Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

La rédaction web vous attire ? Vous rêvez de gagner votre vie en écrivant pour Internet ? Vous ne savez pas par où commencer ? Voici 12 astuces pour bien démarrer en tant que rédacteur web.

Note : ce texte a été commandé à Véronique D (élève Origami) car moi (Lucie) je suis en quelque part entre Nouméa et Montpellier à l’heure où cet article est publié ! ✈️

1- Maîtrisez la langue française

Si vous ne maîtrisez pas la langue française, passez votre chemin. L’orthographe, la grammaire, la conjugaison, la syntaxe et la typographie ne doivent avoir aucun secret pour le bon rédacteur web. Écrire un texte sans faute est le B.A. BA en rédaction web. Si vous avez des lacunes, commencez par les combler. Relisez votre Bescherelle, révisez les règles, faites des dictées. Il existe de nombreux ouvrages et sites web pour vous aider. Ne vous contentez pas des correcteurs d’orthographe ! Gratuits, comme ceux intégrés dans votre traitement de texte, ou en ligne comme Scribens, ou payants, comme Antidote ou Le Robert, aucun n’est fiable à 100 %. Vous ne pouvez donc pas vous reposer sur leurs compétences. Vous pensez avoir une bonne maîtrise du français ? Hum… N’hésitez pas à faire une petite révision quand même, vous pourriez être surpris ! Pour vérifier votre niveau, offrir un gage de qualité à vos clients, passez le certificat Voltaire : vous obtiendrez une note sur 1000. À partir de 700 points vous avez un bon niveau, plus de 900 vous êtes considéré comme excellent.

2- Domptez le SEO

Un bon rédacteur web a des compétences en SEO. Si vous ne savez même pas ce que cet acronyme signifie, vous avez du pain sur la planche. Le référencement naturel (search engine optimization en anglais) est le fait d’être repéré par Google. Maîtriser les balises HTML, l’art des mots-clés, la structure (titre, intro, parties, sous-parties, conclusion) d’un article, connaître le fonctionnement du moteur de recherche le plus utilisé en France vous permettra d’aller au-delà des attentes de vos clients. Tous ne souhaiteront pas des articles optimisés mais les plateformes et les agences vous demanderont souvent quelques balises. Quant à la structure, elle est la base, donc même si le client ne demande pas d’article optimisé pour le SEO, il s’attendra à recevoir un article structuré, ne serait-ce que parce qu’il sera plus agréable à lire pour l’internaute. La maîtrise du SEO vous permettra également d’être force de propositions concernant la stratégie éditoriale de vos clients. La rédaction web SEO fera de vous un rédacteur web couteau-suisse très recherché.

3- Écrivez, écrivez encore, écrivez toujours

Si vous démarrez dans la rédaction web, vous n’êtes sans doute pas encore très à l’aise. Le secret pour progresser et gagner en compétences et donc en confiance c’est d’écrire, encore écrire et toujours écrire. Plus vous écrirez, plus vous maîtriserez les bases de la rédaction web. Comme dit le proverbe « c’est en forgeant qu’on devient forgeron » ! Pour vous entraîner, n’hésitez pas à vous inscrire sur des plateformes de rédaction web, telles Textbroker ou Scribeur. Vous n’écrirez sans doute pas toujours des textes passionnants et ne deviendrez pas riche non plus, mais vous acquerrez de l’expérience. Vous pouvez aussi écrire des articles invités, notamment si vous avez vous-même un blog. Vous ne serez pas rémunéré mais aurez probablement un lien vers votre site web. Un bon rédacteur web est un rédacteur qui a beaucoup écrit.

4- Sachez gérer votre temps

Vous débutez en tant que rédacteur web ? Commencez dès maintenant à vous organiser. Agenda pour noter les deadlines, carnet pour les to-do-list, dossiers et fichiers informatiques pour classer vos textes selon vos clients : une organisation au top vous permettra de gagner du temps. Rassemblez les tâches qui se ressemblent comme la facturation ou les recherches de sources fiables. Rédigez au moment de la journée où votre cerveau est le plus fonctionnel, le soir quand vos enfants sont couchés ou bien le matin quand ils sont à l’école. Appliquez les méthodes existantes comme Pomodoro, adaptez-la à votre fonctionnement, voire inventez la vôtre ! Le principal est que vous sachiez gérer votre temps pour être un rédacteur web efficace et réactif, prêt à répondre aux demandes des clients.

5- N’ayez pas peur de la concurrence

En rédaction web, la concurrence n’existe pas. Cela vous étonne ? En fait, c’est logique. Chaque rédacteur web est unique, il a son style, ses spécialités, ses domaines de prédilection. Le champ d’intervention du rédacteur web est extrêmement vaste : rédaction de fiches produit, articles de blog, pages de sites internet, newsletters, articles viraux, ebook, sous-titres vidéos… Ainsi, certains sont spécialisés dans les fiches produits tandis que d’autres les exècrent et ne jurent que par les articles de blog. Vous n’avez donc aucune crainte à avoir, il n’y a pas de concurrence en rédaction web. C’est à vous de vous démarquer de vos collègues, notamment en maîtrisant le SEO, et d’apporter une valeur ajoutée à votre client.

6- Ne zappez pas la relecture

En bon rédacteur web, vous avez écrit votre texte et l’avez envoyé au client. Avez-vous pensé à vous relire avant ? La relecture est une étape indispensable. Ne la négligez pas ! Quand vous avez terminé d’écrire votre texte, laissez-le reposer : allez marcher, jouer avec vos enfants, préparer le dîner, lancer une lessive. Puis, lorsque votre cerveau sera de nouveau opérationnel et prompt à la réflexion, reprenez votre texte. Tout d’abord, vérifiez que vous avez bien respecté le briefing du client. Puis, lisez votre texte à haute voix pour la cohérence : votre texte est-il fluide ? Facilement compréhensible pour quelqu’un qui ne connaît pas le sujet ? Oui ? Bravo ! Mais ce n’est pas fini, il faut maintenant regarder l’orthographe, la syntaxe et la typographie. Les accords sont-ils corrects ? La concordance des temps est-elle respectée ? Les espaces sont-elles bien placées ? Même si vous avez un bon ou même un excellent niveau en orthographe, prenez le temps de vous relire. Quand vous écrivez, vous êtes concentré sur le texte, sur ce que vous devez ou voulez dire, pas sur la manière d’écrire. Les fautes de frappe, d’inattention peuvent être légion et sont inacceptables en rédaction web.

Encadré : l’astuce en plus :

J’ai obtenu 942 points au Certificat Voltaire, autant vous dire que je maîtrise, a priori, la langue française. Cela ne m’empêche pas de me relire, plusieurs fois, afin d’être certaine de ne laisser aucune faute ni aucune coquille dans mon texte. Mais quand on a écrit un texte, qu’on sait ce qu’il contient, on ne voit plus les fautes, la faute à notre cerveau qui s’adapte. Une solution consiste alors à relire le texte à l’envers : vous ne vous occupez plus du fond (c’est à dire le sens) mais juste de la forme (orthographe, syntaxe, etc.). Certes, cela prend un peu de temps, mais la satisfaction du client, ravi d’avoir un texte nickel, n’a pas de prix.

7- Formez-vous à la rédaction web !

Une bonne astuce pour bien démarrer en rédaction web est de suivre une formation. Le métier de rédacteur web n’est pas réglementé et il n’existe aucun diplôme officiel pour l’exercer. Cependant, comme tout métier, il s’apprend. Suivre une formation en rédaction web vous apportera un gain de temps inestimable. Grâce à la formation en ligne de Lucie, vous apprendrez comment devenir un bon rédacteur web SEO. En effet, écrire pour le web ne s’improvise pas. En quelques mois, vous aurez les connaissances et les compétences pour réussir dans la profession de rédacteur web. Formule Origami ou Liberté, suivez les cours vidéos à votre rythme pour apprendre pas à pas tout ce que vous devez savoir pour gagner votre vie en écrivant pour le web. 

–> J’ai moi-même suivi la formation Origami 🙂

8- Sortez de votre zone de confort

Vous démarrez tout juste en rédaction web et avez peur de vous lancer ? N’hésitez pas, allez-y ! Osez écrire des textes pour des plateformes, puis proposez vos services à des agences, puis à des clients. Commencez par des connaissances, des commerçants ou entrepreneurs près de chez vous. Que risquez-vous ? Si vous avez pris le temps de vous former, en autodidacte ou avec l’une des formules proposées par Lucie, vous avez toutes les clés en main pour réussir. Sortez de votre zone de confort et lancez-vous ! Un rédacteur web est un entrepreneur et comme tout entrepreneur, il doit être capable de relever des défis, de se dépasser s’il veut pérenniser son entreprise. Ce n’est pas en restant affalé sur votre canapé en déprimant que vous deviendrez un bon rédacteur web : levez-vous et écrivez !

9- Ne vous éparpillez pas sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux, s’ils peuvent se révéler utiles, sont également d’abominables mangeurs de temps. Il vous est sans doute déjà arrivé d’aller sur Facebook ou Youtube, pour vous détendre le temps d’une petite pause… et de vous rendre compte 1 heure plus tard que vous y étiez toujours. Si vous démarrez en rédaction web, vous serez tenté de passer du temps sur les réseaux pour vous présenter, vous inscrire à des groupes, lire les posts et les commentaires des autres membres et regarder les offres d’emploi. Ne perdez pas votre temps ! Bien sûr, les réseaux sociaux sont importants mais ne vous laissez pas emporter par leurs sirènes. Vous pouvez tout à fait vous créer un compte Facebook et vous inscrire à quelques groupes de rédaction web tant que vous gardez les pieds sur terre et ne désespérez pas en voyant 10 réponses à une annonce en moins de 5 mn… Linkedin sera un réseau certainement plus intéressant pour vous. Réseau réunissant des professionnels, vous risquez moins de vous y disperser et y trouverez peut-être des contacts intéressants, comme des blogueurs ou des agences web, qui pourraient avoir besoin de rédacteurs web. Quant à YouTube, vous y trouverez des vidéos sur la rédaction web et le SEO, qui vous permettront de progresser sans vous ennuyer, notamment sur la chaîne : Lucie Formation Rédaction web.

10- Oubliez CV, site web et cartes de visite

En tant que rédacteur web freelance vous n’avez nul besoin de CV, de cartes de visite ou même de site web. Le CV est plutôt réservé aux salariés. Si vous êtes freelance, vous aurez affaire à des clients et non des employeurs. Le client se fiche de vos diplômes, de vos expériences précédentes ; ce qui l’intéresse ce sont vos compétences. Pour les lui démontrer, rien ne vaut un bon portfolio avec des liens vers des articles que vous avez rédigés, en votre nom ou non, et qui ont été publiés. Le client pourra à la fois valider vos capacités à écrire un texte optimisé et à adapter votre style au type de contenu ou au domaine concerné. L’idéal c’est d’avoir un portfolio avec des exemples différents : un article de blog tous publics, un article scientifique ou juridique, une page web de catégorie, une page à propos, une fiche descriptive de produit… L’idée c’est de montrer à votre potentiel client que vous pouvez écrire pour lui quel que soit le sujet. Avoir un site web ne vous sera donc d’aucune utilité et au mieux sera chronophage (car garder à jour un site web prend un temps fou) ou au pire vous portera préjudice car il sera laissé à l’abandon. Quant aux cartes de visite, en rédaction web, vous travaillerez le plus souvent à distance et n’aurez pas l’occasion de distribuer vos cartes. Ne perdez donc pas votre temps, ni votre argent, avec ces futilités, utilisez votre temps pour écrire !

11- Gardez votre vieil ordinateur

En rédaction web, tout ce dont vous avez besoin, informatiquement parlant, c’est d’un traitement de texte et d’une connexion internet. Ne courez donc pas en magasin pour vous acheter un ordinateur flambant neuf à prix d’or. Gardez précieusement votre vieille machine, elle sera amplement suffisante. Les vendeurs vous diront le contraire, essaieront de vous refourguer un ordinateur dernier cri avec 10 fois plus d’espace de stockage que nécessaire (en rédaction web, vous stockerez principalement des fichiers textes, donc des fichiers qui prennent très peu de place), une mémoire vive digne de la NASA, une carte graphique à faire pâlir les vidéastes, etc. Vous n’avez absolument pas besoin de tout ça ! Votre vieil ordinateur ne dispose pas de Microsoft Office ? Qu’à cela ne tienne, téléchargez LibreOffice ou OpenOffice gratuitement ou bien utilisez un traitement de texte en ligne comme Google Docs. Si votre vieille machine peine à démarrer et à s’éteindre, remplacez Windows par Linux, vous lui redonnerez une seconde jeunesse. (Vous pouvez lire mon article sur les logiciels libres de droit !)

12- Ne restez pas isolé

Le rédacteur web freelance travaille souvent à domicile. Si c’est votre cas, vous pouvez vous sentir isolé, surtout si vous débutez. Sortez de chez vous de temps à autre, allez travailler dans un café, une bibliothèque, un espace de coworking… Dans ce type d’espace, pour quelques euros, vous disposez d’un endroit calme pour travailler avec une connexion Internet et, en prime, pourrez échanger avec d’autres indépendants, rédacteurs web ou non. Généralement, les espaces de travail partagé sont propices à l’entraide. Si vous n’avez pas trop la possibilité de rencontrer physiquement d’autres personnes, que vous soyez en rase campagne ou expatrié, utilisez les réseaux sociaux (avec parcimonie). Sur Facebook, comme sur Linkedin, il existe des groupes dans lesquels vous pourrez échanger avec d’autres entrepreneurs. Vous vous rendrez compte que loin d’être seul, de nombreux autres indépendants partagent vos problématiques. Sur certains groupes l’entraide est vraiment de mise et vous y trouverez toujours une personne bienveillante pour vous éclairer. 

–> N’hésitez pas à rejoindre le groupe de lecteurs et d’élèves de Lucie sur Facebook : “Parlons Rédaction Web !

À présent, vous connaissez mes 12 astuces pour bien démarrer en rédaction web. Il ne vous reste plus qu’à vous lancer !

Véronique D

--> Voir l'eBook

  •  
    27
    Partages
  • 27
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
error: Content is protected !!

Téléchargez GRATUITEMENT
​ "101 sites qui recrutent des rédacteurs web" !