Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Vous êtes (vraiment) nombreux à me demander comment structurer un article de blog. Je vais donc vous livrer mes astuces pour bien construire votre plan et le développer en conséquences. Un article bien élaboré vous permet de ne pas perdre votre lecteur et de l’inciter à vous lire davantage. Je vais également vous donner quelques conseils indispensables si vous souhaitez optimiser votre contenu pour le référencement naturel sur Google.

Construire une structure solide pour un article au top

Le titre (Title)

Avant de rédiger le corps de votre article, commencez par choisir son titre. Si vous êtes rédacteur web et qu’il s’agit d’une commande de client, vous n’aurez pas ce problème-là. Si vous êtes blogueur, faites en sorte de choisir un titre (Title) avec un groupe de mots clés intéressants.

Préférez par exemple : “Comment bien rédiger pour le web ?” à “Je vous livre des astuces de rédaction” par exemple.

Trouvez un titre percutant, qui donne envie de cliquer dessus. Pour le reste, vous pourrez mettre un autre titre en H1.

(Je vous explique la différence entre un Title et un H1 dans ma vidéo)

Les sous-titres (H2)

Vos sous-titres doivent IMPÉRATIVEMENT être en rapport avec votre titre. Si vous posez une question dans votre H1, répondez-y dans les H2. Pour reprendre l’exemple de “Comment bien rédiger pour le web”, il faudra par exemple proposer la structure suivante :

H1 Comment bien rédiger pour le web ?

H2 Suivre une formation en rédaction web
H2 Faire des dictées
H2 Rédiger des phrases courtes
H2 S’entraîner à rédiger en travaillant sur des plateformes

Dans cette structure, je réponds parfaitement à la question en proposant différentes solutions.

Paragraphes et H3

Pour éviter de rédiger de véritables pavés, vous pouvez (devez !) aérer votre article avec des H3, H4, H5, etc. c’est-à-dire des sous-sous-titres (“paragraphe et H3” est justement un H3 ;-)).
Si vous travaillez sur WordPress, téléchargez les plugins Yoast SEO ou WP WritUp, ceux-ci vous permettront de savoir quand vos paragraphes sont trop longs.

Bien structurer un article de blog avec une intro… et une conclusion !

Oui oui, comme à l’école, vous devez si possible insérer une introduction et une conclusion à vos articles, autrement, ils paraîtront un peu trop bruts de décoffrage.

L’introduction ou le chapô

En ce qui me concerne, je rédige souvent l’intro après avoir écrit le corps de mon article, cela me permet de savoir exactement ce qu’il contient. Si vous optez pour l’introduction, vous devrez évoquer rapidement et simplement ce que le lecteur va découvrir. Essayez de lui donner envie de lire votre article, mettez-lui l’eau à la bouche ! Si vous préférez le chapô, alors vous rédigerez seulement quelques phrases qui résument l’article et répondent aux questions : qui ? où ? quand ? comment ?

La conclusion

Bonne nouvelle, votre conclusion peut être très brève. Si votre article est long, vous pouvez insérer un dernier H3 du type “Ce qu’il faut retenir” à la fin. Autrement, contentez-vous de résumer un peu l’idée principale et d’insérer des CTA (call to action / appels à l’action) ; par exemple : “n’oubliez pas de cliquer sur j’aime !” ou encore “consultez également notre article sur…”, etc.

Optimiser son article de blog

Si vous n’avez pas WordPress et que vous n’utilisez pas les plugins Yoast SEO ou WP WritUp, vous pourrez toujours optimiser vos articles vous-même.
La première chose à faire, nous l’avons vu, est de choisir un titre qui comprend un groupe de mots clés ; vous devrez ensuite réutiliser cette requête plusieurs fois dans votre texte sans en abuser.

Insérez ensuite ce même groupe de mots clés dans un H2 (si vous regardez cet article, vous verrez que j’ai placé mon groupe de mots clés “structurer un article de blog” dans l’un de mes sous-titres.

Enfin, vous devez placer des synonymes de votre groupe de mots clés un peu partout dans votre texte et utiliser au maximum le champ sémantique de votre thème. On reprend une dernière fois l’exemple d’un article dont le titre serait “Comment bien rédiger pour le web”, dans ce cas, il faudrait utiliser des termes comme : rédaction web, rédiger sur Internet, écrire sur le web, apprendre à écrire pour le web, apprendre le métier de rédacteur web, rédacteur web, etc. Vous saisissez ?

N’oubliez pas de vous abonner pour recevoir les meilleurs articles du mois !

Revoir son style d’écriture : le compact fait l’impact !

Je ne vous le dirai jamais assez : évitez vraiment les envolées lyriques, sauf si vous êtes dans le domaine de l’écriture “artistique”. N’oubliez pas que vos lecteurs vous lisent sur des supports numériques qui piquent les yeux ! Vous devez donc être concis et aller droit au but, autrement, votre audience quittera votre blog et n’y mettra plus les pieds/le clavier/la souris/le pouce (bon, vous avez compris ;-)).

Si vous êtes blogueur : mettez tout de même votre style en avant, ne cherchez pas à rédiger des articles impersonnels, ce serait dommage.

Si vous êtes rédacteur web débutant : pratiquez, pratiquez et pratiquez. Plus vous rédigerez, plus vous vous approcherez de votre propre style. Vous serez également capable de devenir un caméléon de l’écriture. Certains clients vous demandent de vous mettre dans la peau d’un “persona” (par ex : vous êtes une femme de 48 ans, divorcée, 3 enfants, vous aimez prendre soin de vous et aider les autres), il vous faudra donc rédiger comme si vous étiez elle. Sympa non !?

Pensez à aimer ma page Facebook, ça me rendra encore plus heureuse 😉

J’espère que ce petit post vous aidera à mieux rédiger vos prochains articles et je vous invite à rester connectés car le meilleur est à venir (bien évidemment) !

Bonne rédac’ !

Lucie

--> Voir l'eBook

  •  
    103
    Partages
  • 103
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
error: Content is protected !!

Téléchargez GRATUITEMENT
​ "101 sites qui recrutent des rédacteurs web" !