Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Vous avez entendu parler du métier de rédacteur web et vous vous verriez bien l’exercer ? Avant de foncer tête baissée, vérifiez que vous disposez bien des compétences requises. Percer dans la rédaction web ne s’improvise pas : découvrez 7 choses à savoir avant de vous lancer comme rédacteur web !

Inscrivez-vous à ma prochaine conférence
"Questions / Réponses Lucie Rondelet"

Participez à la prochaine conférence qui aura lieu le 15 Novembre 2018 à 21h

S'inscrire maintenant !

1- Savoir écrire : une base insuffisante

Au lycée, vous étiez le champion des dissertations et rédactions en tous genres. Vous receviez des éloges de vos professeurs et suscitiez l’admiration de vos camarades qui peinaient à écrire plus de 2 pages quand vous en écriviez 8 ou 10. L’écriture est votre domaine. Vous pensez donc réussir haut la main à écrire pour le web. Attention, l’écriture pour le web a des spécificités et ne demande pas les mêmes compétences. Vous pouvez être capable d’écrire un magnifique roman de science-fiction qui fera le bonheur de nombreux lecteurs et être incapable de rédiger un texte pour un client. La rédaction web est particulière car la lecture se fait sur un écran, le lecteur n’a pas les mêmes exigences que lorsqu’il lit un roman ou un magazine. Il se fatigue plus vite, donc les textes doivent aller droit au but et éviter les digressions. Ils doivent être structurés avec des parties et sous-parties, si besoin. Les phrases doivent être plus courtes et les notions complexes expliquées avec des termes simples. L’internaute ne prendra pas le temps de chercher dans un dictionnaire s’il ne comprend pas un mot, il zappera et ira voir ailleurs !

2- La langue française : un art à maîtriser

Cela paraît évident mais si vous ne maîtrisez pas la langue française, vous ne ferez pas un bon rédacteur web. Écrire sans fautes d’orthographe est le minimum. Mais vous devez faire mieux. La langue française est réputée compliquée mais, a priori, c’est votre langue maternelle et vous devez en maîtriser les subtilités. Ne vous contentez pas d’approximations, cherchez à briller ! L’orthographe, la grammaire, la conjugaison mais aussi la syntaxe, le style et la typographie devront devenir votre seconde nature. On ne vous demande pas d’écrire comme Jean d’Ormesson mais sachez employer le bon mot, la bonne ponctuation, éviter les contre-sens, accorder les temps… Quand vous avez un doute sur l’orthographe d’un mot, la conjugaison d’un verbe, vérifiez ! Ouvrez votre dictionnaire ou votre Bescherelle. Relisez (plusieurs fois) votre texte avant de l’envoyer : traquez la moindre coquille. Lisez-le à voix haute pour vous assurer que la ponctuation est bien placée. Si votre texte est bien écrit, la lecture sera agréable et le lecteur en redemandera 🙂

3- La curiosité n’est pas un vilain défaut : elle est même recommandée !

En rédaction web, non seulement la curiosité n’est pas un défaut mais c’est même une qualité essentielle ! Être curieux, c’est s’informer, sur les sujets qui vous intéressent mais aussi sur ceux qui font l’actualité, sur ceux qui concernent vos clients. Un bon rédacteur web est capable d’écrire sur des thèmes qu’il ne connaît pas. Il fait des recherches pour trouver des sources fiables, s’intéresse au domaine de son client quel qu’il soit pour comprendre ses attentes et celles de ses clients. La curiosité est donc primordiale pour réussir en rédaction web.

4- Le SEO : un ami à apprivoiser

Rédiger des textes c’est bien, rédiger des textes qui seront repérés par Google et donc potentiellement lus par des lecteurs, c’est mieux ! Comprendre les bases du SEO est donc une nécessité quand on veut gagner sa vie avec la rédaction web. Vos clients apprécieront que vous leur fournissiez des textes non seulement bien écrits mais également bien optimisés. Cela vous paraît compliqué ? Ne paniquez pas ! Google se base principalement sur l’expérience utilisateur : écrivez en pensant à votre lecteur ! Mettez-vous à sa place : pas de gros pavés, de blabla inutile, de vocabulaire abscons… Vous-même, lorsque vous surfez sur la toile, vous détestez cliquer sur un article qui vous promet des réponses à une question précise et qui finalement ne vous apprend rien, non ? Votre lecteur est comme vous ! Écrivez un article intéressant et bien structuré. Ensuite, il vous suffira de donner quelques indications à Google pour qu’il repère les titres et les mots-clés. Ajoutez éventuellement quelques liens si cela vous semble judicieux. Vous obtiendrez un texte qui plaira autant à Google qu’aux internautes et donc à votre client !

5- L’autonomie : une qualité essentielle

Si vous n’aimez pas la solitude 😉 et avez besoin de discuter avec vos collègues à toutes les pauses café (ou cigarette), passez votre chemin ! La rédaction web est un métier relativement solitaire : écrire signifie passer de longues heures devant votre écran, seul. Un bon rédacteur web doit donc être autonome. Bien sûr, cela ne veut pas dire que vous serez absolument seul tout le temps comme si vous étiez échoué sur une île déserte. Tout d’abord, vous échangerez avec vos clients, le plus souvent par mail et par téléphone. Vous aurez également des contacts avec d’autres rédacteurs, des blogueurs, etc. Si vous ne souhaitez pas travailler chez vous, vous pourrez vous installer dans un café, à la bibliothèque ou bien vous inscrire dans un espace de coworking. Mais, devant votre écran vous serez seul (ou avec votre chat si vous en avez un et que vous travaillez de chez vous ;-)).

6- La formation : indispensable pour progresser

Un bon rédacteur web doit savoir écrire, maîtriser la langue française, être curieux, connaître les bases du SEO et être autonome. Toutes ces qualités sont essentielles mais ne suffisent pas. En effet, comme dans tout métier, il est nécessaire de se former continuellement. Le monde évolue et si vous n’évoluez pas vous aussi, vos connaissances deviendront vite obsolètes. C’est important pour le SEO notamment, car Google fait des mises à jour régulières, mais également pour le reste. Non seulement il faut actualiser ses connaissances et en acquérir de nouvelles mais il faut également pérenniser celles déjà acquises. Par exemple, en orthographe, il existe de nombreuses règles dont certaines que vous avez tendance à oublier car vous les utilisez peu. Vous devez donc régulièrement réviser afin d’être sûr de ne faire aucune faute.

7- La création d’entreprise : une nécessité pour gagner de l’argent

La dernière chose à savoir avant de vous lancer comme rédacteur web, si vous désirez en vivre, c’est que vous devez créer votre entreprise. Si de nombreux rédacteurs sont micro-entrepreneurs, vous avez le choix entre de nombreux statuts juridiques pour votre société. Quel que soit votre choix, c’est une étape importante car c’est seulement quand vous serez immatriculé que vous pourrez établir des factures, recevoir de l’argent et donc gagner votre vie. La création d’entreprise paraît souvent compliquée voire insurmontable mais vous trouverez de nombreuses personnes pour vous aider : Pôle emploi, CCI, associations, réseaux sociaux…

À présent, vous savez tout ce qu’il faut pour vous lancer, et réussir, comme rédacteur web. Vous devez savoir écrire, ne pas faire de fautes, être curieux, comprendre le fonctionnement basique du référencement naturel, être autonome, vous former et créer votre entreprise. Si vous disposez bien de ces compétences et que le coeur vous en dit alors… foncez !

Bonne rédac’ !

Lucie

--> Voir l'eBook

  •  
    30
    Partages
  • 30
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
error: Content is protected !!

Téléchargez GRATUITEMENT
​ "101 sites qui recrutent des rédacteurs web" !