Devenir rédacteur web

Rédacteur web débutant : 7 conseils indispensables

Posted
Conseils pour rédacteur web débutant
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avez-vous, vous aussi, succombé à la tentation de l’écriture freelance ? Aaaah ! Pouvoir écrire de chez soi tout en gagnant sa vie, choisir avec qui l’on travaille et établir ses propres tarifs. Le rêve absolu.
Oui, seulement voilà, en tant que rédacteur web débutant, vous vous êtes vite rendu compte que la réalité était tout autre.
Concurrence féroce, des prix à faire rire un ouvrier du Tiers-monde, des articles à rendre pour la veille…Bref, débuter en rédaction web n’est pas aussi réjouissant que vous l’aviez imaginé.
Alors, avant que vous n’alliez supplier votre ancien boss de vous reprendre, je vais vous livrer mes 7 conseils absolument indispensables pour un début de carrière à faire baver les collègues☺.
Vous êtes prêt ?
C’est parti !

Article invité rédigé par Jennifer (Merci à elle !) 

1 – Prospecter quotidiennement

Ce n’est pas parce que vous avez déjà publié deux-trois articles pour un quotidien local ou avez rédigé quelques fiches produit pour le site de Bébert, le boucher du coin, que les clients vont se bousculer au portillon.
Pourquoi?
Tout simplement parce que le monde de la rédaction web est surpeuplé mes chers amis, et que vous êtes tout simplement invisible.
Alors, brave rédacteur web débutant, il va falloir se bouger, et aller les chercher ces fichus clients. Et la meilleure façon d’y parvenir est d’établir des objectifs et de s’y tenir.
Ce n’est pas compliqué.
Consacrez vos looooooonnnnngues journées à la prospection. Etablissez une liste de prospects et faites ce que l’on appelle du cold-pitching.
Du quoi ?
En résumé, cela consiste à contacter des entreprises présentes sur le web et de leur proposer vos services afin d’améliorer le contenu de leur site qui, comme vous avez pu le constater, est loin de refléter le professionnalisme qui les caractérise blablabla… Vous me suivez ?
Ces entreprises n’ont rien demandé à personne, elles ne savent peut-être même pas ce qu’est un rédacteur web. Ce n’est pas grave. Présentez-vous comme LA solution aux problèmes de référencement ou de qualité de contenu que vous avez pu relever. Etablissez une liste d’arguments susceptibles de susciter leur intérêt : parlez CA, taux de conversion, augmentation du trafic, etc.
Bref, montrez que vous avez potassé votre sujet et que vous savez de quoi vous parlez. (Au passage, il faut vraiment que vous ayez potassé votre sujet, cela va sans dire).
Lucie explique d’ailleurs très bien comment repérer ces prospects.
Faites cela pour 5 à 10 prospects par jour pendant environ 1 mois. Oui, c’est beaucoup de travail. Mais ça en vaut la peine.
Et de grâce, évitez les pitch du style « rédacteur web débutant cherche des missions », sous peine de voir votre mail directement jeté à la corbeille.

2 – Tenir un blog

En tant que nouveau rédacteur web, rien ne vous sera plus utile que d’avoir un blog.
Et quand je dis blog, je ne parle pas du petit journal tout mignon retraçant vos tribulations quotidiennes de rédacteur web débutant.
Non. Là je parle d’un blog professionnel qui envoie du lourd, avec contenu unique et qualitatif, stratégies de référencement, inbound marketing. Bref. Un blog pro.
Vous devez considérer votre blog comme un outil marketing à part entière. Ceci pour 3 raisons :

Cela vous servira de portfolio

Débuter une carrière en rédaction web peut s’avérer compliqué si vous n’avez aucun article à présenter pour vous vendre.
Le meilleur moyen de remédier à ce problème est d’écrire des articles pour votre blog qui vous serviront de vitrine au moment de prospecter. S’ils sont bien rédigés (et ils le seront, n’est-ce-pas ?!), ces articles vous seront bien plus efficaces qu’un CV classique et ennuyeux à mourir. Et s’ils sont partagés et commentés, alors là chers amis, vous avez tout à y gagner.

Votre style d’écriture s’améliorera

Faisons une expérience.
Ouvrez une autre fenêtre internet.
Allez…ouvrez-en VRAIMENT une.
C’est fait ? Très bien.
Rendez-vous sur un de vos blog favori. La dernière page pour être plus précise.
Maintenant, lisez les premiers articles, rédigés au tout début,
Alors, vous ne remarquez rien ?
Ouiiii…voilà ☺. C’est nul. Enfin…c’est moins bien rédigé que les articles plus récents.
Bon, ben voilà, vous avez tout compris.

Cela vous aidera à obtenir vos premiers clients

Si vous blogguez de manière professionnelle, il y a de fortes chances pour que vos articles soient très vite partagés et commentés sur les réseaux sociaux. Partage = augmentation de trafic = gain de clients potentiel.
Attention, ce n’est pas parce que vous êtes rédacteur web débutant que vous devez écrire un blog sur la rédaction pour gagner des clients.
Ce qui fera qu’un futur client vous remarque sera plus lié à votre style d’écriture qu’à votre connaissance de la profession. Alors, si vous vous passionnez pour la céramique chinoise préhistorique, l’humour belge, que sais-je, foncez ! Vos textes n’en seront que meilleurs.

3 – Ne pas rester seul dans son coin

Travailler de chez soi comporte des avantages non négligeables mais il est vrai que l’isolement peut vite devenir pesant. Néanmoins, avec la magie d’internet, vous pouvez tisser des liens professionnels depuis votre canapé.
Pour cela, il faut se créer un « réseau virtuel de collègues » en quelque sorte, en étant actif sur les groupes de discussion traitant de la rédaction, du webmarketing, du SEO…J’ai moi-même décroché plusieurs contrats de cette manière.
N’hésitez pas non plus à commenter sur des blogs de rédacteurs web, voire même à les contacter directement, pour parler d’un sujet qui vous tient à cœur concernant votre métier commun ou leur proposer un article invité.

4 – Travailler sur les plateformes de rédaction

Passage obligé pour tout rédacteur web novice qui se respecte, les plateformes de rédaction restent le meilleur moyen de vous professionnaliser. Celles-ci sont d’ailleurs assez simples d’accès et ne vous demanderont généralement qu’un test de rédaction à produire afin de juger de vos qualités rédactionnelles.
Certes, les prix ne sont pas toujours à la hauteur de vos attentes, mais je pense qu’un peu de sacrifices au début de votre carrière est absolument indispensable pour comprendre les rudiments de la rédaction web (briefs client, référencement, etc.).
Certaines plateformes comme Textmaster, Greatcontent ou encore Edit-Place proposent des missions assez bien rémunérées. D’autres, j’en conviens, ne méritent même pas qu’on s’y attarde. A vous de juger.

5 – Développer un plan marketing

S’il y a un conseil à retenir, c’est bien celui-ci. Avoir un plan marketing en béton vous permettra de faire perdurer votre business.
Parce que décrocher un premier contrat, c’est bien, mais il va vous falloir plus d’un client pour pérenniser votre activité, et cela même si vous parvenez à un CA confortable avec ce client unique (assez rare tout de même, mais il y a des chanceux !).
Vous n’avez donc pas d’autres possibilités que de vous vendre. Et voici les meilleures manières de le faire :

  • Rédigez des articles invités pour vos blogs favoris ;
  • Soyez présents sur Twitter et LinkedIn ;
  • Commentez les blogs pour lesquels vous aimeriez écrire ;
  • Entrez en contact avec les entreprises (le fameux cold-pitching).

6 – Investir dans une formation pour rédacteur web débutant

Aujourd’hui, l’information sur le net est tellement abondante que l’on frôle l’indigestion.
Entre les articles de blogs qui vous recommandent de ne JAMAIS, au GRAND JAMAIS accepter les tests de rédaction gratuits, ceux qui les considèrent comme indispensables pour débuter une carrière de rédacteur web, les collègues avec plus d’expérience qui ne jurent que par les logiciels de dictée vocale et ceux qui l’assurent : « si, si, il est nécessaire de poser son plan d’abord sur papier », pas facile de s’y retrouver.
D’où l’importance d’une bonne formation en rédaction web.
Les conseils d’un expert, son vécu et son expérience vous aideront en effet à :

  • Gagner un temps considérable en intégrant très vite les rouages du métier ;
  • Acquérir des compétences diversifiées qui feront mouche sur votre CV ;
  • Elaborer une stratégie de développement efficace ;
  • Avoir confiance en vos capacités.

Considérez donc la formation comme un investissement et non comme une perte de temps ou d’argent. De plus, en contrepartie de la contribution à la formation professionnelle (CFP) à laquelle ils sont soumis, les freelances peuvent, sous conditions, bénéficier du financement de leur formation.
Vous n’avez plus d’excuses.

7 – Tenir bon, coûte que coûte

Bon OK, vous faites vos premiers pas en rédaction web, vous ramez peut-être (sûrement !) pour trouver des clients, mais qu’est-ce-que c’est bon de pouvoir exercer un métier qui nous passionne, n’est-ce pas ?
Alors, je n’ai qu’une chose à vous dire : tenez bon !
Si vous sentez que vous êtes fait pour ça et que vous êtes doué, écrivez, formez-vous, et écrivez, encore et toujours, afin de vous construire un portfolio complet et solide. Vos articles finiront par être remarqués d’une manière ou d’une autre, et vous serez tellement sollicité que vous n’aurez plus qu’à sélectionner les meilleurs clients.
Enfin, c’est tout le malheur que je vous souhaite ☺.

Bon, ben vous savez ce qu’il vous reste à faire. Au boulot !
N’hésitez pas, vous aussi, à partager vos expériences de rédacteur web débutant (les galères comme les succès), ça nous intéresse.
Jennifer

Qui est Jennifer ?
Jennifer, entreprise : Text Pro
Traductrice Anglais-Français freelance depuis 2011, je me consacre désormais quasi-exclusivement à la rédaction web. Entre les contrats et la vie (agitée) de maman de 3 enfants, j’essaie autant que possible de dégager du temps pour mon futur blog consacré à la gestion de budget. La journée, la nuit, en vacances, j’écris. Et j’aime vraiment ça !

  •  
    16
    Partages
  • 16
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 réflexions au sujet de « Rédacteur web débutant : 7 conseils indispensables »

  1. Merci à vous Véronique,
    Sur LinkedIn, si vous êtes anglophone, vous avez l’embarras du choix: “Aspiring Writers”, “Digital Marketing” ou encore “Marketing Communication” sont ceux que je préfère. Si vous ne parlez pas Anglais, il y a groupe avec des fils de discussion intéressantes, c’est “Rédaction web, stratégie de contenu et référencement naturel”. Il y en a certainement d’autres tout aussi intéressants pour un rédacteur web, je pense notamment aux groupes traitant du webmarketing où vous pouvez trouver pas mal de prospects.
    Sur FB, un groupe m’a l’air bien, malheureusement je n’ai pas encore eu le temps de m’y inscrire par manque de temps: “SEO – Backlinks- Articles invités” .
    Bien sûr, il vaut mieux privilégier la qualité à la quantité. Il est préférable de faire partie d’un ou deux groupes et d’y participer activement pour développer son réseau que d’être inscrit sur des dizaines et de ne pas avoir le temps de gérer sa stratégie “réseaux sociaux”.
    Au plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *