Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

J’aurais sans doute dû faire de cet article le premier de mon blog… mais lorsqu’on a “la tête dans le guidon”, on oublie parfois l’essentiel ! C’est grâce au formulaire que je vous ai proposé de remplir (si ce n’est pas encore fait, je vous invite à cliquer ici pour le compléter, MERCI !) et à vos réponses que j’ai décidé de reprendre un peu tout depuis le début. Vous êtes en effet nombreux à vous demander par où commencer lorsqu’on débute en rédaction web. J’ai mis un peu d’ordre dans mes idées et vous propose de procéder par étapes. On y va !

1 – Se renseigner sur le métier de rédacteur web

Et oui… avant de se lancer corps et âme dans un métier, mieux vaut savoir exactement où l’on va mettre les pattes ! Alors pour les retardataires :

Le rédacteur web écrit des contenus rédactionnels destinés généralement à être mis en ligne sur Internet. Il peut également s’agir de textes qui seront lus sur des supports numériques (e-books, newsletters, sous-titres de vidéos, etc.). Pour être efficace et avoir un bon salaire, le rédacteur web francophone doit être parfaitement à l’aise avec la langue française. Il doit être rapide, curieux et avoir un bon esprit de synthèse. Bien entendu, il ne doit pas faire de fautes d’orthographe, de grammaire ou de typographie.

Le rédacteur web peut gagner de 1 200 euros à 6 000 euros par mois et plus en fonction de son statut, de ses contrats et de son expertise. Les contrats les mieux rémunérés sont généralement ceux qui répondent à des exigences particulières, aussi, l’auteur compétent en marketing, copywriting ou référencement naturel par exemple aura plus de chances de trouver des missions qui le passionnent et mieux rémunérées qu’un rédacteur lambda qui se fond dans “la masse”.

2 – Tester et éventuellement améliorer son niveau de français

Avant de vous lancer dans le grand bain, vous devez impérativement tester votre niveau de français. Trop de rédacteurs débutants zappent cette étape, persuadés qu’ils écrivent un français irréprochable. Attention, un tiret oublié, une majuscule placée au mauvais endroit (les acronymes sont nos ennemis !) ou des règles typographiques non respectées peuvent vous bloquer toutes les portes d’entrée avant même que vous n’ayez commencé à rédiger sur les plateformes !

Vous avez de grandes certitudes ? Vous savez que vous ne faites pas de fautes d’orthographe ? Mon conseil : à moins que vous ne soyez certifié Voltaire, soumettez-vous à quelques tests sur le web AVANT de postuler sur les plateformes de rédaction web.

3 – S’interroger sur un éventuel avenir dans ce métier

Vous avez décidé de devenir rédacteur web ? Très bien, dans ce cas, vous devez garder à l’esprit qu’il n’y a pas que des avantages à faire de métier. Quelques contraintes peuvent être rédhibitoires pour certains, est-ce votre cas ?

Pour rappel, vous devrez :

  • vous former (seul ou en suivant une formation en rédaction web) ;

  • travailler à domicile (ou ailleurs) ;

  • gérer votre entreprise tout seul (clients, facturation, déclarations, etc.) ;

  • vous organiser et vous motiver seul (pas toujours évident pour tout le monde).

Pour ne pas perdre de temps, mieux vaut donc être au courant des avantages et des inconvénients de ce métier.

4 – Accepter de faire des sacrifices pour percer en rédaction web

Il n’y a malheureusement pas de miracle, pour percer dans la rédaction web, vous allez devoir faire des sacrifices. Au début, vous devrez faire preuve de patience et travailler sans être rémunéré ou en recevant un salaire de stagiaire niveau 3ème… En gros, vous devrez écrire, écrire et encore écrire pour vous habituer à :

  • trouver rapidement des sources fiables ;

  • prendre des notes de plus en plus vite ;

  • définir une méthodologie qui vous convient ;

  • renforcer votre culture générale et donc, devenir de plus en plus à l’aise sur certains sujets (vous n’aurez parfois plus besoin de chercher les infos pour rédiger un article) ;

  • maîtriser les règles de base du SEO (grâce aux briefings imposés) ;

  • vous habituer aux exigences des différents clients.

Rien de tel que la pratique pour acquérir des compétences, c’est pour ces raisons que je vous invite à démarrer sur les plateformes de rédaction web et à vous créer un portfolio dès que vous vous en sentirez capable.

Durant cette phase, il est évident que vous ne gagnerez pas suffisamment d’argent pour vivre de la rédaction web, sauf si vous avez des facilités et une aptitude innée dans ce domaine. Pour ma part, j’ai mis environ 1 an et demi avant d’en vivre complètement (sachant que j’ai commencé à m’entraîner pendant ma grossesse, puis le soir, en plus de mon job à 39h par semaine et ma fille qui venait de naître). Donc c’est faisable. Quand je dis “en vivre”, je peux me permettre de préciser “confortablement” puisque mon salaire est passé du simple au triple entre mon travail de conseillère en voyages et mon statut de rédactrice web freelance, et ce, dès le premier mois suivant l’immatriculation de mon entreprise (c’était assez dingue !).

Quand je parle de sacrifices, il s’agit donc d’écrire des milliers de mots sans penser au gain et en se focalisant sur le but que l’on veut atteindre : être à l’aise et acquérir de plus en plus de compétences. Sans cela, je pense qu’il est impossible de devenir un bon rédacteur web. Le rédacteur web qui refuse de se brader et d’accepter qu’il n’est pas pro tant qu’il n’a pas acquis une certaine expérience ne pourra jamais percer. Mettez-vous à la place des clients : accepteriez-vous de payer quelqu’un qui n’a aucune expérience 5 ou 7 cts / mot ? La réponse est clairement non.

Désolée si je me répète mais dites-vous qu’il est TRÈS facile de se démarquer de la concurrence car la grande majorité des rédacteurs web auto-proclamés se contente de postuler sans se former ou sans sacrifier de son temps avant de se lancer. Résultat : cette majorité stagne à un niveau médiocre et ne réussit pas à décrocher de clients. Je pense que ce phénomène est dû au fait que le métier de rédacteur web est encore difficile à définir et que certains sites laissent penser que n’importe qui peut se lancer comme freelance. Cela crée beaucoup de désillusions.

5 – Garder tout ça à l’esprit et se lancer dans la rédaction web !

Une fois que vous aurez intégré tout ça, vous serez en mesure de vous lancer dans la grande aventure de la rédaction web !

Rappels importants

Je vous conseille de :

  • tester votre niveau de français avant de vous lancer, même si vous êtes sûr de vous ;

  • vous inscrire sur les plateformes de rédaction (Textbroker, Textmaster, Scribeur et GreatContent sont fiables) ;

  • accepter de travailler pour “quasi-walou” au début (reculer pour mieux sauter).

Je vous déconseille de :

  • perdre votre temps à répondre à des annonces de clients qui recherchent des rédacteurs web (ces sites où une cinquantaine d’auteurs répondent à chaque offre) ;

  • s’acharner sur Rédactiweb et EditPlace (qui fonctionnent sur le même principe que les annonces, c’est-à-dire que le rédacteur doit perdre du temps à postuler avant de savoir s’il sera retenu pour travailler sur une mission) ;

  • mettre la charrue avant les bœufs (postuler auprès des clients alors que vous n’êtes pas prêt).

6 – Lire mes articles et ceux que je vous conseille ! 😉

Vous pouvez avoir un aperçu de tous les thèmes abordés en vous rendant sur la page “plan du site”. Je vous conseille donc de lire un max d’articles avant de vous lancer. Mon blog est actif et mis à jour régulièrement, vous aurez donc de nouvelles informations chaque semaine.

Bonne rédac’ et belle réussite à tous ! Pensez à me rejoindre sur Facebook pour être tenu au courant des dernières actualités.

Lucie

  •  
    13
    Partages
  • 13
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
error: Content is protected !!

Téléchargez GRATUITEMENT
​ "101 sites qui recrutent des rédacteurs web" !