Combien de mots pour mes contenus en ligne ?

Cette question revient dès que vous rédigez un nouveau type de texte : combien de mots devez-vous écrire ? La question doit être abordée sous deux angles différents : le nombre de mots idéal de vos contenus pour le référencement naturel et celui qui favorise l’engagement de vos lecteurs. Après une analyse de chaque aspect, vous découvrirez dans cet article la meilleure longueur pour vos articles, pages, newsletters, fiches produits… On vous dit tout !

Le nombre de mots d’un contenu : précisions

Compteur de caractères et de mots

La plupart des logiciels de traitement de texte (Google Docs, Word…) ont un compteur de mots et de caractères intégré. Les CMS les plus utilisés ont également cette fonction. De nombreux outils sont également disponibles gratuitement sur le Web.

Vous constaterez de légères variations entre les logiciels. Ce n’est pas important, sauf :

  • Si votre client vous demande un certain nombre de caractères : cette exigence résulte souvent d’une contrainte technique. Un texte plus long sera tronqué. Mieux vaut utiliser le compteur de mots le plus généreux. Si le client n’a rien précisé, prenez les espaces en compte dans votre calcul.
  • Pour la balise title et metadescription : le nombre de pixels visibles est limité par Google sur la page de résultats. Dès lors, optez pour simulateur de pixels plutôt qu’un compteur de caractères, ce sera plus précis.

Le texte vu par un robot de crawl

Le robot d’indexation analyse le contenu textuel de vos pages. Cela signifie qu’il scanne l’ensemble de la page, en ce compris l’en-tête, la barre latérale et le pied de page.

Mais il distingue le cœur du texte (votre contenu réel) et les zones secondaires (l’arche). Seul le cœur éditorial sert au robot pour comprendre la teneur de votre texte. L’arche lui permet surtout de comprendre votre site, son architecture, de suivre les liens…

Ne comptez donc pas sur la longue présentation insérée dans le pied de page pour compléter un texte qui manque de substance.

Le nombre de termes optimal pour le référencement naturel

La longueur minimale pour le SEO

À ma connaissance, Google n’a jamais indiqué de longueur minimale pour qu’un texte soit indexé. D’ailleurs, vous avez sans doute déjà vu des fiches produits courtes dans les premiers résultats de recherche.

En revanche, Google n’aime pas les contenus légers, sans valeur. C’est pourquoi un consensus s’est formé autour d’une limite minimale de 300 mots. Ce nombre est une simplification : un contenu de 300 mots est en principe suffisamment complet pour être compris par un robot.

L’important n’est pourtant pas la taille du texte, mais la qualité de son contenu. Il doit remplir ces critères :

  • Être assez complet pour être compris par le moteur de recherche.
  • Répondre parfaitement à la requête de l’internaute.
  • Apporter des informations utiles aux visiteurs.

Si ce texte fait 100 mots, c’est parfait. C’est notamment le cas pour les définitions. Si c’est ce que l’internaute cherche, inutile de la noyer dans un texte de 1 000 mots.

La longueur idéale d’un texte optimisé

Le contenu doit être suffisamment long pour répondre précisément à la demande de l’internaute. Vous aurez des chiffres précis plus tard ?.

Le choix de la requête clé et du title est déterminant :

  • Si vous proposez le « guide ultime du référencement naturel », vous devrez créer un contenu (très) long.
  • Si l’internaute cherche une paire de chaussures noires pour homme, il ne s’attend pas à lire un roman. Il veut des informations précises : marque, pointure, couleur, matière, semelle…
  • De même, si vous abordez un point spécifique d’une thématique, rédigez uniquement le contenu nécessaire pour appréhender le sujet.

Vous ne savez pas comment calibrer votre texte ? Analysez les premiers résultats de la SERP pour les mêmes mots clés. Vous pourrez en déduire la longueur la plus adéquate.

Vous voulez des chiffres (quand même) ? Selon plusieurs études, les contenus les mieux positionnés comprennent entre 1 800 et 2 500 mots. Mais n’oubliez pas que ce qui les distingue réellement des autres, c’est la qualité et l’exhaustivité.

La meilleure taille pour l’engagement des internautes

Les analyses sont nombreuses et elles donnent toutes des résultats un peu différents. Les critères d’évaluation diffèrent souvent : nombre de partages ou de likes, taux de conversion, nombre de backlinks…

L’article de Search Engine Land (en anglais) fait un état des lieux de ces différentes statistiques.

Sans grande surprise, Google et les internautes se rejoignent : les contenus longs sont les plus appréciés. Et vous vous demandez sans doute : « C’est quoi, long ? » Ça vient…

Le nombre de mots par type de texte

? C’est le passage que vous attendiez !

Grâce à ces analyses, on peut déterminer la longueur idéale des contenus :

  • Fiche produit : un minimum de 150 à 200 mots pour aider le robot de crawl à comprendre votre contenu. Plus le produit est cher, plus elle sera longue afin de fournir des informations décisives au lecteur.
  • Page de catégorie : un minimum de 150 à 200 mots également. Mais une longueur minimale ne fonctionnera que s’il n’y a pas ou peu de compétition pour le mot clé utilisé. Si les e-commerces concurrents ont créé de longs textes optimisés, vous devez en tenir compte. De plus, cette page a aussi un objectif de vente, alors donnez un minimum de contexte et d’informations au lecteur.
  • Article de blog : un minimum de 1 800 mots, en tenant compte de la concurrence, la thématique, la requête travaillée, des attentes de l’internaute… Si le sujet ne nécessite pas de longues explications, faites plus court. Comme vous l’avez vu (si vous n’avez pas scrollé jusqu’ici), le choix de votre requête principale influence la longueur idéale.
  • Pages fixes (notamment la page d’accueil et d’à propos) : comme pour tout contenu, la longueur idéale d’une page est celle qui donne assez d’informations substantielles au lecteur. Si vous souhaitez qu’elle apporte du trafic organique, vous devez vérifier la taille des pages web concurrentes optimisées avec la même requête. La longueur optimale sera différente pour la requête « formation rédaction web » ou pour « formation à la culture des crevettes grises au large des Côtes-d’Armor ». Un chiffre ? Celui de la moyenne des contenus bien positionnés : 1 800 mots pétillants qui tiendront le lecteur en haleine jusqu’à la fin de la page ✨.
  • Script de vidéo : les vidéos de 3 à 3,5 minutes sont les plus visionnées. Or, le débit de parole le plus efficace pour tenir les spectateurs en haleine est d’environ 200 mots/minute. Un script de vidéo bien calibré devrait donc contenir de 600 à 700 mots. Vérifiez toutefois le rythme d’élocution de votre client, car il a tendance à diminuer lors d’un monologue.
  • Ebook : Du nanobook au megabook, les formats varient. Il n’existe pas de nombre de mots requis pour un ebook. Mais si le contenu est court (moins de 10 pages mises en forme), préférez une autre appellation (PDF, liste, guide…) pour ne pas créer une attente excessive dans l’esprit du lecteur et le décevoir. En effet, il vous donne une information précieuse (généralement son adresse email) pour recevoir un livre numérique. S’il s’agit d’un PDF de 2 pages, il se sentira trompé.
  • Textes de vente (newsletters, pages…) : il n’est pas possible ou recommandé de faire de longs argumentaires de vente pour tous les produits. Lorsque vous hésitez entre les fraises Tagada et les cerises, vous n’avez pas besoin d’une analyse comparative de 15 pages pour décider. En revanche, l’achat d’une voiture de sport nécessite plus de réflexion, et pas seulement à cause du prix : l’investissement émotionnel joue également un rôle dans cette acquisition. Plus l’achat implique un investissement (financier ou émotionnel) du client, plus le texte doit être long. Un chiffre ? Non, pas cette fois, désolée ?‍♀️. Votre contenu doit être aussi long que nécessaire pour vendre le produit.

La longueur moyenne d’un texte par thématique

Neil Patel a rassemblé différentes études sectorielles. Les thématiques liées à la santé ou aux finances sont celles qui nécessitent les plus longs textes.

Certaines de ces analyses sont anciennes (à l’échelle du web) : veillez à vérifier les textes concurrents pour adapter la longueur de votre texte.

  • FinTech : de 2 000 à 2 150 mots.
  • Finance : de 2 100 à 2 500 mots.
  • Industrie : de 1 700 à 1 900 mots.
  • Vente : de 2 500 à 2 700 mots.
  • Commerce de détail : de 1 500 à 1 700 mots.
  • Immobilier : de 1 800 à 1 900 mots.
  • Jardin et maison : de 1 100 à 1 200 mots.
  • Technologie : de 800 à 1 000 mots.
  • Gadgets : de 300 à 500 mots.
  • Marketing/Publicité : de 2 500 à 3 000 mots.
  • Santé : de 2 000 à 2 150 mots.
  • Mode : de 800 à 950 mots.
  • Emploi et recrutement : de 900 à 1 000 mots.
  • Alimentation : de 1 400 à 1 900 mots.
  • Voyage : de 1 500 à 1 850 mots.
  • Cinéma/Divertissement : de 1 500 à 1 700 mots.

J’espère que cet article vous permettra d’y voir plus clair. Partagez vos questions ou réflexions en commentaire.

Vous n’êtes pas encore abonné à la chaîne YouTube de Lucie ? N’attendez plus !

Anne Beckers — Coach dans l’équipe de Lucie et ancienne élève FRW.

Sources papier :

Partager l'article
  •   
  •  
  • 5
  •  
  •  
error: Content is protected !!

Téléchargez GRATUITEMENT
​ "101 sites qui recrutent des rédacteurs web" !