (j’étais au SMIC et avec la rédaction j’arrivais à me faire 20-30 euros de l’heure à ce moment-là).
      Je dirai donc qu’en bossant 3-4h par jour pendant 10-12 mois tu devrais réussir à vivre de ce métier (à condition de prendre aussi du temps pour démarcher tes clients).
      J’en profite pour te faire une petite remarque : attention à la typographie ! J’ai fait un article là-dessus (ta ponctuation est mal placée, sauf si tu écris pour des sites québécois). 😉 Je te souhaite le meilleur dans ta reconversion professionnelle ! A très vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *