Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Devenir rédacteur web freelance n’a rien d’insurmontable si vous êtes “réaliste” ! Pourquoi “réaliste” ? Parce-que vous ne pourrez tout simplement pas envisager de faire ce métier si vous ne savez pas bien écrire, que vous ne connaissez rien à la typographie et que vous n’êtes pas curieux. Pour vivre de la rédaction web, il est important de ne pas brûler les étapes et d’accepter de passer par plusieurs “phases”.

1 – Accepter un maximum de projets pour devenir rédacteur web freelance

Dès le départ, vous devez accepter de travailler sur un maximum de projets afin de vous “faire la main”. Certains vous diront sans doute que vous ne devez surtout pas brader vos prix et/ou travailler gratuitement pour des phases de test… ce sont les mêmes que vous retrouverez sur LinkedIn en train de postuler pour des offres ! En d’autres termes, ceux qui refusent d’offrir leurs services avant d’être engagés ne sont malheureusement (pour eux) pas engagés.
Pour ma part, j’ai contacté de nombreux clients et accepté parfois de travailler pour une misère au début. Cela m’a permis de montrer mes compétences et d’exiger une meilleure rémunération par la suite. Ma politique est donc d’accepter des textes “test” la première fois puis d’annoncer mes tarifs… et jusqu’à présent, cela a toujours fonctionné !

Aujourd’hui, j’ai tellement de commandes que je ne peux plus tout gérer. Depuis quelques semaines, je suis contactée pratiquement chaque jour (parfois plusieurs fois par jour) par de nouveaux clients (sur mon réseau LinkedIn ou via des plateformes de type UpWorks). Accepter un maximum de projets de rédaction web est pour moi l’une des clés les plus importantes pour devenir rédacteur web freelance !

2 – Ne jamais bâcler ses rédactions web

Cela me paraît évident mais peut-être qu’il est tout de même bon de le rappeler. Vous êtes super fatigué(e) ? Vous avez la flemme ou un sujet ne vous intéresse pas du tout ? Dommage : une fois que vous avez accepté une mission, vous devez absolument la terminer et la rendre dans les temps sans la bâcler ! Travailler comme rédacteur web indépendant signifie travailler pour soi mais aussi et surtout pour ses clients, et le client est roi !

3 – Utiliser les bons outils

Ne perdez pas de temps à mâchouiller votre stylo en cherchant un synonyme ! Enregistrez synonymes.com dans vos favoris ! Il en va de même pour l’optimisation de vos articles, si vous travaillez sur WordPress, installez le plugin Yoast SEO. Je vous ferai bientôt un article sur les outils du rédacteur web, vous pourrez piocher dedans pour vos futures rédactions.

4 – Bien organiser son travail pour être travailleur indépendant

Il est inutile de chercher à créer votre entreprise, d’avoir un superbe logo et un site web au design futuriste pour débuter en rédaction web. Pour devenir rédacteur web freelance, vous devez commencer par tâter le terrain en proposant vos services par-ci par-là. Ce métier n’est pas fait pour tout le monde et il serait dommage de perdre du temps sur des questions administratives et un peu futiles au départ.

Voir l’article dans lequel je compare les plateformes de rédaction web

Vous n’avez pas encore de revenus ? Abstenez-vous de créer votre entreprise ! Vous pourrez très bien dire à vos clients que vous leur ferez des factures une fois votre société immatriculée. Votre logo peut attendre et vous n’en aurez d’ailleurs peut-être jamais besoin.
Gardez une chose à l’esprit : une petite boutique toute moche sur les Champs Elysée aura toujours plus de clients qu’un magasin magnifique dans un village de l’Aubrac, dans une ruelle où personne ne passe. Le plus important est de faire connaître votre travail et vos qualités, le reste, on s’en f…

(Je n’ai à ce jour ni logo, ni cartes de visite… mon entreprise est immatriculée mais je n’ai pas de locaux ni de site web. Je facture mes clients avec un logiciel gratuit téléchargé sur le Internet !).

5 – Chercher les clients là où il faut

Ne vous amusez pas à chercher vos clients dans des domaines qui ne vous plaisent pas du tout. Au début, j’ai accepté d’écrire des textes d’actualité pour des sites de foot… ça a marché mais honnêtement, je passais des heures à faire des recherches car je n’ai dû voir qu’un seul match en entier dans ma vie (en 1998 !). Plus vous serez à l’aise sur un sujet, meilleur vous serez ! Attention, cela ne veut pas dire “refuser des clients” ; vous devez cependant viser les sites qui traitent de sujets qui vous attirent ou encore mieux, qui vous passionnent !

6 – Gagner du temps sur de petites tâches

Le rédacteur web freelance ne perd pas de temps sur les petites tâches. Au début, vous serez sans doute tenté de facturer vos clients à chaque prestation…
Mon conseil : proposez une seule facturation par mois afin de ne pas perdre de temps dans l’administration ! Le temps c’est de l’argent, surtout en rédaction web. Faites confiance à vos contacts (sauf s’ils vous semblent louches bien évidemment) et au pire, dites-vous que s’ils ne vous payent pas vous aurez juste perdu votre temps. Ça m’est arrivé, j’ai travaillé plusieurs mois sur une plateforme qui a fait faillite et je n’ai jamais perçu mon argent. Tant pis, cela m’a tout de même permis d’apprendre. (J’en vois qui s’arrachent les cheveux ! Non, il faut avoir “la positive attitude” en toutes circonstances, c’est comme ça qu’on réussit !).

7 – S’imposer rigueur et méthodologie

Vous vous demandez vraiment comment devenir rédacteur web freelance ? Sachez que pour y parvenir, vous devrez vous imposer une certaine rigueur et réfléchir à la méthodologie qui vous convient le mieux. En rédaction web, on ne peut pas procrastiner car les clients attendent et personne ne pourra faire le job à votre place (car comme un artisan, vous avez votre propre style). Vous vous êtes engagé à rendre un texte pour jeudi ? Dans ce cas, je vous conseille vivement de le terminer mercredi matin, ainsi, vous placez un “espace de secours” au cas où vous auriez un problème de dernière minute (j’ai eu l’appendicite à 30 ans et j’ai laissé des clients sur le carreau car je n’appliquais pas cette méthode ! Heureusement, ils ont été compréhensifs).

Une fois que vous serez lancé et que vous aurez de nombreux clients satisfaits, vous n’aurez plus qu’à négocier et sélectionner les plus rémunérateurs/intéressants.

Ce qu’il faut retenir

Ma méthode ne plaît pas à tout le monde car bon nombre de rédacteurs web estiment que leur travail vaut bien plus que ce qui leur est proposé et refusent de brader leurs tarifs. La vérité, c’est que pour réussir à obtenir un bon salaire, il faut généralement passer par des phases un peu plus ingrates. Il me semble d’ailleurs que c’est la même chose pour tous les professionnels, le coiffeur qui possède des dizaines de salons franchisés a été stagiaire dans sa jeunesse ; le nouveau chef d’entreprise a commencé par laver les carreaux, etc. On peut bien sûr monter les escaliers 4 à 4 mais le pari est risqué : on tombe plus facilement et surtout, on tombe de plus haut ! Je vous laisse donc méditer sur cela et surtout je vous invite à vous abonner et recevoir mes meilleurs articles pour devenir rédacteur web freelance (SEO) !

--> Voir l'eBook

  •  
    15
    Partages
  • 15
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
error: Content is protected !!

Téléchargez GRATUITEMENT
​ "101 sites qui recrutent des rédacteurs web" !